LIBERA ALAIN DE (1948-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alain de Libera compte parmi les plus grands historiens de la philosophie du Moyen Âge. Éditeur, traducteur (notamment de Thomas d’Aquin, Averroès, Maître Eckhart, etc.), auteur de monographies savantes, de commentaires, d’essais et de manuels, il est depuis 2013 professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’histoire de la philosophie médiévale. S’il porte sur des objets variés, mais tous interconnectés (la logique et l’ontologie catégoriale, la théorie de l’abstraction, le statut des universaux, Albert le Grand, la mystique rhénane, l’université médiévale et l’émergence d’un idéal philosophique, Averroès et l’averroïsme, l’articulation entre raison et foi, la psychologie et la philosophie de l’esprit, etc.), le travail d’Alain de Libera se caractérise par sa perspective générale, la longue durée, comme par sa méthode, qu’il nomme « archéologie philosophique ».

Alain de Libera, un autre regard sur la pensée médiévale

Alain de Libera, un autre regard sur la pensée médiévale

photographie

Professeur au Collège de France depuis 2013, il a contribué par ses essais comme par ses traductions de Maître Eckhart ou de Thomas d'Aquin à renouveler notre approche de la philosophie au Moyen Âge. 

Crédits : The British Academy

Afficher

Une autre histoire de la philosophie médiévale

Né en 1948, Alain de Libera étudie au lycée Pasteur (Neuilly-sur-Seine), puis à la Sorbonne, où il obtient l’agrégation de philosophie en 1972. Il entre au C.N.R.S. en 1975, affecté au centre d’études des religions du livre que dirige alors Pierre Hadot. Il est élu en 1985 directeur d’études à l’École pratique des hautes études (histoire des théologies chrétiennes dans l’Occident médiéval, section des sciences religieuses), puis, en 1997, professeur ordinaire à l’université de Genève, sur la chaire d’histoire de la philosophie médiévale.

Précoce lecteur du « mystique » Maître Eckhart (dont il traduira les sermons), puis d’Étienne Gilson (sans être pour autant sur sa ligne historique, philosophique et théologique), Alain de Libera trouve en Michel Deguy, son professeur d’hypokhâgne, un inspirateur décisif à l’occasion d’un cours sur la syllogistique d’Aristote telle qu’elle est interprétée par les logiciens médiévaux. Séduit par la philosophie allemande m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Baptiste BRENET, « LIBERA ALAIN DE (1948-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-libera/