EUWE MAX (1901-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Machghielis, « Max », Euwe est né le 20 mai 1901 dans le petit village de Watergraafsmeer, près d'Amsterdam, aux Pays-Bas. Il joua aux échecs très jeune, sa mère lui ayant enseigné ce jeu à quatre ans ; à dix ans, il participa à sa première compétition, un tournoi de quatrième catégorie. Cet exercice mental correspondait bien à sa forme d'esprit. Il fit des études de mathématiques et de physique, disciplines qu'il enseigna par la suite, avec l'astronomie, dans un lycée d'Amsterdam. Titulaire d'un doctorat de mathématiques, il enseigna beaucoup plus tard la cybernétique à l'université.

Il ne se consacra jamais entièrement aux échecs, préférant en fait travailler les mathématiques ; il aura été le seul amateur réel depuis Paul Morphy à avoir gagné le championnat du monde. Jusqu'à sa rencontre avec Alexandre Alekhine, en 1935, il ne remporta que de modestes succès internationaux ; cependant, il se révéla très tôt le meilleur joueur néerlandais, et un excellent théoricien.

Il était devenu champion des Pays-Bas en 1920, alors qu'il étudiait encore à l'université. Ses premiers succès furent une place de deuxième à Göteborg, en 1920, devant Grünfeld et Sämisch et un match nul (+ƒ2 —ƒ2 =ƒ8, c'est-à-dire 2 parties gagnées, 2 perdues et 8 nulles) contre Maroczy en 1921. Devenu enseignant en 1924, il n'apparaissait dans les tournois que pendant les vacances scolaires, bien qu'il continuât d'obtenir d'excellents résultats, parmi lesquels une première place à Hastings en 1930-1931 devant Capablanca ! En match, il battit Colle en 1924 (+ƒ5 —ƒ0 = ƒ1), Landau en 1931 (+ƒ3 —ƒ1 =ƒ2) et Noteboom en 1931 (+ƒ3 —ƒ0 =ƒ3) ; il perdit contre Alekhine en 1925 (+ƒ2 —ƒ3 =ƒ5), Bogoljubov en 1927 (+ƒ2—ƒ3 =ƒ5) et en 1928 (+ƒ1—ƒ2 =ƒ7), et Capablanca en 1931 (+ƒ0 —ƒ2 =ƒ8).

Les années 1932-1935 virent la montée de Euwe comme sérieux challenger pour le championnat du monde. Ses succès en tournois étaient de très haut niveau en raison des participations d'Alekhine, Botvinnik, Capablanca, Bogoljubov, Flohr, Nimzowitsch et Lasker.

En match, il battit Spielmann deux fois (+ƒ2 —ƒ0 =ƒ2 en 1932 et +ƒ4 —ƒ2 =ƒ2 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François LE LIONNAIS, « EUWE MAX - (1901-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-euwe/