Mythologies mésopotamiennes


ADAD ou HADAD

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 149 mots

Dans le panthéon classique, Adad, fils d'Anu, est le dieu de l'orage mésopotamien, mais son culte s'étendait largement au-delà de la Mésopotamie en particulier en Syrie, où il se confondit avec son homologue syrien Baal et le hourrite Teshub. Son symbole est la foudre ; on le comparait v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adad-hadad/#i_0

ANU

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 488 mots

Anu est le nom sémitisé du dieu sumérien An ; l'idéogramme qui le désigne signifie simultanément « ciel » et « dieu », en général. Dans le partage tripartite du monde, Anu règne par excellence sur les cieux. Il occupe, à ce titre, le sommet du panthéon classique babylonien. Environ quatre-vingts divinités composent sa famille et sa domesticité. Le nombre qui le symbolise — soixante — est, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anu/#i_0

ANZU MYTHE D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 594 mots

La pensée assyro-babylonienne a hérité de la tradition sumérienne l'idée qu'existaient encore dans le cosmos des forces de mal ou, du moins, de trouble qui en bouleversaient pendant un temps l'ordonnance, avant qu'un champion ne rétablisse l'état de choses précédent : le mythe d'Anzu raconte ainsi comment un héros divin, Ninurta, tua un oiseau maléfique pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-d-anzu/#i_0

ASSYRO-BABYLONIENNE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • René LABAT
  •  • 4 641 mots

Dans le chapitre « Mythes et épopées »  : […] La porte royale par laquelle il faut entrer dans la littérature épique, c'est, parmi les grands mythes, l'Épopée de Gilgamesh. En elle se résument vraiment l'histoire de la littérature babylonienne dans ses rapports avec la pensée sumérienne, les diverses étapes de son évolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-assyro-babylonienne/4-mythes-et-epopees/

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 278 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La religion cyclique »  : […] Les Assyro-Babyloniens rencontrent leurs dieux à la limite de leurs possibilités d'action sur les éléments naturels : divinités astrales : Anu et Antu (divinités du ciel), Shamash et Sîn (dieu solaire et lunaire), Ishtar (déesse vénusienne) ; dieux de l'atmosphère : Enlil et Adad ; dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-assyro-babylonienne/1-la-religion-cyclique/

ATARGATIS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

Grande déesse du nord de la Syrie ; son principal sanctuaire se trouvait à Hiérapolis-Bambyce (moderne Membidj) au nord d'Alep, où elle était vénérée avec son parèdre Hadad. Son ancien temple fut reconstruit en ~ 300 environ par la reine Stratonice, et ce fut sans doute en partie grâce à ce patronage que son culte se répandit dans diverses parties du monde grec où la déesse était généralement cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atargatis/#i_0

ATRA-HASIS POÈME D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 338 mots

Œuvre rédigée en langue akkadienne, qui comptait quelque 1 250 vers à l'origine et qui présente un réel effort de réflexion sur la création et sur le destin de l'homme (cf. traduction in R. Labat, Les Religions du Proche-Orient, Paris, 1970). Elle fut rédigée en Babylonie, peut-être au ~ xviie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-d-atra-hasis/#i_0

BAAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 855 mots

Divinité adorée dans de nombreuses communautés du Proche-Orient antique, spécialement par les Cananéens, qui semblent en avoir fait un dieu de la fertilité. Le terme sémitique baal (en hébreu, ba‘al) signifiait « possesseur » ou « seigneur », bien qu'on ait pu l'utiliser de façon plus générale : par exemple, un baal d'ailes était une créa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baal/#i_0

BÉHÉMOTH

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 231 mots

Pluriel du mot qui désigne, en hébreu biblique, les animaux domestiques (« bétail » dans le récit de la Création, Gen., i, 24). Dans le livre de Job (xl, 15), Béhémoth prend l'allure d'un pluriel intensif et mythique : il désigne la Bête par excellence, la force animale que Dieu le créateur peut seul maîtriser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/behemoth/#i_0

CRÉATION POÈME DE LA

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 430 mots

Nommé par les Modernes Poème de la création, ce texte babylonien (que les Anciens appelaient par son incipit : Lorsque en haut... ) raconte à la suite de quelles dramatiques circonstances Marduk devint, avec l'assentiment des autres dieux, la divinité suprême de Babylonie. Les sept chants qu'il comprend valent plus par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-de-la-creation/#i_0

DAGAN ou DAGON

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

D'origine inconnue et resté étranger à la culture sumérienne, le dieu Dagan appartient surtout à la religion des anciens sémites. Son nom, qui pourrait signifier « grain », donne une idée médiocre de son importance : il est en réalité à la Syrie ce qu'est Enlil à la Mésopotamie : la divinité suprême, maîtresse du cosmos. En Babylonie, il apparaît surtout dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dagan-dagon/#i_0

DÉMONOLOGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 920 mots

Dans le chapitre « La démonologie de la civilisation pastorale »  : […] Dans une civilisation pastorale, la divinité qui accepte les offrandes et les hommages des fidèles doit, en échange de ces sacrifices, accorder les dons par excellence, ceux qui assurent la nourriture et la vie : la pluie, la fertilité du sol et la fécondité des troupeaux.Sur le plus ancien vase […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demonologie/1-la-demonologie-de-la-civilisation-pastorale/

ENKIDU

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 377 mots

Dans la tradition suméro-accadienne, Enkidu est le compagnon du roi Gilgamesh en certains de ses exploits. Dans le cycle sumérien, ils vont ensemble conquérir la Forêt des cèdres, gardée par le monstre Humbaba et tuer le Taureau céleste. Dans un autre poème, Enkidu descend aux enfers, où il est retenu prisonnier ; ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enkidu/#i_0

ENKI-ÉA

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 217 mots

Enki est la moins importante des trois divinités de la grande triade cosmique mésopotamienne, les deux autres étant Anu et Enlil. Il apparaît dès les plus anciens textes sumériens connus. La tradition assyro-babylonienne lui donne le nom d'Éa. Il règne sur l'Apsu, l'abîme des eaux profondes sur lequel repose la terre ; et so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enki-ea/#i_0

ENLIL

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 215 mots

Un des trois dieux, avec Anu et Éa, de la triade suprême suméro-akkadienne. Son nom, le « Seigneur-souffle » en sumérien, indique quel est son empire : la terre ferme. Dans la théologie classique, il vient immédiatement après Anu, le dieu du ciel, et précède Ea, le dieu des eaux profondes, avec le nombre 50, intermédiaire entre celui du premier, 60, et celui du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enlil/#i_0

ÉPOPÉE DE GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 730 mots
  •  • 1 média

Transmise d'abord oralement, puis rédigée aux environs de 2000 avant J.-C. sur des tablettes, l'Épopée de Gilgamesh connaît pendant un millénaire et demi de nombreuses versions, rédigées dans toute la Mésopotamie. La relation la plus achevée des exploits héroïques de Gilgamesh, qui ne sont pas sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-de-gilgamesh/#i_0

ÉRA ou ERRA POÈME D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 682 mots

Poème babylonien qui doit son titre au nom de son protagoniste, le dieu de la Peste et de la Guerre. Le poème d'Éra raconte, en quelque sept cent cinquante vers, la destruction et la restauration de la Babylonie : les Sept, divinités guerrières, excitent leur maître Éra, qui y est déjà enclin, à attaquer les hommes, coupables d'être trop bruyants, et même les animaux. Son compagnon, Ishum, qui jou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/era-erra/#i_0

ERESHKIGAL POÈME D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 475 mots

Poème babylonien qui veut expliquer comment Nergal, à l'origine dieu du monde supérieur, est devenu le maître des Enfers, où ne régnait, jusque-là, dans l'austérité et le désespoir, qu'Ereshkigal (« la reine de la grande Terre », c'est-à-dire les Enfers).On en connaît trois manuscrits et deux versions, toutes rédigées en langue babylonienne. La première, la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-d-ereshkigal/#i_0

GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 987 mots
  •  • 1 média

Gilgamesh serait un roi d'Uruk, une des principales cités sumériennes de Mésopotamie (la plaine alluviale du Tigre et de l'Euphrate, dans l'actuel Irak), et aurait régné aux environs de 2500 avant notre ère. Il a probablement existé, mais nous n'en avons aucune trace historique, et nous ne connaissons le personnage qu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilgamesh/#i_0

GRANDE MÈRE DES DIEUX

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 797 mots

Divinité orientale et gréco-romaine connue habituellement sous le nom de Cybèle dans la littérature de la Grèce et de Rome depuis le ve siècle environ, la Grande Mère des dieux avait également plusieurs autres appellations, certaines de celles-ci provenant de lieux célèbres où l'on rendait un culte à cette divini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-mere-des-dieux/#i_0

HUMBABA ou HOUMBABA

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 395 mots

Dans la tradition suméro-akkadienne, nom d'un géant, gardien de la forêt des Cèdres, située en Syrie occidentale. Humbaba apparaît dans un poème de la littérature sumérienne qui appartient au cycle épique de Gilgamesh, roi d'Uruk, et qui décrit l'expédition de ce dernier et de son compagnon, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humbaba-houmbaba/#i_0

ISHTAR

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 685 mots
  •  • 1 média

Ishtar est la personnalité féminine la plus importante du panthéon assyro-babylonien, sinon dans les hiérarchies syncrétiques artificiellement dressées par les scribes, du moins dans la réalité des pratiques et de la sensibilité religieuses des Mésopotamiens : c'est qu'elle est à la fois l'amante passionnée ou consolatrice et la guerrière qui se plaît aux massacres, au point que ce nom propre fini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ishtar/#i_0

LÉVIATHAN

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 324 mots

Nom (en hébreu : liwyatan) d'un serpent mythique qu'on rencontre à plusieurs reprises dans la poésie hébraïque et biblique (Job, Psaumes, Isaïe). Sous ce nom et sous d'autres appellations, il appartient plus largement à la mythologie sémitique. Il équivaut au Dragon (peut-être crocodile du Nil), bien connu dans le Proche-Orient ancien. Personnification des puissances hostiles, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leviathan/#i_0

MARDUK ou MARDOUK

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 445 mots
  •  • 2 médias

Le dieu le plus important du panthéon babylonien, à partir du ~ xiie siècle. C'est, dans la théologie classique, le fils d'Enki-Ea, le dieu de la sagesse, dont il a hérité la science, la magie et une grande compassion pour l'humanité.À l'origine, Marduk n'était qu'un dieu, agraire sans doute, de Babylone, dont le culte ne paraît pas avoir dépassé la n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marduk-mardouk/#i_0

MÉSOPOTAMIE - La religion

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Jean-Jacques GLASSNER
  •  • 6 472 mots

Dans le chapitre « Caractères généraux »  : […] Pourtant, les premiers au monde, depuis les débuts du IIIe millénaire, ses fidèles ont disposé d'un moyen de fixer et de transmettre la pensée : l'écriture. Construite sur un système de croquis significatifs – pictogrammes et idéogrammes, auxquels on avait ultérieurement conféré une capacité d'exprimer aussi des sons, des phonèmes, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-la-religion/1-caracteres-generaux/

MYTHOLOGIES - Dieux et déesses

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 7 977 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Dieux souverains »  : […] Chez les peuples pasteurs de l'Asie centrale, les dieux célestes présentent un caractère nouveau : la souveraineté. Ils ne reflètent plus uniquement la sacralité ouranienne et météorologique ; leur puissance ne se manifeste pas seulement par la création cosmique. Ils deviennent les « maîtres », les souverains universels. Le nom mongol de la divinité su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-et-deesses/3-dieux-souverains/

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 7 023 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le monde mésopotamien »  : […] Le modèle, magnifié et idéalisé, du pouvoir royal est fondamental dans la représentation mésopotamienne du surnaturel. Il impliquait la mise en place d'un monde divin anthropomorphe et polythéiste : c'est-à-dire distribué en une société de personnages en tout (apparence, sexualité, besoins, comportement) comparables aux hommes, mais différents par une puissance et une intelligence surhumaines – ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/1-le-monde-mesopotamien/

NABU

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 126 mots
  •  • 1 média

Dieu assyro-babylonien de la sagesse et de l'art d'écrire. Fils de Marduk, dieu devenu national, Nabu partage son destin ; on les associe étroitement à partir du ~ IIe millénaire. Sa ville, Borsippa, est peu éloignée de la capitale, dont le temple principal est dès lors sans cesse cité avec le sien : l'Ezida. Sa spécialité lui valut la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nabu/#i_0

NERGAL

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 644 mots

Une des figures divines les plus importantes du panthéon babylonien. Nergal signifierait, en sumérien, « le maître de la Grande Ville », c'est-à-dire des Enfers. Même si l'on voit dans cette interprétation une étymologie seconde, cela montre pourtant bien le caractère essentiel du dieu. Sa ville sainte est Kutha, à 50 kilomètres au nord-est de Babylone : elle finit par désigner, dans la mythologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nergal/#i_0

NINURTA

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 119 mots
  •  • 2 médias

Dieu de la guerre du panthéon babylonien, Ninurta est fils d'Enlil, le dieu-Souffle de Nippur. Son épouse est Gula, déesse de la médecine. Un cycle de mythes lui était consacré, en sumérien et en babylonien, où il apparaissait comme le champion des dieux, pour lesquels il combattait les monstres. Son culte, particulièrement important dans le sud de la Mésopota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ninurta/#i_0

SHAMASH

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 185 mots
  •  • 2 médias

Le dieu Soleil du panthéon assyro-babylonien. L'idéogramme qui le désignait primitivement représentait un disque solaire apparaissant entre deux montagnes, à l'est de la Mésopotamie. Il est fils du dieu Lune, Sin, et de Ningal, sa parèdre ; le frère d'Ishtar, déesse de l'amour et de la guerre, assimilée à la planète Vénus ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shamash/#i_0

SIBYLLE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 1 008 mots

Dans le Moyen-Orient antique, les traditions sur la Sibylle n'ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d'abord nom propre, Sibylla) donna lieu à une ample prolifération. À l'origine, il n'y avait qu'une seule Sibylle, comme en témoigne Héraclite d'Éphèse, le premier auteur qui en ait parlé. Il en était encore ainsi au t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sibylle/#i_0

SIN

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 212 mots

Le dieu Lune du panthéon assyro-babylonien, dont il occupe la quatrième place dans la hiérarchie. Son nombre symbolique, 30, évoque le nombre des jours du mois, dont il est, par excellence, « le seigneur », « fruit qui se renouvelle sans cesse ». Une étymologie seconde interprétait son idéogramme comme signifiant le maître du savoir. Le croissant lunaire évoquait pour les Anciens une barque, qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sin/#i_0

TESHUB

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 84 mots

Un des nombreux dieux de l'orage adorés au Proche-Orient dans l'Antiquité. La personnalité de Teshub se confond, pour une grande part, avec celles du Baal syrien et du Mésopotamien Adad ; un même idéogramme les désigne dans l'écriture. Son culte a été répandu par les immigrants hourrites, dans la première partie du ~ IIe millénaire, à par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teshub/#i_0

TIAMAT

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 106 mots

Représentant la Mer primordiale, Tiamat apparaît dans le Poème de la création babylonien, d'abord comme l'épouse d'Apsu, l'abîme des eaux douces, couple dont naissent des générations de divinités. Pour venger son époux, tué par Enki-Ea, à l'instigation des autres dieux jeunes, elle place Kingu, son nouveau mari, à la tête d'une coalition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiamat/#i_0


Affichage 

Dieux et déesses de Mésopotamie

Dieux et déesses de Mésopotamie

diaporama

Les kudurru sont des stèles de l'époque des rois kassites de Babylonie qui étaient disposées dans les temples pour attester d'une donation de terre. Pour procurer un caractère sacré à l'acte et le protéger, les principaux dieux du panthéon y étaient invoqués et... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La déesse Ishtar

La déesse Ishtar

photographie

La déesse Ishtar, terre cuite, époque babylonienne, vers 1700 av. J.-C. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Dieux et déesses de Mésopotamie

Dieux et déesses de Mésopotamie
Crédits : Erich Lessing/ AKG

diaporama

La déesse Ishtar

La déesse Ishtar
Crédits : Bridgeman Images

photographie