BOTVINNIK MIKHAÏL (1911-1995)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier champion du monde d'échecs soviétique, Mikhaïl (“Micha”) Moiseievitch Botvinnik naît le 17 août 1911 à Kokkouala, une banlieue de Saint-Pétersbourg, dans une famille juive pauvre. Dans son autobiographie Achieving the Aim, dont le titre pourrait se traduire par “Atteindre le but”, il raconte : “En 1920, ma mère tomba malade et mon père nous quitta. [...] Nous [Micha et son frère Issi] étions vêtus pauvrement. [...] Notre alimentation était simple. [...] Nous vivions dans un grand appartement communautaire partagé par sept familles.” À douze ans, il s'initie aux échecs. À seize ans, il dispute son premier championnat, où il partage la cinquième place, et devient maître ès sports. Il est champion de Leningrad en 1931 et en 1932. Après ces premiers succès échiquéens, il acquiert la popularité ainsi qu'une réputation d'analyste objectif et intègre grâce à la publication de ses commentaires des parties qu'il a jouées. Parallèlement, il avait entamé en 1927 des études à l'Institut polytechnique de Leningrad, où il obtient en 1933 le diplôme d'ingénieur en électricité ; il continuera sa carrière universitaire jusqu'au doctorat ès sciences. Il sera champion de Moscou en 1943 et en 1944, sept fois champion de l'U.R.S.S. (en 1931, 1933, 1939, 1941, 1944, 1949 et 1952).

Après le décès, en 1946, du joueur français d'origine russe Alexandre Alekhine, champion du monde en titre, la Fédération internationale des échecs organise en 1948 un tournoi entre cinq joueurs pour le titre suprême, que Botvinnik remporta. Il sera champion du monde de 1948 à 1957, de 1958 à 1960 et de 1961 à 1963. Il défend victorieusement son titre en 1951 et en 1954, contre les Soviétiques David Bronstein et Vassili Smyslov, respectivement. Ce dernier le lui ravit en 1957, mais Botvinnik lui reprend la couronne l'année suivante. En 1960, le Soviétique Mikhaïl Tal le détrône, mais Botvinnik le bat sévèrement lors du match revanche, en 1961. Il perdra définitivement le titre mondial en 1963, devant le Soviétique Tigran Petrossian.

Botvinnik met un term [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître international pour la résolution de problèmes d'échecs, champion de France 1996, délégué de la France auprès de la Commission permanente pour la composition échiquéenne de la Fédération internationale des échecs

Classification


Autres références

«  BOTVINNIK MIKHAÏL (1911-1995)  » est également traité dans :

PETROSSIAN TIGRAN (1929-1984)

  • Écrit par 
  • Thierry EGO
  •  • 820 mots

Né le 17 juin 1929 à Tbilissi, en Union soviétique (aujourd’hui en Géorgie), de parents arméniens, Tigran Vartanovitch Petrossian est inscrit à huit ans à la section échecs du palais des Pionniers. Petrossian ne fut pas un enfant prodige mais un joueur doué qui battit à treize ans Flohr en simultanée. Il comprit rapidement qu'il progresserait au contact des forts joueurs. En 1946, il s'éloigna d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tigran-petrossian/#i_22578

SMYSLOV VASSILI VASSILIEVITCH (1921-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 236 mots

Le joueur d'échec russe Vassili Vassilievitch Smyslov gagna le Championnat du monde contre Mikhaïl Botvinnik en 1957, mais dut s'incliner face à ce dernier dans une revanche organisée l'année suivante. Né le 24 mars 1921 à Moscou, Vassili Vassilievitch Smyslov apprend les échecs au côté de son père dès l'âge de six ans. En 1938, il remporte le Championnat junior de l'U.R.S.S et accède au statut de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-vassilievitch-smyslov/#i_22578

Pour citer l’article

Jacques ROTENBERG, « BOTVINNIK MIKHAÏL - (1911-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-botvinnik/