Littératures chrétiennes grecque et latine


ALLÉGORISTES CHRÉTIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 671 mots

À la suite des philosophes païens qui interprétaient les mythes traditionnels de l'hellénisme en dévoilant la signification philosophique cachée (morale ou physique) qu'ils contenaient, les Juifs (Aristobule et Philon d'Alexandrie) puis les chrétiens ont dégagé des saintes Écritures des sens cachés voulus par Dieu, véritable auteur de la Bible, et distincts du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegoristes-chretiens/#i_0

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 948 mots

On appelle « littérature apocalyptique » une masse d'écrits organiques que les juifs anciens, du ive siècle avant J.-C. à la fin du iie siècle de l'ère chrétienne, ne cessèrent de produire et de promouvoir. Des éléments précurseurs s'en retrouvent plus ou moins nette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_0

APOLOGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 542 mots

Dans le chapitre « L'apologétique chrétienne aux premiers siècles »  : […] L'apologétique chrétienne a commencé, au lendemain de la Pentecôte, avec les discours de Pierre (Actes des Apôtres, ii et iii) et d'Étienne (Actes, vii). Elle fut d'abord une défense et un témo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologetique/2-l-apologetique-chretienne-aux-premiers-siecles/

APOLOGISTES GRECS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 524 mots

En présentant la doctrine de l'Évangile, les premiers auteurs chrétiens avaient dû incidemment réfuter certaines propositions hétérodoxes. Au iie siècle, l'attitude agressive des païens et des juifs contraignit les chrétiens à défendre leur foi par des écrits polémiques, qui furent assez nombreux et assez caractéristiques pour valoir à leurs auteurs d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologistes-grecs/#i_0

ARTS LIBÉRAUX

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 276 mots

Terme qui désigne les disciplines intellectuelles fondamentales dont la connaissance depuis l'Antiquité hellénistique et romaine était réputée indispensable à l'acquisition de la haute culture. Les arts libéraux étaient groupés en deux cycles : le trivium, comprenant la grammaire, la rhétorique et la dialectique, et le quadrivium, groupant les quatre bran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-liberaux/#i_0

CENTON

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 979 mots

Chez les Latins, cento – ou kentrôn chez les Grecs – se disait de guenilles maintes fois rapiécées. Au figuré, on appelle « centon » un poème composé de vers ou de fragments de vers empruntés çà et là soit à un même auteur, soit à plusieurs. L'important, c'est que ces éléments se trouvent rassemblés dans un ordre nouvea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centon/#i_0

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature chrétienne

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 6 316 mots
  •  • 2 médias

La littérature latine chrétienne a commencé à se développer à la fin du iie siècle et n'a pris son véritable essor qu'au début du iiie siècle. On convient généralement de placer sa fin au viiie siècle, en même temps que celle du monde antique. Mais il ne faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature-chretienne/#i_0

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 811 mots

Dans le chapitre « Patristique et histoire de la littérature »  : […] En cessant d'être une partie de la théologie, la patristique, on l'a vu, est devenue histoire des dogmes. Mais elle a également donné naissance à une autre discipline historique, l'histoire de la littérature chrétienne antique. Il est remarquable, d'ailleurs, que cette préoccupation d'histoire purement littéraire a toujours existé depuis le ive siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/4-patristique-et-histoire-de-la-litterature/

PSYCHOMACHIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 349 mots

Le genre psychomachique naît de la rhétorique de l'Antiquité tardive, et plus particulièrement de la Psychomachie de l'Espagnol Prudence (348-env. 410) ; celle-ci raconte le combat allégorique des vertus et des vices représentés comme des héros de l'épopée classique ; parmi les vices sont rangés les dieux païens ; la victoire de chaque vertu sur le vice correspondant est figuré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychomachie/#i_0