Peptides


BRADYKININE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 210 mots

De formule générale C50H75O11N15, la bradykinine est un nonapeptide dont la séquence des acides aminés correspond à la formule : H-Arg-Pro-Pro-Gly-Phe-Ser-Pro-Phe-Arg-OH. Sa synthèse a été réalisée par Boissonas et Elliott.C'est le Brésilien Mauricio Rocha e Silva qui, en faisant agir de la trypsine sur du plasma (ou sur des globulines plasmatiques), a découvert en 1949 cette substance capable de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bradykinine/#i_0

CHOLÉCYSTOKININE-PANCRÉOZYMINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 386 mots

Découverte en deux temps, d'abord pour son action sur la contraction de la vésicule biliaire et rattachée à la cholécystokinine par Ivy et Golberg en 1928, puis pour son action sur la sécrétion enzymatique pancréatique, attribuée à la pancréozymine par Harper en 1943, cette hormone n'a vu reconnaître son unité structurale qu'en 1971 par Mutt. La cholécystokinine-pancréozymine est sécrétée par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholecystokinine-pancreozymine/#i_0

ENTÉROGASTRONES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 408 mots

Hormones peptidiques gastro-intestinales, les entérogastrones sont produites par certains constituants du système APUD, et apparentées à la sécrétine et au glucagon.Sécrété dans le duodénum et le jéjunum par les cellules K, le GIP (gastric inhibitory peptide) appartient à la famille de la sécrétin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enterogastrones/#i_0

GASTRINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 774 mots

Hormone digestive la mieux connue, découverte en 1964 par R. A. Gregory, la gastrine est sécrétée par les cellules G. Authentifiées par leurs caractères ultrastructuraux, celles-ci prédominent dans l'antre gastrique, mais sont également présentes dans le duodénum, les premières anses intestinales et le pancréas.La gastrine est un peptide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastrine/#i_0

MÉLANOCORTINES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 380 mots

Les progrès récents de la biologie moléculaire ont révélé les relations entre des phénomènes aussi éloignés que l'obésité et la pigmentation de la peau ou du pelage. Ces progrès sont dus au clonage de récepteurs pour les mélanocortines. Les mélanocortines sont des peptides dérivant d'un précurseur protéique synthétisé dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanocortines/#i_0

NEUROTENSINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 98 mots

La neurotensine, composée de treize acides aminés, est localisée dans les neurones du cerveau et dans les cellules intestinales sécrétantes N. Elle est à la fois transmetteur peptidergique et hormone circulante. Elle entraîne une hyperglycémie avec des modifications de l'insulinosécrétion et des effets vasculaires périphériques avec hypotension. Elle serait responsable du syndr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurotensine/#i_0

OPIOÏDES

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES
  •  • 3 168 mots
  •  • 4 médias

La démarche intellectuelle et la méthodologie qui ont abouti à la découverte des récepteurs morphiniques d'une part, et, par voie de conséquence, à celle des peptides opiacés ou opioïdes, d'autre part, représentent un modèle exemplaire des recherches effectuées en neuropharmacologie moléculaire.Entre 1971 et 1973, plusieurs équipes de chercheurs découvraient la présence dans le cerveau de récepteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opioides/#i_0

PEPTIDE P ou POLYPEPTIDE PANCRÉATIQUE (PP)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 97 mots

Le peptide P (PP), ou polypeptide pancréatique, est sécrété de l'estomac au colon par les cellules EC1, mais il est avant tout d'origine pancréatique. Sa concentration augmente rapidement après un repas d'épreuve, mais son rôle physiologique n'est pas élucidé. Il semble participer aux signaux transmis de l'intestin vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peptide-p-polypeptide-pancreatique/#i_0

SOMATOSTATINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 118 mots
  •  • 1 média

Hormone initialement extraite de l'hypothalamus, la somatostatine a été retrouvée dans les cellules D tout au long du tractus digestif (surtout dans l'antre et le fundus gastrique) et dans le pancréas. Ce tétradécapeptide inhiberait, entre autres, toutes les sécrétions hormonales digestives, n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somatostatine/#i_0


Affichage 

Séquence de la méthionine-enképhaline

Séquence de la méthionine-enképhaline

dessin

Séquence de la méthionine-enképhaline (met-E). Dans la leucine-enképhaline (leu-E), la méthionine est remplacée par la leucine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Séquence de la méthionine-enképhaline

Séquence de la méthionine-enképhaline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin