AGRIGENTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Évolution historique

La fondation de la colonie d'Akragas par les habitants de la voisine Géla aidés par les Rhodiens (Rhodes était l'une des métropoles de Géla) est l'une des dernières étapes de l'aventure coloniale grecque : elle se situe au début du vie siècle avant J.-C. (vers 580) ; les deux fondateurs, chefs de l'expédition, s'appelaient Aristonoos et Pistilos. Il s'agissait, de la part de Géla, de « répondre » à la fondation de Camarine par Syracuse une vingtaine d'années auparavant : bloqués vers l'est, les habitants de Géla cherchent un débouché vers l'ouest, sans menacer toutefois le territoire de la lointaine Sélinonte.

Selon Pindare (IIe Olympique, v. 11-12), Agrigente est l'« œil de la Sicile » : elle occupe une position stratégique, au centre de l'île et face à Carthage ; de fait, son histoire s'est souvent confondue avec celle de l'hellénisme occidental.

L'Akragas grecque vit moins de deux siècles ; avant d'être détruite par les Carthaginois à la fin du ve siècle (406 av. J.-C.), elle connaît une alternance de régimes tyranniques (Phalaris de 570 à 554, Théron de 488 à 473 en particulier), oligarchiques et démocratiques. Les deux principaux tyrans marquent de leur personnalité l'histoire d'Agrigente ; Phalaris vaut mieux que l'image du souverain cruel, faisant brûler ses victimes dans un taureau d'airain, que nous donne de lui la littérature antique ; l'archéologie nous apprend que sous son règne la ville connut un développement rapide. Sous Théron, elle est un centre de rayonnement littéraire : à la cour du tyran viennent des poètes comme Simonide, Bacchylide et surtout Pindare, qui compose à partir de 490 deux odes pour Théron vainqueur à Olympie, deux odes pour son frère Xénocrate victorieux aux jeux Pythiques et Isthmiques et une autre pour le flûtiste d'Agrigente Midas (XIIe Pythique) ; ainsi est célébrée la grande famille de Théron, celle de Emménides. C'est à cette époque que naît à Agrigente Empédocle, futur philosophe, et que travaille l'architecte Phaïax, particulièrement habile pour les aménagements hydrauliques (égouts, canalisations). L'opulence de la ville, qui est évoquée par l'historien Diodore de Sicile plusieurs siècles plus tard, atteint son apogée après la bataille d'Himère (480 av. J.-C.) : alliée à Syracuse et à Himère, Agrigente triomphe de Carthage (le même jour que Salamine, faisaient semblant de croire les Anciens !).

Huilerie sur la Rupe Atenea

Dessin : Huilerie sur la Rupe Atenea

Restitution graphique d'une huilerie. Cette petite huilerie fut découverte sur la « Rupe Atenea » lors des fouilles de 1970-1975. Elle date de la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C. La richesse d'Agrigente était en partie due à l'exportation d'huile d'olive vers Carthage (Diodore,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Après sa destruction, Agrigente sort pour un temps de l'histoire et n'est reconstruite que vers 338 avant J.-C. par le Corinthien Timoléon, nouveau maître de Syracuse. Pendant le siècle qui suit, elle devient un enjeu entre Carthage et Rome qui finit par en prendre le contrôle définitif en 210 avant J.-C. Sous la République romaine, elle souffre des exactions de Verrès et des révoltes d'esclaves, mais elle jouit par la suite d'une relative tranquillité ; son port reste actif ainsi   que sa vie économique (agriculture, textiles, soufre).

Tombeau de Théron, Agrigente (Sicile)

Dessin : Tombeau de Théron, Agrigente (Sicile)

Restitution du « tombeau de Théron ». Ce monument, communément appelé du nom de l'un des principaux tyrans d'Agrigente au Ve siècle avant J.-C. est en réalité un mausolée anonyme. Il mêle des éléments ioniques (les colonnes) et doriques (l'architrave). Il appartient à une série... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Selon Diodore de Sicile, Agrigente a compté 200 000 habitants (dont 20 000 citoyens) ; il s'agit probablement de l'ensemble des habitants de la ville et du territoire. On notera que l'ekklesiasterion, bâtiment destiné à accueillir les citoyens, contenait 4 500 places environ. L'estimation de Diogène Laërce (800 000 habitants) est certainement exagérée.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Plan de la ville antique d'Agrigente

Plan de la ville antique d'Agrigente
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Huilerie sur la Rupe Atenea

Huilerie sur la Rupe Atenea
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tombeau de Théron, Agrigente (Sicile)

Tombeau de Théron, Agrigente (Sicile)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur scientifique adjoint au département des sciences de l'homme et de la société du C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  AGRIGENTE  » est également traité dans :

ATLANTE

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 136 mots

Terme d'architecture grecque, forgé sur le nom d'Atlas, géant qui soutenait la voûte du ciel sur ses épaules. L'atlante désigne une statue masculine qui, à l'égal des caryatides, sert de support dans un édifice. Les atlantes jouaient le rôle des colonnes, des piliers ou encore des ordres d'applique auxquels ils s'associaient. L'utilisation la plus spectaculaire de cette figure se rencontre à Agrig […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 054 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Essor de la religion civique »  : […] La Grèce sort paradoxalement victorieuse de la crise des guerres médiques : la ferveur envers les dieux ne laisse pas d'en être considérablement renforcée dans toutes les cités qui ont participé à la gigantesque mêlée. C'est le cas notamment à Athènes. Les dieux et les héros de l'Attique ont lutté aux côtés des Athéniens, à Marathon comme à Salamine ; Athéna a fait repousser l'olivier sacré de l' […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Urbanisme et architecture

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 725 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Agrigente »  : […] Agrigente offre un autre exemple raffiné d'une architecture urbaine de prestige. Le site, enfermé dès le v e  siècle par une vaste enceinte, chevauche un groupe de collines et de vallées limitées, comme à Sélinonte, par le cours de deux fleuves, l'Hylas et l'Akragas. La ville s'est installée dans la dépression comprise entre l'acropole au nord, prolongée vers l'est par une croupe assez abrupte et […] Lire la suite

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 950 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Indigènes et sémites »  : […] On ne peut comprendre l'évolution de la Sicile grecque entre la seconde moitié du viii e  siècle avant J.-C. et la fin du iii e  siècle avant J.-C. (Syracuse est prise par les Romains en 211 avant J.-C.), si l'on oublie le monde indigène et le rival, phénicien d'abord, punique ensuite, qui occupe la pointe occidentale de l'île. Les populations indigènes sont au nombre de trois (Thucydide, vi , 2)  […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-23 août 2019 Italie. Nouveau blocage des activités de sauvetage en Méditerranée.

Le 20, après dix-neuf jours de blocage, le procureur d’Agrigente autorise les passagers de l’Open Arms à débarquer à Lampedusa et ordonne la mise sous séquestre du navire. Le 23, après dix jours d’attente, le navire humanitaire français Ocean Viking, qui effectuait sa première mission, débarque trois cent cinquante-six migrants au large de Malte, après l’adoption d’un accord européen de répartition des migrants. […] Lire la suite

15 juin - 2 juillet 2019 Italie. Accostage de force du Sea-Watch 3 à Lampedusa.

En mai, quarante-sept migrants secourus par le Sea-Watch 3 avaient débarqué à Lampedusa après que le parquet d’Agrigente avait ordonné la saisie du navire – celui-ci a ensuite repris la mer. Cette décision avait provoqué la colère de Matteo Salvini qui s’en était pris aux ministres du Mouvement 5 étoiles (M5S). Le 29, le Sea-Watch 3 accoste de force à Lampedusa. […] Lire la suite

9-28 mai 1993 Italie. Voyage de Jean-Paul II en Sicile, poursuite de la lutte anti-mafia et intensification du terrorisme

Le 9, à Agrigente, il s'en prend à la mafia et aux mafieux, comme il ne l'avait jamais fait auparavant. Il fustige la « culture de mort de la mafia », appelle les mafieux à se « convertir » et exhorte le clergé local à prendre ses distances avec l'organisation criminelle. Le 13, la levée par le Sénat de l'immunité parlementaire de Giulio Andreotti, ancien président du Conseil, dirigeant historique de la Démocratie chrétienne et sénateur à vie – mesure que l'intéressé à lui-même demandée afin de pouvoir se disculper –, rend possible son procès pour collusion avec la mafia. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel GRAS, « AGRIGENTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/agrigente/