AGRIGENTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Plan de la ville antique d'Agrigente

Plan de la ville antique d'Agrigente
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Huilerie sur la Rupe Atenea

Huilerie sur la Rupe Atenea
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tombeau de Théron, Agrigente (Sicile)

Tombeau de Théron, Agrigente (Sicile)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


La ville actuelle d'Agrigente (en italien Agrigento) compte environ 50 000 habitants ; chef-lieu de province près de la côte méridionale de la Sicile, elle occupe un petit secteur de la colonie grecque d'Akragas (du nom du fleuve qui la bordait à l'est) et de la ville romaine d'Agrigentum ; à leur arrivée, en 825 après J.-C., les Arabes l'appelèrent Gergent, d'où en italien Girgenti, nom de la bourgade médiévale et de la ville moderne jusqu'en 1927, date à laquelle la cité reprit le nom de l'époque romaine.

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Agrigente doit l'essentiel de sa réputation à sa période grecque : aux vie et ve siècles avant J.-C., elle fut l'une des grandes villes siciliennes, dotée d'un patrimoine monumental exceptionnel, en partie conservée dans un paysage grandiose. Elle frappa monnaie à partir de 510 avant J.-C. (aigle au droit, crabe au revers). Sa superficie atteignit 450 hectares.

Plan de la ville antique d'Agrigente

Plan de la ville antique d'Agrigente

Dessin

Plan schématique de la ville d'Agrigente. On distingue bien les éléments fondamentaux de toute cité grecque : l'habitat, organisé en ilôts réguliers et allongés, avec des rues principales (plateiai) et des ruelles (sténopoi), la zone publique (agora) étant probablement au centre de ce... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Histoire de la recherche

L'étude de la ville antique a connu trois grands moments. De la fin du xviiie siècle au début du xxe, on assiste à de nombreuses restaurations et anastyloses (remise en place scientifique d'éléments architecturaux écroulés) : ainsi en 1787 (temple « de Junon »), en 1788 (fronton oriental du temple « de la Concorde »), en 1836 (angle N.-O. du temple « des Dioscures »), en 1922-1924 et en 1931 (partie sud du temple « d'Hercule »). De 1925 à 1932, une intense activité archéologique est dirigée par P. Marconi, grâce au mécénat du capitaine anglais A. Hardcastle : la plupart des grands monuments sont objet de recherches et l'habitat de l'époque romaine commence à être mieux connu. Depuis 1939 (création d'une Surintendance aux antiquités de la Sicile centro-méridionale dont le siège est à Agrigente), mais en fait surtout depuis 1955, la recherche archéologique a pour but une meilleure connaissance de l'habitat grec et romain mais aussi la protection des monuments et du site lui-même, menacé dans sa périphérie (nécropoles) mais également dans son paysage par les constructions modernes.

Le matériel archéologique présenté de 1864 à 1967 au Museo civico ( [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directeur scientifique adjoint au département des sciences de l'homme et de la société du C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  AGRIGENTE  » est également traité dans :

ATLANTE

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 136 mots

Terme d'architecture grecque, forgé sur le nom d'Atlas, géant qui soutenait la voûte du ciel sur ses épaules. L'atlante désigne une statue masculine qui, à l'égal des caryatides, sert de support dans un édifice. Les atlantes jouaient le rôle des colonnes, des piliers ou encore des ordres d'applique auxquels ils s'associaient. L'utilisation la plus spectaculaire de cette figure se rencontre à Agrig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atlante/#i_379

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Essor de la religion civique »  : […] La Grèce sort paradoxalement victorieuse de la crise des guerres médiques : la ferveur envers les dieux ne laisse pas d'en être considérablement renforcée dans toutes les cités qui ont participé à la gigantesque mêlée. C'est le cas notamment à Athènes. Les dieux et les héros de l'Attique ont lutté aux côtés des Athéniens, à Marathon comme à Salamine ; Athéna a fait repousser l'olivier sacré de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_379

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Urbanisme et architecture

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 722 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Agrigente »  : […] Agrigente offre un autre exemple raffiné d'une architecture urbaine de prestige. Le site, enfermé dès le v e  siècle par une vaste enceinte, chevauche un groupe de collines et de vallées limitées, comme à Sélinonte, par le cours de deux fleuves, l'Hylas et l'Akragas. La ville s'est installée dans la dépression comprise entre l'acropole au nord, pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-urbanisme-et-architecture/#i_379

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Indigènes et sémites »  : […] On ne peut comprendre l'évolution de la Sicile grecque entre la seconde moitié du viii e  siècle avant J.-C. et la fin du iii e  siècle avant J.-C. (Syracuse est prise par les Romains en 211 avant J.-C.), si l'on oublie le monde indigène et le rival, phénicien d'abord, punique ensuite, qui occupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_379

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel GRAS, « AGRIGENTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrigente/