ATARGATIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Grande déesse du nord de la Syrie ; son principal sanctuaire se trouvait à Hiérapolis-Bambyce (moderne Membidj) au nord d'Alep, où elle était vénérée avec son parèdre Hadad. Son ancien temple fut reconstruit en ~ 300 environ par la reine Stratonice, et ce fut sans doute en partie grâce à ce patronage que son culte se répandit dans diverses parties du monde grec où la déesse était généralement considérée comme une forme d'Aphrodite.

Tout d'abord, elle fut une déesse de la fertilité, mais, en tant que baalan (maîtresse) de sa ville et de son peuple, elle était également responsable de leur sécurité et de leur bien-être. Elle était donc souvent représentée portant la couronne murale et tenant une gerbe de blé, tandis que les lions qui portent son trône symbolisent sa puissance et son pouvoir sur la nature.

Comme souveraine des eaux et des sources, on la rencontre, identique, sous le nom d'Atar‘ateh chez les Araméens, et de Derceto chez les Phéniciens ; en fait, ces deux noms semblent désigner une nouvelle forme de l'antique déesse ‘Anat. Comme parèdre d'Hadad, elle est très proche d'Astarté, elle aussi parèdre de ce dieu ; sans doute peut-on les identifier, bien qu'Atargatis présente des parentés avec l'Anatolienne Cybèle.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ATARGATIS  » est également traité dans :

ARAMÉENS

  • Écrit par 
  • R.D. BARNETT
  •  • 1 903 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Culture et religion »  : […] temple qui lui était consacré se trouvait à Damas. La principale déesse était Atargati (Astarté), qui rassemblait en sa personne deux divinités phéniciennes, Astarté et Anath. Son sanctuaire le plus important se trouvait à Hiérapolis, en Syrie. Les Araméens adoraient encore Sin, dieu babylonien de la lune, Nabu, dieu de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arameens/#i_36478

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 053 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Adoption des dieux de l'Orient »  : […] Baal en Phénicie, Baal-Shamin et Hadad en Syrie, Bel en Mésopotamie. La « déesse syrienne » Atargatis, honorée dans des mystères érotiques, s'assimile à Aphrodite : c'est le cas à Délos où, associée à son parèdre Hadad, elle a un temple et un théâtre pour la célébration de son culte secret sur la « terrasse des dieux étrangers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_36478

SÉMIRAMIS, reine légendaire d'Assyrie

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 674 mots

Figure de l'histoire mésopotamienne passée dans la légende. Diverses traditions ont circulé au sujet de Sémiramis en Orient et ont été rapportées par des auteurs grecs comme Diodore de Sicile et Ctésias de Cnide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semiramis/#i_36478

Pour citer l’article

« ATARGATIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atargatis/