MOIVRE ABRAHAM DE (1667-1754)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien né en France et émigré en Angleterre suite à la révocation de l’édit de Nantes, Abraham de Moivre est connu pour ses travaux en analyse et en calcul des probabilités.

Abraham de Moivre naît le 26 mai 1667 dans la petite ville de Vitry-le-François, en Champagne, où son père exerce comme chirurgien. Sa famille étant originaire de Moivre, village proche de Vitry, Abraham ajoutera une particule à son nom, sans signification nobiliaire. De famille protestante, sa jeunesse est marquée par les tensions religieuses qui aboutiront, quatre-vingt-sept ans après l’édit de Nantes, à sa révocation par Louis XIV en 1685. Ainsi, l’académie protestante de Sedan doit fermer ses portes en 1682, quatre ans après que Moivre y a commencé ses études secondaires en 1678. Il poursuit celles-ci à Saumur où il découvre le traité De ratiociniis in ludo aleae de Christiaan Huygens (1629-1695) qui fonde l’étude mathématique des jeux de hasard. En 1684, il rejoint ses parents à Paris et étudie au prestigieux collège d’Harcourt, bénéficiant par ailleurs de cours particuliers du mathématicien Jacques Ozanam (1640-1718), dont les talents pédagogiques sont fort renommés. La révocation de l’édit de Nantes conduit de Moivre à un emprisonnement au prieuré Saint-Martin puis à un exil à Londres. Rapidement reconnu comme un mathématicien compétent, il y donne des cours particuliers dispensés soit au domicile de ses élèves, soit dans des brasseries.

En 1688, de Moivre découvre les Principia qu’Isaac Newton (1642-1727) vient de publier et il reconnaît immédiatement l’importance de cet ouvrage sur le développement des méthodes mathématiques. À partir de 1692, il fréquente l’astronome Edmund Halley (1656-1742) et engage des relations amicales avec Newton. En 1695, il consacre son premier article mathématique au calcul des fluxions inventé par Newton et précurseur [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Autres références

«  MOIVRE ABRAHAM DE (1667-1754)  » est également traité dans :

MARTINGALES THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Pierre CRÉPEL, 
  • Jean MEMIN, 
  • Albert RAUGI
  •  • 8 664 mots
  •  • 2 médias

Le mot « martingale » évoque l'idée d'une stratégie pour gagner aux jeux de hasard. Cette notion tient une place essentielle dans toute la théorie des probabilités et s'est révélée être un langage très riche dans de nombreux domaines des mathématiques ; mais ce rôle n'est apparu que tout récemment. Au xvi e  siècle, ce mot (qui proviendrait du provençal martegalo , du nom de la ville de Martigues) […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « MOIVRE ABRAHAM DE - (1667-1754) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-de-moivre/