ALGER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Alger française

Après la période ottomane, l'arrivée des Français façonnera d'autres paysages de la ville. L'Alger française s'est faite au jour le jour, au hasard des besoins et des spéculations. Dès les premières années de leur présence, les Français redessinent la cité. Ils rasent, rebâtissent la ville basse et son front de mer selon un style néo-classique particulier, où les huisseries et les ferronneries bleues soulignent le blanc éclatant des façades. En 1950, la ville s'étend tout en longueur : constructions presque ininterrompues sur plus de seize kilomètres du nord au sud, de la pointe Pescade à Hussein Dey, et jusqu'à Maison-Carrée. Les constructions de l'époque française détonnent par leur grande diversité architecturale : au style colonial typique succède, à la fin du xixe siècle, un style de construction de type haussmannien. Quelques années plus tard, devant certaines revendications en faveur de l'architecture locale, les bâtiments prennent des allures orientales (style néo-mauresque), tels la Grande Poste (1910). Malgré cette hétérogénéité, Alger reste presque uniformément blanche, portant bien son surnom d'« Alger la blanche ».

Le centre de gravité de la ville est la place du Gouvernement alors dite place du Cheval, en raison de la présence de la statue équestre du duc d'Orléans, qui tournait le dos à la mer. Elle se nomme place des Martyrs depuis l'indépendance. Place populaire et animée, elle abrite notamment Djemaa El Djedid, reconnaissable à sa grande coupole ovoïde terminée en pointe et ses quatre coupolettes, qui fut bâtie en 1660, à l'époque de la régence turque, par les membres de la corporation des pêcheurs. Surnommée mosquée de la Pêcherie, elle donnera finalement son nom au quartier qui l'entoure.

Alger, pendant la Seconde Guerre mondiale, fut la capitale de la France libre, après l'arrivée du général de Gaulle qui y installe son gouvernement provisoire en 1943. Après la guerre, le centre de la ville se déplace progressivement vers la place du Forum, le lieu traditionnel de rassemblement des Européens partisans de l'Algérie française. C'e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ALGER  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les deux premiers mandats d'Abdelaziz Bouteflika »  : […] Le président Bouteflika tente d'améliorer l'image de l'Algérie à l'étranger. Les 12 et 13 juillet 2001, il se rend en visite aux États-Unis, l'un des principaux partenaires économiques du pays. Un mois après les attentats du 11 septembre 2001, lors d'une visite d'État en Afrique du Sud, il apporte un soutien « sans réserve à l'action des États-Unis contre le terrorisme ». Le 20 décembre, il effe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_19586

LA BATAILLE D'ALGER, film de Gillo Pontecorvo

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 1 016 mots

Dans le chapitre « Une reconstitution réaliste »  : […] La Bataille d'Alger est adaptée du livre de Yacef Saadi, co-producteur du film et interprète de son propre rôle de commandant du F.L.N. Ce film ne comporte aucune image d'archives, mais se réfère à des faits authentiques. En novembre 1954, les différentes tendances du nationalisme algérien déclenchent une insurrection armée contre la France colonisatrice de l'Algérie depuis 1830. Elle touche deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-bataille-d-alger/#i_19586

CORSAIRES

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 1 142 mots

Dans le chapitre « Le phénomène de la course »  : […] La course est une arme de faibles, créant une « forme supplétive » de la grande guerre d'escadre, de type « inférieur », à la fois indispensable et gênante pour l'État qui l'avoue ou la tolère. À la différence de la piraterie, elle est affaire collective, menée pour l'essentiel par des villes-États plus ou moins autonomes. Elle crée de véritables villes neuves, comme La Valette, reconstruite en 15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corsaires/#i_19586

LOGEMENTS COLLECTIFS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 811 mots

1947-1952 Unité d'habitation, Marseille, Le Corbusier (1887-1965). Grâce à l'appui du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, Le Corbusier peut, pour la première fois, mettre à l'épreuve son projet de « Cité radieuse » imaginé avant-guerre. Ce bâtiment, posé sur pilotis, accueille environ 400 logements de 23 types différents, desservis à chaque étage par une rue intérieure, ainsi que de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logements-collectifs-de-l-apres-guerre-reperes-chronologiques/#i_19586

MITIDJA

  • Écrit par 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 215 mots

Vaste plaine sublittorale de 1 300 kilomètres carrés, plus ouverte à l'est, la Mitidja est bordée au nord par les basses collines du Sahel, plus basses encore à l'est d'Alger, et limitée au sud par la haute chaîne du Tell, véritable barrière naturelle enneigée une partie de l'année et franchie seulement par des gorges profondes (oued Djer, oued Chiffa, oued Isser). Bien arrosée (700 à 800 mm par a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitidja/#i_19586

POUILLON FERNAND (1912-1986)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 1 080 mots

Au début de 1961 éclatait brusquement le plus grand scandale immobilier de l'après-guerre, celui du Comptoir national du logement ; au centre de l'affaire, son architecte en chef Fernand Pouillon, encore ignoré du public. Il ne le restera pas longtemps car son comportement fait très vite de lui le héros rêvé des médias : arrêté, transporté dans une clinique en raison de son état de santé, Pouillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-pouillon/#i_19586

ALGER PRISE D' (1830)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 186 mots

Le 5 juillet 1830, le dey d'Alger capitulait devant l'intervention militaire française, décidée par le roi Charles X à la suite d'une complexe histoire de créances dues par la France. La décision de transformer cette victoire militaire en point de départ d'une phase de colonisation ne fut pas immédiate. L'ancienne régence d'Alger prit, en 1834, le nom de « Possessions françaises dans le nord de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prise-d-alger/#i_19586

SIMOUNET ROLAND (1927-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre GRANVEAUD
  •  • 1 075 mots

L'architecte Roland Simounet est né en 1927 à Guyotville, en Algérie, où il a vécu, étudié et construit avant d'exercer en France. C'est de son pays natal, de son climat, de sa beauté et de sa pauvreté qu'il a extrait l'essentiel de son art. Roland Simounet commence des études d'architecture à Alger ; il les poursuivra à Paris, à l'école des Beaux-Arts, sans jamais les terminer. Revenu à Alger, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-simounet/#i_19586

Voir aussi

Pour citer l’article

Benjamin STORA, « ALGER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alger/