FADLALLAH MOHAMMED HUSSEIN (1935-2010)

Chef religieux chiite, le cheikh libanais d'origine irakienne Mohammed Hussein Fadlallah aurait participé, en 1957, à la fondation du parti chiite al-Dawa al-Islamiya (l'Appel de l'islam) en Irak.

Né le 16 novembre 1935 à Nadjaf, au sud de Bagdad, Sayyed Mohammed Hussein Fadlallah, étudie dans une madrasa de sa ville natale. Il y reçoit les enseignements d'un grand nombre des plus éminents lettrés chiites de son temps, acquérant une érudition qui lui vaudra le titre d'ayatollah. Après s'être installé en 1966 au Liban (dont ses parents sont originaires), il y gagne rapidement une grande autorité religieuse. Fadlallah est également estimé pour ses multiples œuvres charitables ainsi que pour ses idées relativement progressistes concernant les droits des femmes. Bien que certaines personnes pensent qu'il dirigea la milice et le parti Hezbollah après leur création en 1982, Fadlallah et cette organisation chiite ont toujours nié entretenir des liens directs. Marqué par la révolution islamique iranienne (1978-1979), Fadlallah se tint néanmoins généralement éloigné de la position plus radicale de son leader, l'ayatollah Khomeyni. Il dénonça ouvertement et sans relâche l'ingérence des États-Unis et d'Israël dans les affaires libanaises. Il survécut à de multiples tentatives d'assassinat, notamment une attaque à la voiture piégée en 1985 et un attentat israélien à la bombe survenu à son domicile en 2006.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« FADLALLAH MOHAMMED HUSSEIN - (1935-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohammed-hussein-fadlallah/