ABSTRAITS DE HANOVRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Art abstrait et vie quotidienne

À l'exception de Jahns, les autres membres du groupe proposaient de transposer les principes de l'abstraction aux arts appliqués et à l'architecture. Aussi réalisaient-ils eux-mêmes les imprimés du groupe – cartes de membre, cartons d'invitation, papier à lettres, enveloppes, etc. –, tout en mettant leur savoir-faire au service de diverses entreprises. Schwitters invita les deux membres les plus actifs dans ce domaine, Domela et Vordemberge-Gildewart, à prendre part à la fondation, en 1928, du Ring neuer Werbegestalter (Cercle des nouveaux créateurs publicitaires), qui allait promouvoir la nouvelle typographie sur le plan international. L'implication de Vordemberge-Gildewart et de Nitzschke dans la réalisation de mobiliers et d'aménagements d'intérieur s'explique par leur formation commune à la Kunstgewerbeschule (école d'arts appliqués) de Hanovre. Le premier dessinait des meubles en bois, simples et rectilignes, se distinguant par l'emploi de bois précieux et par des décors abstraits en marqueterie. Nitzschke s'inscrivait dans l'esprit plus avant-gardiste des recherches faites au Bauhaus en imaginant une ligne très élégante et personnelle de mobilier en acier tubulaire (Chaise en acier tubulaire, vers 1930). Architecte également, domaine dans lequel il fut le plus actif, Nitzschke se rallia au Style international par ses projets et réalisations – des maisons particulières, des espaces commerciaux, des bureaux, pour la plupart détruits ou rendus méconnaissables par des transformations successives. Un tel choix n'avait rien d'évident à Hanovre et dans ses environs, où prévalait le style de la Neue Sachlichkeit (Nouvelle Objectivité). Ce style « modérément moderne » entendait répondre, en particulier dans les lotissements, aux besoins fonctionnels et hygiéniques de la vie contemporaine tout en conservant des éléments traditionnels tels que la brique, les fenêtres à carreaux, le toit en pente et l'ornement. C'est à ce niveau que Nitzschke comme Vordemberge-Gildewart intervinrent, proposant des r [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ABSTRAITS DE HANOVRE  » est également traité dans :

BUCHHEISTER CARL (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 048 mots

Carl Buchheister est né le 17 octobre 1890 à Hanovre, où ses parents avaient une boutique d'artisans. Après avoir obtenu son baccalauréat en 1910, il trouve un travail temporaire dans une maison de commerce de Brême. Voulant alors apprendre à dessiner, il suit dans cette ville des cours municipaux qui sont proposés, le soir, à l'École d'arts appliqués. En 1911-1912, après un nouveau travail tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-buchheister/#i_32080

Pour citer l’article

Isabelle EWIG, « ABSTRAITS DE HANOVRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraits-de-hanovre/