Scolastique


ASÉITÉ

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 829 mots

Appartenant strictement à la langue philosophique, le terme « aséité », qui évoque inévitablement la causa sui de Spinoza, désigne la propriété de ce qui a sa propre raison d'être en soi-même et n'est pas relatif à un autre pour ce qui est de son existence. Sur ce sens général, Aristote, Descartes […] Lire la suite

CONCUPISCENCE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 688 mots

Du latin concupiscere, désirer ardemment (même origine : cupere, désirer, convoiter, d'où est tiré le nom romain du dieu de l'Amour, Cupidon, identifié à l'Éros des Grecs). Dans la langue courante, concupiscence désigne le penchant à jouir des biens sensibles, voire l'attachement aux […] Lire la suite

QUIDDITÉ

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 83 mots

La quiddité (quidditas), expression qui remonte aux traductions latines d'Avicenne, au xiie siècle, ressortit à la problématique scolastique de l'essence (ce que sont les êtres) et de l'existence (le fait qu'ils […] Lire la suite

QUODLIBÉTALES QUESTIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 397 mots

La disputatio de quolibet (débat en règle sur tout sujet) est la forme la plus solennelle que revêt la disputatio dans l'Université médiévale. Les maîtres régents en exercice annoncent, rarement chaque année, souvent tous les deux ou trois ans, qu'ils répondront à toute question à eux posée par l'assistance réunie à […] Lire la suite

SCOLASTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 2 966 mots

Dans son emploi usuel, et qu'il soit nom générique ou adjectif, le mot « scolastique » fait naître l'idée de répétition ou commentaire du déjà-dit, de subtilité pédantesque, par opposition à l'originalité, à l'esprit de découverte par enquête sur les choses mêmes. Cette acception résume une part des critiques dirigées, depuis la Renaissance, contre le ré […] Lire la suite

THOMAS D'AQUIN saint (1224 ou 1225-1274)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 4 377 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La pédagogie « scolastique » »  : […] En vérité, c'est en cette période que prend racine et essor la théologie dite « scolastique » : parce qu'elle est élaborée dans les écoles, mais plus radicalement parce qu'elle trouve sa forme littéraire et sa pédagogie dans cet usage organique de la raison. Ainsi se présentent les textes de saint Thomas, dont le style est devenu étranger au lecteur d'aujourd'hui. Ses œuvres, en effet, se répartis […] Lire la suite

THOMISME

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 5 224 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le thomisme traditionnel »  : […] Le thomisme traditionnel n'est qu'un courant minoritaire dans la tradition scolastique, à côté du scotisme et du nominalisme. En symbiose avec eux et avec leur conservatisme, il s'écarte souvent de la pensée de Thomas d'Aquin. On peut distinguer dans son histoire trois périodes : du xiiie siècle à la Réforme […] Lire la suite