TESHUB

Un des nombreux dieux de l'orage adorés au Proche-Orient dans l'Antiquité. La personnalité de Teshub se confond, pour une grande part, avec celles du Baal syrien et du Mésopotamien Adad ; un même idéogramme les désigne dans l'écriture. Son culte a été répandu par les immigrants hourrites, dans la première partie du ~ IIe millénaire, à partir peut-être du Caucase, dans le nord de la Syrie, d'où il a pénétré dans le panthéon des Hittites.

—  Daniel ARNAUD

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (section des sciences religieuses) Paris

Classification

Autres références

«  TESHUB  » est également traité dans :

ADAD ou HADAD

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 145 mots

Dans le panthéon classique, Adad, fils d'Anu, est le dieu de l'orage mésopotamien, mais son culte s'étendait largement au-delà de la Mésopotamie en particulier en Syrie, où il se confondit avec son homologue syrien Baal et le hourrite Teshub. Son symbole est la foudre ; on le comparait volontiers à un taureau sauvage. Il était assimilé, en astrologie, à la constellation du Corbeau. Ses manifestati […] Lire la suite

HITTITES

  • Écrit par 
  • Maurice VIEYRA
  •  • 7 201 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La religion sous l'Ancien Empire »  : […] Les textes d'Anitta et de Hatoussil I er , complétés sur certains points par le rescrit de Télépinou, fournissent quelques indications sur la religion, l'État et la société hittites sous l'Ancien Empire ; on note une profonde évolution, aussi bien dans le domaine religieux qu'au sein de l'État. Les dieux d'Anitta ne paraissent être autres que les divinités qu'adoraient, au témoignage des documents […] Lire la suite

Pour citer l’article

Daniel ARNAUD, « TESHUB », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/teshub/