BHOPAL ACCIDENT CHIMIQUE DE (2-3 décembre 1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 3 décembre 1984, un nuage mortel a flotté au-dessus de Bhopal, État du Madhya Pradesh en Inde, formé à partir de 40 tonnes de méthyle isocyanate (MIC) échappé d’une importante usine de la firme multinationale Union Carbide. Selon les chiffres officiels, la « brume étrange » a provoqué la mort de 6 495 victimes, plus probablement – selon les observateurs, au moins une dizaine de milliers de morts.

Le MIC est un produit très dangereux, car inflammable, volatil, toxique et explosif si sa concentration dans l’atmosphère est supérieure à 6 p. 100. Le MIC fabriqué à Bhopal était ensuite stocké dans trois réservoirs de plus de 68 000 litres chacun. Des fuites de MIC avaient déjà été constatées en janvier 1982 (15 ouvriers tués), puis en août 1982 (pas de victime). Enfin, en octobre 1982, une fuite plus importante avait eu des répercussions à l'intérieur et à l'extérieur de l'usine. Il faut dire que les ouvriers, de plus en plus nombreux, venaient avec leur famille et logeaient à proximité immédiate du site, accompagnés de nombreux petits commerçants. Il n'y avait donc pas de périmètre de sécurité autour de l'installation mais, en revanche, une forte densité de population, contraire à toutes les règles de prévention.

Le 2 décembre 1984, peu avant minuit, un ouvrier du service d'entretien réparait une fuite de MIC. Une forte explosion s'ensuivit, due, semble-t-il, à une réaction chimique du produit avec de l'eau restée dans un des réservoirs à la suite d'un nettoyage mal surveillé. Cette explosion fit dans l'immédiat 323 morts et 260 000 blessés, mais de nombreuses personnes devaient décéder plusieurs mois, voire plusieurs années plus tard.

Catastrophe chimique de Bhopal

Catastrophe chimique de Bhopal

Photographie

Deux victimes du nuage toxique à Bhopal, en Inde, le 3 décembre 1984. Plusieurs milliers de personnes ont péri à la suite de la catastrophe qui a également fait plus de deux cent mille blessés. 

Crédits : Getty

Afficher

Si on analyse la situation de Bhopal, on peut dire que toutes les conditions d’une catastrophe étaient réunies. Les incidents ou accidents précurseurs n'avaient pas été analysés et suivis d'effets. Le personnel, en majorité indien et qui ne parlant généralement que le hindī, ne pouvait pas lire et comprendre les inscriptions de sécurité en anglais. L'a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  BHOPAL ACCIDENT CHIMIQUE DE (2-3 décembre 1984)  » est également traité dans :

CATASTROPHES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 7 339 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'analyse des catastrophes »  : […] Si les failles dans les systèmes évoquées plus haut se retrouvent systématiquement à la lecture des faits, il s'agit le plus généralement d'une succession de ces erreurs. C'est ce que les spécialistes du risque (risk managers, cindyniciens...) appellent l'arbre des événements ou arbre des défaillances. Le retour d'expérience consiste à recenser l'ensemble des erreurs possibles, à étudier leurs en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catastrophes/#i_85978

CATASTROPHES INDUSTRIELLES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 484 mots

1794 Explosion, le 1 er  septembre, de la poudrerie de Grenelle à Paris, faisant près de 1 000 morts. La prise de conscience des risques technologiques entraînée par cette catastrophe passe pour être à l'origine de la réglementation française marquée par le décret impérial de 1810 sur les établissements dangereux, insalubres et incommodes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catastrophes-industrielles-reperes-chronologiques/#i_85978

PÉRIURBANISATION

  • Écrit par 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 444 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'argument environnemental »  : […] Cette thèse met en évidence les problèmes environnementaux accrus par la périurbanisation : pollution atmosphérique due en particulier au gaz carbonique, causée par l'automobile, consommation énergétique, changements d'utilisation des sols et dégradation des ressources naturelles, dégradation paysagère. La consommation d'énergie relative au transport des habitants est fortement corrélée aux densit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/periurbanisation/#i_85978

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre «  Histoire et évolution du concept de pollution »  : […] Malgré une opinion fort répandue, les pollutions ne constituent en aucun cas un problème récent ou un phénomène épisodique. Leurs origines remontent aux époques protohistoriques lorsque se constituèrent les premières cités souillées par les ruisseaux d'écoulement des eaux usées domestiques et par l'entassement dans les rues des ordures ménagères et autres résidus. Depuis ces temps reculés, la pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_85978

REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 8 032 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Catastrophes industrielles »  : […] L 'industrie chimique a un lourd passif de catastrophes dont plusieurs ont marqué les esprits. À Minamata (Japon), une unité de production d'acétaldéhyde (ou éthanal) CH 3 CHO de la société Shin Nippon Chisso utilisait du sulfate de mercure comme catalyseur. Rejeté dans la mer de 1932 à 1968, le mercure, sous la forme de chlorure de méthylmercure CH 3 HgCl toxique, contamina la chaîne alimentaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reach/#i_85978

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 721 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les catastrophes industrielles »  : […] Si l'implantation d'usines a été longtemps la cause du développement des espaces urbains, des accidents sur ces sites industriels urbains ou périurbains ont montré de manière répétitive la dangerosité de la cohabitation. En juillet 1976, une explosion dans l'usine de Seveso, en Italie, libère plusieurs kilogrammes de dioxine dans l'atmosphère et contamine le sol. Les effets immédiats sur l'écosys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-et-environnement/#i_85978

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « BHOPAL ACCIDENT CHIMIQUE DE (2-3 décembre 1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-chimique-de-bhopal/