Japon, histoire


AKIHITO (1933- ) empereur du Japon (1989-2019, ère HEISEI)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Empereur du Japon de 1989 à 2019.Né le 23 décembre 1933 à Tōkyō, Akihito est le cinquième enfant et le premier fils de l'empereur Hirohito et de l'impératrice Nagako. Il est élevé selon les rites de la tradition impériale, puis entre à l'école Peers en 1940. Il passe les dernières années de la Seconde Guerre mondiale hors de Tōkyō, puis retourne à l'école Peers – devenue Gakushuin en 1949 –, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/akihito/#i_0

ARAI HAKUSEKI (1657-1725)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 521 mots

Savant et homme d'État japonais, conseiller et précepteur des sixième et septième shōgun Tokugawa, Ienobu et Ietsugu. Fils d'un modeste officier au service du shōgun, Arai Hakuseki préféra se consacrer aux études ; il vivait dans la pauvreté, lorsque son maître et ami Kinoshita Jun'an le proposa comme précepteur d'Ien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arai/#i_0

ARMÉE ROUGE JAPONAISE

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 260 mots

Issue d'une scission de la Ligue communiste, principale organisation d'extrême gauche japonaise, l'Armée rouge est créée en 1969. Face aux lois contre l'activité subversive et aux arrestations opérées par la police, elle fait de l'affrontement violent avec l'État, indépendamment des luttes économiques de masse, le catalyseur de la situation politique. L'objec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-rouge-japonaise/#i_0

ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 258 mots

Homme d'État japonais, fondateur d'une dynastie de shōgun. Issu d'une famille de gouverneurs de provinces sous Kamakura, Ashikaga Takauji était descendant d'un fidèle vassal de Minamoto no Yoritomo ; il était lui-même shugo de la province de Kazusa. En 1331, il fut envoyé par le bakufu (quartier gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-takauji/#i_0

ASHIKAGA YOSHIMASA (1436-1490)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PIGEOT
  •  • 413 mots

Huitième shōgun du bakufu (gouvernement) de Muromachi. Petit-fils d'Ashikaga Yoshimitsu, shōgun dès 1443, Ashikaga Yoshimasa cesse bientôt de s'intéresser au gouvernement. La dégradation de l'administration shōgunale, que vient aggraver une série de catastrophes naturelles, les intrigues d'une épouse ambitieuse (Hino […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-yoshimasa/#i_0

ASHIKAGA YOSHIMITSU (1358-1408)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PIGEOT
  •  • 615 mots
  •  • 1 média

Troisième shōgun du bakufu (gouvernement) de Muromachi. Petit-fils d'Ashikaga Takauji, Yoshimitsu avait neuf ans quand il perdit son père Yoshiakira et lui succéda dans les fonctions de shōgun. Il réduisit les grands seigneurs (shugo) toujours prêts à la révolte : Doki Yoriyasu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-yoshimitsu/#i_0

AUTOMOBILE - Histoire

  • Écrit par 
  • Alfred MOUSTACCHI
  •  • 6 020 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'ère des Japonais »  : […] Le recul des géants américains sur le marché des berlines depuis les années 1970 est surtout dû à l'inadéquation de leurs produits, en taille et poids (d'où une consommation élevée), qui restent inadaptés à l'exportation. Peu à peu, le monde entier découvre la supériorité japonaise dans le domaine de l'innovation et des processus de production qui sont économiques et efficaces, tout en maîtrisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-histoire/10-l-ere-des-japonais/

AZUCHI-MOMOYAMA ÉPOQUE (1573-1603)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 328 mots

Appellation qui désigne, dans la périodisation adoptée par les historiens d'art japonais, la fin du xvie siècle durant laquelle se succédèrent au pouvoir Oda Nobunaga, assassiné en 1582, et Toyotomi Hideyoshi, mort en 1598. Ces deux grands dictateurs tentèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-azuchi-momoyama/#i_0

BUTŌ

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 3 845 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les racines du butō »  : […] Si chacun se souvient des mouvements contestataires européens ou américains des années 1960, le souffle de révolte qui secoua le Japon en cette même période est moins connu. L'avant-garde japonaise, où le butō prend sa source, se nourrit d'influences étrangères qui se croisent dans une sorte d'effervescence atemporelle sinon anhistorique : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buto/1-les-racines-du-buto/

CHŌSHŪ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 624 mots

Nom d'un fief au Japon sous les Tokugawa, actuellement le département de Yamaguchi. Chōshū était constitué de deux anciennes provinces impériales : Nagato et Suō. Celles-ci n'étaient pas encore d'un seul tenant sous Kamakura, puis elles firent partie du vaste fief conquis par les Ōuchi, shugo-daimyō sous Muromachi. Les Ōuchi furent renve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choshu/#i_0

DAIMYŌ

  • Écrit par 
  • Michel François VIÉ
  •  • 1 741 mots

De la fin du xive siècle au début de l'ère Meiji (1871), le Japon fut morcelé en dominations territoriales, fondées sur la force militaire et ayant à leur tête des dynastes provinciaux, les daimyō. Ce terme, en usage dès la fin de l'époque de Heian, n'exprimait à l'origine qu'une appréciation de la richesse d'un exploitant rural, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daimyo/#i_0

DOI TAKAKO (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

Femme politique japonaise, chef du Parti socialiste (P.S.) de 1986 à 1991, Doi Takako fut la première femme à prendre la direction d'un parti politique au pays du Soleil levant.Née le 30 novembre 1928 à Kōbe, Doi Takako étudie à l'université Dōshisha, à Kyōto, et, une fois diplômée, y enseigne le droit constitutionnel. Elle est élue à la Chambre des représentants dès 1969. Doi est appelée à prendr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doi/#i_0

DŌKYŌ (mort en 772)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 281 mots

Il semble que Dōkyō ait appartenu à une famille de très petits fonctionnaires, peut-être descendants de Mononobe no Moriya. Né sans doute au début du viiie siècle, il se fait moine, mène une vie d'ascète mais étudie aussi les doctrines de la secte Hossō. Sa réputation lui vaut d'être appelé auprès de Kōken-tennō, l'impératrice qui vient d'abdiquer. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dokyo/#i_0

FUJIWARA NO MICHINAGA (966-1027)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 661 mots

C'est à sa naissance — et au hasard — que Michinaga doit d'arriver au premier rang et de présider à l'apogée de la civilisation du Japon antique. Il est en effet le fils du grand chancelier Kaneie, et ses deux frères aînés, Michitaka et Michikane, qui avaient succédé à leur père, sont morts prématurément. L'empereur, sur le conseil de sa mère, sœur de Michinaga, lui accorde en 995 la charge d'exam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujiwara-no-michinaga-966-1027/#i_0

FUJIWARA NO MOTOTSUNE (836-891)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 252 mots

Chef de la maison Fujiwara à la suite de son oncle Yoshifusa qui l'adopte comme héritier. Créant un précédent, Fujiwara no Mototsune dote sa famille, qui possédait déjà le privilège de fournir les mères des princes héritiers et les régents pendant la minorité des empereurs, de celui de revêtir la charge de grand chancelier (kampaku) qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujiwara-no-mototsune-836-891/#i_0

FUJIWARA NO YOSHIFUSA (804-872)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 191 mots

Deuxième fils de Fuyutsugu de la branche dite du Nord de la maison Fujiwara, Yoshifusa pose les bases qui font la fortune de ses descendants : premier de sa famille, depuis le transfert de la capitale de Nara à Kyōto, à être revêtu de la charge de ministre des Affaires suprêmes de son vivant (857), premier à porter le titre de régent (sesshō […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujiwara-no-yoshifusa-804-872/#i_0

FUKUDA TAKEO (1905-1995)

  • Écrit par 
  • Jean ESMEIN
  •  • 804 mots

Politicien, né le 14 janvier 1905 à Gumma, haut fonctionnaire des Finances japonaises, souvent ministre des Finances et Premier ministre de 1976 à 1978, Fukuda Takeo fut un moraliste à côté de politiciens voraces. Il s'exaspéra quelquefois, mais il était au fond tempérant, malgré un caractère entier et une façon décapante de dire la vérité. Sa perspicacité en politique économique le fit remarquer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fukuda-takeo/#i_0

FUKUZAWA YUKICHI (1835-1901)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 886 mots

Éducateur japonais. C'est à Nakatsu, près de la côte de l'extrême ouest de la mer Intérieure, dans l'île de Kyūshū que naquit Fukuzawa Yukichi. Issu d'une famille d'officiers très modeste, il s'initia à Nagasaki, de 1854 à 1855, aux « études hollandaises » — terme qui englobe toutes les sciences et techniques que le Japon connaît par l'intermédiaire des Pays-Bas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fukuzawa/#i_0

GO-SHIRAKAWA-TENNŌ (1127-1192) empereur du Japon (1155-1158)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 343 mots

Empereur du Japon (1155-1158), né le 18 octobre 1127 à Kyōto, mort le 26 avril 1192 à Kyōto.Go-Shirakawa-tennō, ou Go-Shirikawa (tennō signifie empereur), dont le nom personnel est Masahito, accède au trône en 1155, lorsque son frère l'empereur Konoe (1139-1155, règne 1142-1155) meurt. Un an plus tard, au décès de son père, l'empereur retiré Toba (1103-1156, règne 1107-1123), s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/go-shirakawa/#i_0

GO-TOBA-TENNŌ (1179-1239) empereur du Japon (1184-1198)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Empereur du Japon, né le 6 août 1180 à Kyōto, mort le 28 mars 1239 dans la province d'Oki.En septembre 1183, Takahira est porté sur le trône sous le nom de règne Go-Toba-tennō (tenn̄o signifie empereur), par le clan des Minamoto, qui a affirmé sa suprématie militaire sur la majeure partie du pays.Go-Toba règne quatorze ans et cinq mois avant d'abdiquer en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/go-toba-tenno/#i_0

HARA SATOSHI (1856-1921)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 184 mots

Homme d'État japonais. Appartenant à une famille de conseillers seigneuriaux du nord du Japon, Hara Satoshi fit tellement bien oublier ses origines nobiliaires par la suite qu'on l'appela « ministre issu du peuple ». Élève de l'École de droit, il interrompit ses études en 1879 pour devenir journaliste. Néanmoins, il rentra dans la fonction publique, occupa divers postes dans les ministères des Aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hara/#i_0

HAYASHI RAZAN (1583-1657)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 439 mots

Lettré japonais, né en août 1583 à Kyôto et mort le 4 février 1657 à Edo (auj. Tôkyô), Hayashi Razan fait de la pensée du grand philosophe chinois néo-confucianiste Zhu Xi la doctrine officielle du shogunat des Tokugawa (1603-1867). Il réinterprète aussi le shintô, la religion japonaise nationale, à la lumière de la philosophie de Zhu Xi et jette les bases […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hayashi-razan/#i_0

HIDEYOSHI TOYOTOMI (1536-1598)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 828 mots

Homme d'État japonais. Fils d'un valet du père d'Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi partit très jeune à l'aventure, en pleine période de guerre féodale ; après être entré au service d'un vassal des Imagawa, seigneur de Shizuoka, il revint dans la région de Nagoya dont il était originaire, pour être pris, en 1558, comme valet par Oda Nobunaga lui-même. Nob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hideyoshi-toyotomi/#i_0

HIRATA ATSUTANE (1776-1843)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 584 mots

Philologue japonais, né à Akita, dans l'extrême nord du pays. À vingt ans, Hirata Atsutane quitte la clan d'Akita pour faire à Edo des études de littérature confucéenne, de stratégie et de médecine. La lecture de Motoori Norinaga l'amène à l'étude des classiques japonais. Il entre alors à l'école de Motoori Haruniwa, fils et successeur de Norinaga, dont il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hirata/#i_0

HIRO-HITO (1901-1989) empereur du Japon (1926-1989, ère SHŌWA)

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 367 mots
  •  • 3 médias

Premier prince héritier à quitter le sol japonais et à visiter l'Europe, Hiro-Hito monte sur le trône en 1926 après avoir exercé la régence pendant cinq ans. Personne « sacrée et inviolable » selon l'article 1er de la Constitution impériale, monarque de droit divin, Hiro-Hito se voit attribuer le nom de Shōwa-tennō (futur nom, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiro-hito/#i_0

HIROSHIMA

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 987 mots
  •  • 2 médias

Hiroshima (1,2 million d'habitants en 2015), chef-lieu du département du même nom, est la principale ville du Chūgoku, la région occidentale de la grande île nippone de Honshū. Le nom d’Hiroshima est connu du monde entier en raison de la destruction atomique de la ville par l’armée américaine le 6 août 1945. Le bombardement a tué instantanément 75 000 personnes, dont un tiers de militaires, le nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshima/#i_0

HŌJŌ TOKIMASA (1138-1205)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 201 mots

Sa famille, installée au lieu-dit Hōjō dans la province japonaise d'Izu, aurait appartenu au clan Taira ; c'est pourquoi Tokimasa reçoit en 1159 la mission de garder Minamoto no Yoritomo exilé dans l'Est. Cependant, quand ce dernier prend la tête de la révolte contre les Taira, il le seconde, lui donne sa fille en maria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hojo-tokimasa/#i_0

HŌJŌ TOKIMUNE (1251-1284)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 135 mots

Huitième gouverneur (shikken) de la maison Hōjō qui avait assumé la responsabilité héréditaire de diriger le gouvernement militaire de Kamakura. En 1264, Tokimune est nommé second et héritier présomptif du gouverneur en titre. En 1265, il renvoie à Kyōto le prince impérial qui avait été adopté dans la maison Minamoto et désigné comme shōgun, et le remplace p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokimune-hojo/#i_0

ICHIKAWA FUSAE (1893-1981)

  • Écrit par 
  • Patrice JORLAND
  •  • 1 180 mots

Touffe de cheveux blancs, regard pétillant derrière les lunettes sévères, dans son classique tailleur bleu, Ichikawa Fusae avait conservé l'allure de l'institutrice qu'elle avait été, un bref instant, à l'aube d'une carrière fort longue, puisqu'elle s'est achevée le 11 février 1981, après une existence active, mouvementée, et à bien des titres atypique de celles des femmes de son pays.Née le 15 ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ichikawa-fusae/#i_0

ITŌ HIROBUMI (1841-1909)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 277 mots
  •  • 1 média

Fils d'un valet attaché aux armées seigneuriales de Chōshū, Itō Hirobumi ne fut reconnu comme officier qu'en 1863. Il fut disciple de Yoshide Shōin, qui fut l'éducateur de la plupart des réformateurs issus de Chōshū, des premières années de Meiji. Parti clandestinement faire des études à Londres avec quatre compagnons, il revint précipitamment au Japon pour tenter d'empêcher, mais sans succès, l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ito-hirobumi/#i_0

IWASAKI YATARŌ (1834-1885)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 237 mots

Homme d'affaires japonais. Fils d'un rōnin de Tosa, Iwasaki Yatarō fut chargé dès avant Meiji, par le gouvernement seigneurial, de développer le commerce de son fief, à Nagasaki et à Ōsaka. En 1871, il hérita des biens seigneuriaux de son fief déposés à Ōsaka, et avec ce capital il fonda une maison commerciale qui s'appela d'abord Tsukumo, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iwasaki/#i_0

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 198 mots
  •  • 48 médias

Dans l'histoire de l'Asie, le Japon occupe une place particulière du fait de son insularité. On l'a souvent comparée à celle de l'Angleterre dans l'histoire de l'Europe. Mais cette similitude géographique ne doit pas masquer les dissemblances qui, de fait, ont donné au Japon l'élément essentiel de son originalité et le caractère spécifique de son évolution historique.L'Angleterre, face à l'Europe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_0

KAMMU-TENNŌ (736-806) empereur du Japon (781-806)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 231 mots

Né d'un petit-fils de Tenji-tennō, celui qui devait devenir Kammu-tennō commence sa vie fort éloigné du trône, mais l'épuisement de la descendance de Temmu-tennō permet à son père de devenir empereur en 770 avec l'aide des Fujiwara. Nommé prince héritier en 773, il succède à son père en 781. Son règne est marqué par des événements importants, mais il est di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kammu/#i_0

KAMPAKU

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 583 mots

Au Japon, la fonction d'empereur ne comporte pas de responsabilité directe, de possibilité de diriger les affaires et d'imposer une opinion personnelle : l'empereur est celui que les bureaux mettent au courant, à qui ses conseillers présentent des décisions. Rivalités et conflits agitent ces conseillers : la politique de la maison Fujiwara au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kampaku/#i_0

KATAYAMA SEN (1859-1933)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 593 mots

Pionnier du mouvement ouvrier et du mouvement révolutionnaire au Japon, Katayama Sen reflète par sa vie l'évolution du radicalisme japonais, qui le mènera d'une révolte fondée sur sa formation d'humaniste chrétien à la consécration internationale pour son dévouement à la cause de la révolution mondiale ; son élévation au rang de membre d'honneur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katayama/#i_0

KAWAKAMI HAJIME (1879-1946)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 460 mots

Théoricien brillant de l'économie, Kawakami est un penseur représentatif des années vingt et trente du Japon. Après avoir écrit à l'âge de douze ans un Essai sur l'industrie japonaise qui annonce ses talents de polémiste, il se tourne vers des études de droit à l'université de Tōkyō. Il est fortement marqué par les socialistes humanitaires de l'époque, Kinoshita Naoe, Uchimura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hajime-kawakami/#i_0

KIDO TAKAYOSHI (1833-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 296 mots

Homme d'État japonais. Issu d'une famille d'officiers de Chōshū, Kido Takayoshi fut disciple de Yoshida Shōin. Actif dans le gouvernement seigneurial, il fit partie des réformistes qui contribuèrent à faire évoluer la politique de leur fief de la xénophobie agressive vers la guerre civile contre le bakufu. Plus à l'aise dans les questions administratives que dans les affaires m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kido/#i_0

KISHI NOBUSUKE (1896-1987)

  • Écrit par 
  • Jean ESMEIN
  •  • 512 mots

Bureaucrate, ministre de l'Économie de guerre, criminel de guerre acquitté par le tribunal militaire de Tōkyō, Premier ministre du Japon, de février 1957 à juillet 1960.Kishi Nobusuke a attaché son nom à trois événements historiques : la signature de la déclaration de guerre aux États-Unis en 1941, en compagnie du Premier ministre Tōjō ; la fusion des partis conservateurs qui conduisit à la format […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kishi/#i_0

KŌKEN-TENNŌ (718-770) impératrice du Japon (749-758 et 764-770)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 231 mots

Dernière impératrice à régner sur le Japon jusqu'au xviie siècle, Kōken-tennō occupa le trône à deux reprises (749-758 et 764-770). Un certain nombre de femmes avaient gouverné avant elle, mais le pouvoir auquel accéda le moine bouddhiste Dōkyō sous son second règne amena les ministres à écarter par la suite toute femme de la succession au trône.Fille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/koken/#i_0

KONOE FUMIMARO (1891-1945)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 376 mots

Homme d'État japonais. Né dans l'une des plus grandes familles de noblesse civile, Konoe Fumimaro collabora très tôt avec Saionji Kimmochi, notamment en l'accompagnant dans la délégation japonaise pour les négociations de paix en 1919, à Versailles. Membre de la Chambre des nobles à son retour, il en fut le président à partir de 1933. Ouvert au socialisme, écouté dans les milieux militaires, il fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konoe/#i_0

KOSAKU

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 582 mots

Terme qui au Japon désigne un petit cultivateur. Si du point de vue juridique le kosaku est un fermier qui s'acquitte du loyer de sa terre par une redevance fixe, payée en nature, du point de vue social il peut être assimilé à un métayer, car le montant de sa dette a été, à certaines époques, particulièrement élevé. Le kosaku désigne d'une part un rouage du système agraire qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kosaku/#i_0

KŌTOKU SHŪSUI (1871-1911)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 447 mots

Pionnier du socialisme japonais, Kōtoku Shūsui (dont le vrai nom personnel est Denjirō) évolua à la fin de sa vie vers l'anarcho-syndicalisme. Il exerça sur le mouvement socialiste du Japon une influence de premier plan par ses brillants écrits. Son nom reste associé au complot de haute trahison de 1910 dont on ne sait s'il exista vraiment, mais qui servit de prétexte à l'exécution de Kōtoku et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kotoku/#i_0

KYŌTO

  • Écrit par 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 4 713 mots
  •  • 2 médias

Lieu de résidence de l'empereur et capitale du Japon onze siècles durant, Kyōto, ville du centre de Honshū, est l'unique grande agglomération japonaise qui a été épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut, et demeure, un creuset d'urbanité tout à fait exceptionnel de l'archipel. De sa fondation, au viie siècle, jusqu'à l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kyoto/#i_0

KYŪSHŪ

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 1 046 mots
  •  • 1 média

Peuplée de plus de 13 millions d'habitants en 2015, Kyūshū est la plus méridionale des quatre îles composant le bloc centralinsulaire du Japon. D'une superficie de 35 640 kilomètres carrés, elle doit son nom – littéralement « les neuf provinces » – aux neuf territoires qui la composaient à l'époque médiévale. En 1871, une réforme territoriale réduit ces circons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kyushu/#i_0

MAFIA

  • Écrit par 
  • Clotilde CHAMPEYRACHE, 
  • Jean SUSINI
  • , Universalis
  •  • 8 740 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autres associations mafieuses »  : […] Dès lors qu'une criminalité organisée cumule dans le temps l'ensemble des caractéristiques énoncées précédemment, il est permis de parler de mafia, mais si l’une d’entre elles manque, cela n’est plus possible. Ainsi, le gang d’Al Capone, sans légitimité sociale ni conditionnement du territoire, n’est pas au sens propre une mafia, pas plus que la pègre italo-américaine d’aujourd’hui, cantonnée à de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mafia/3-autres-associations-mafieuses/

MEIJI ÈRE (1868-1912)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 450 mots
  •  • 2 médias

Période de l'histoire du Japon, allant de 1868 à 1912. Meiji est avant tout un nengō, c'est-à-dire un nom d'années. Le 23 octobre 1868, la cour impériale du Japon promulgua un décret annonçant que le nouveau nengō serait Meiji (« politique éclairée ») pour commémorer l'instauration du nouveau régime impérial. Mais, en même temps, elle modifiait la coutume se rapportant au chang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ere-meiji/#i_0

MENGJIANG [MONG-KIANG]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 243 mots

État fantoche créé le 22 novembre 1937 par les Japonais, dans la partie orientale de la Mongolie-Intérieure, sur le modèle du Manzhouguo fondé en Mandchourie en 1932. Formé d'une fédération de trois gouvernements « autonomes », le Shānxi septentrional, le Čakhar méridional et la Mongolie-Intérieure (respectivement désignés par les noms chinois de Jinbei, de Chanan et de Suiyuan), le Mengjiang, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mengjiang-mong-kiang/#i_0

MINAMOTO NO YORITOMO (1147-1199)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 477 mots

Le nom de Minamoto a été donné au Japon à des familles issues de princes impériaux réduits à l'état de simples sujets ; la branche de Yoritomo a, depuis la fin du xe siècle, occupé des charges militaires et provinciales et essaimé dans les provinces, notamment du Nord et de l'Est. En 1159, Yoshimoto, père de Yoritomo, est écrasé par son rival, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minamoto-no-yoritomo-1147-1199/#i_0

MINSEITŌ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 988 mots

Parti politique japonais (1927-1940). Son nom complet est Rikken Minseitō, c'est-à-dire Parti constitutionnaliste de la politique populaire. Ses origines sont diverses et complexes. Elles remontent au Kaishintō (Parti de la réforme), fondé en 1882 par Ōkuma Shigenobu, qui avait quitté le gouvernement de Meiji, l'année précédente, pour n'avoir pas été écouté lorsqu'il avait suggéré la convocation i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minseito/#i_0

MIZUNO TADAKUNI (1794-1851)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 823 mots

Homme d'État japonais. Né à Karatsu, ville située sur la côte nord de l'île de Kyūshū, Mizuno Tadakuni faisait partie d'une des familles de daimyō les plus liées aux Tokugawa par la fidélité dans le service vassalique. Karatsu était un fief riche, dont les revenus seigneuriaux atteignaient peut-être le triple ou le quadruple de la valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mizuno/#i_0

MUROMACHI ÉPOQUE (1333-1573)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PIGEOT
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Tirant son nom du quartier de Kyōto où Ashikaga Takauji établit en 1336 le siège du gouvernement (bakufu), l'époque Muromachi ne connut guère de stabilité politique et fut déchirée par des guerres intestines. Toutefois, bien que la longue période de paix que surent imposer par la suite les shōgun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-muromachi/#i_0

NAGOYA

  • Écrit par 
  • Rémi SCOCCIMARRO
  •  • 1 183 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu du département d’Aichi, Nagoya est la quatrième ville du Japon (2,3 millions d’hab. en 2017), cœur d’une mégapole qui s’étend aussi sur les départements limitrophes de Gifu et Mie, au cœur de la plaine de Nobi, l'une des plus grandes de l’archipel. Cet ensemble forme le Chūkyō, la troisième région urbaine du Japon, après celles de Tōkyō et d’Ōsaka, regroupant une dizaine de millions d’ha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nagoya/#i_0

NAKASONE YASUHIRO (1918- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 544 mots

Homme politique japonais, Premier ministre de 1982 à 1987.Né le 27 mai 1918 à Takasaki, dans la province de Gumma, fils d'un riche négociant en bois, Nakasone Yasuhiro étudie à l'université impériale de Tōkyō. Il est diplômé en 1941 et sert comme lieutenant dans la marine impériale durant la Seconde Guerre mondiale. Vers la fin du conflit, il observe de loin l'explosion de la bombe atomique lâchée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nakasone/#i_0

NOBUNAGA ODA (1534-1582)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 537 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille noble établie depuis longtemps dans le centre du Japon et dont les ramifications étaient déjà nombreuses au xvie siècle, Oda Nobunaga se trouva en pleine guerre féodale quand il succéda à son père comme conseiller du vice-gouverneur de la moitié de la province d'Owari. Il prit les armes pour unifier sa provin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oda-nobunaga/#i_0

ŌHIRA MASAYOSHI (1910-1980)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 983 mots

Porté au pouvoir dans le trouble des luttes intestines du Parti libéral-démocrate (P.L.- D.), dont il était l'un des membres les plus influents, Ōhira Masayoshi dut remplir sa fonction de Premier ministre quand le Japon s'imposait dans le monde comme puissance économique et tandis que la politique donnait l'impression d'errer à la recherche d'une nouvelle orientation. Il mourut en pleine activité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ohira/#i_0

ŌKUBO TOSHIMICHI (1830-1878)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 510 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille d'humbles officiers de Satsuma, Ōkubo Toshimichi fut remarqué par ses seigneurs et put entrer dans le service financier du gouvernement du fief. Il fit partie du groupe des jeunes officiers réformistes et, à partir de 1866, il collabora avec Saigō Takamori en vue de la guerre contre le bakufu. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/okubo/#i_0

ŌSAKA

  • Écrit par 
  • Patricia MARMIGNON
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

Ōsaka est la troisième ville du Japon (avec 2,6 millions d’habitants en 2017), en même temps qu’un département. Son agglomération est d’une taille une fois et demie supérieure à celle de Paris. Située sur le delta de la mer Intérieure dans le sud-ouest de Honshū, l’île principale de l’archipel, elle forme l’une des trois mégapoles au centre de la mégalopole ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osaka/#i_0

SAIGŌ TAKAMORI (1828-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 472 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille d'humbles officiers de Satsuma, Saigō Takamori bénéficia néanmoins d'une promotion rapide et fut revêtu de missions spéciales par son daimyō pour œuvrer en faveur de l'entrée des daimyō dans le gouvernement shōgunal. C'est ainsi qu'il se trouvait à Kyōto, en 1858, lors de la répression organisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saigo/#i_0

SAKAI TOSHIHIKO (1870-1933)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 442 mots

Dirigeant du mouvement socialiste du Japon. Sakai Toshihiko, moraliste impénitent marqué par le confucianisme, fort doué pour les contacts humains, est le meilleur représentant de la vieille garde socialiste de ce pays, théorisante et peu portée vers l'action. Sa particularité fut l'absence d'esprit de faction et une influence assez diffuse. Insatisfait de sa position de professeur d'anglais, Saka […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sakai-toshihiko/#i_0

SAMURAI ou SAMOURAÏ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 366 mots
  •  • 1 média

Guerriers du Japon ancien. En vieux japonais, les hommes d'armes étaient appelés mononofu. Après la réorganisation du pouvoir impérial sur les modèles continentaux, apparaît, au plus tard au viiie siècle, le mot bushi, d'origine chinoise, pour désigner les fonctionnaires militaires. À partir de cette époque, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samurai-samourai/#i_0

SATŌ EISAKU (1901-1975)

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 396 mots

Haut fonctionnaire au ministère du Chemin de fer pendant la Seconde Guerre mondiale, puis vice-ministre des Transports en 1947-1948, Satō Eisaku commence en 1949 sa carrière politique comme membre du Parti libéral-démocrate de Yoshida Shigeru qu'il avait joint en 1945 ; il devient alors secrétaire du chef de cabinet du Premier japonais, puis occupe plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sato/#i_0

SATSUMA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 647 mots

Nom d'un fief qui, sous les Tokugawa, comprenait au Japon les anciennes provinces impériales de Satsuma, d'Ōsumi et la partie sud-ouest de celle de Hyūga, c'est-à-dire l'actuel département de Kagoshima et une partie de celui de Miyazaki. Les daimyō titulaires de Satsuma étaient les Shimazu, qui avaient pour ancêtres des sh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satsuma/#i_0

SEIYŪKAI

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 996 mots
  •  • 1 média

Parti politique japonais, dont le nom complet est Rikken Seiyūkai, c'est-à-dire Association constitutionnaliste des amis de la politique (1900-1940). Fondée par Itō Hirobumi, la Seiyūkai est issue des mêmes origines que le Minseitō. Lorsque la tentative d'un gouvernement que soutenait le parti constitutionnaliste unique, animé par Ōkuma Shigenobu et Itagaki Taisuke, échoua en 1898, Itō conçut l'id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seiyukai/#i_0

SHŌEN

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 770 mots

Au Japon, domaine jouissant d'une exemption fiscale, totale ou partielle. Dès le ixe siècle, temples et grands ne cessent de solliciter des exemptions auprès du ministère des Affaires suprêmes, notamment pour les terres qu'ils font défricher et qui, selon la loi, ne font pas partie des rizières sujettes à redistribution périodique. Ces exemptions conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoen/#i_0

SHŌGUN

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 882 mots

Abréviation du nom d'une ancienne fonction impériale du Japon, qui devait se dire, en entier, seiitaishōgun, « grand commandant militaire pour la soumission des barbares ». La fonction de shōgun fut créée à titre temporaire, sans doute pour la première fois en 794, en vue de la conquête des territoires du nord de Honshū, dont les habitants n'étaient pas enco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shogun/#i_0

SHŌMU-TENNŌ (699-756) empereur du Japon (724-749)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Empereur du Japon (724-749), né en 699 à Yamato, près de Nara, mort le 21 juin 756 à Nara.Obito monte sur le trône sous le nom de règne de Shōmu-tennō En 729, son épouse, membre de la puissante famille Fujiwara, est déclarée impératrice, faisant voler en éclat l'ancienne règle voulant que toutes les impératrices consorts soient des princesses de sang. Shōmu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shomu/#i_0

SHŌTOKU-TAISHI (573 env.-621)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 622 mots

Fils de l'empereur Yōmei, Shōtoku-taishi naît en un temps où la cour de Yamato, qui a fait reconnaître sa suprématie sur le pays qui devait prendre le nom de Nihon (« [pays] d'où vient le soleil »), est agitée par les querelles des grandes familles. En 587, quand les Soga éliminent les Mononobe et les Nakatomi qui se sont posés, dit-on, en adversaires du bouddhisme mais qui étaient leurs rivaux, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shotoku/#i_0

SUGAWARA NO MICHIZANE (845-903)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 244 mots

Homme politique et lettré japonais, appartenant à une famille de fonctionnaires lettrés de rang moyen. Dans sa jeunesse, Michizane passe brillamment tous les examens officiels et obtient dès 877 le poste de docteur ès lettres. En cette qualité, il commente les classiques chinois devant l'empereur Uda qui lui accorde sa faveur, sans doute pour faire pièce aux Fuj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sugawara/#i_0

SUMITOMO

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 877 mots

L'un des principaux regroupements d'entreprises de l'histoire économique japonaise, nommés zaibatsu (littéralement « cliques financières »). L'originalité du groupe Sumitomo est, depuis près de quatre siècles, la recherche constante de l'équilibre entre activités industrielles et activités bancaires. Présente dans l'industrie du cuivre (exploitation et raffinage) depuis Sumitom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sumitomo/#i_0

SUZUKI BUNJI (1885-1946)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 420 mots

Militant du mouvement syndicaliste ouvrier et fondateur de la Société fraternelle, Suzuki Bunji a jeté les bases du syndicalisme au Japon.Ayant fait des études de droit tout en travaillant, Bunji se convertit au christianisme, et c'est à travers sa collaboration à une revue religieuse qu'il se tourne vers le socialisme et devient journaliste. En 1911, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suzuki-bunji/#i_0

TAIKA RÉFORME DE (645)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 665 mots

La cour de Yamato, durant des siècles obscurs, a fait l'unité du Japon, c'est-à-dire que les puissantes familles locales ont reconnu la supériorité des souverains installés dans le bassin de Nara et ses environs, ancêtres de la maison impériale. La revendication d'une origine divine, l'ordre de la grande déesse Amaterasu, l'utilisation d'un personnel d'immigrés coréens aptes à transmettre les arts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme-de-taika/#i_0

TAIRA NO KIYOMORI (1118-1181)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 392 mots

Appartenant à une famille dont certains membres sont restés à la cour, investis de charges militaires ou de gouvernements provinciaux, tandis que d'autres se sont installés dans les provinces, souvent en qualité d'officiers domaniaux de statut guerrier, Taira no Kiyomori succède en 1153 à son père. Celui-ci avait rendu des services aux empereurs retirés, et s'était ainsi attiré leur faveur, à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taira-no-kiyomori-1118-1181/#i_0

TAÏWAN [T'AI-WAN] (FORMOSE)

  • Écrit par 
  • Philippe CHEVALÉRIAS, 
  • Évelyne COHEN, 
  • Jean DELVERT, 
  • François GODEMENT, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Frank MUYARD, 
  • Angel PINO, 
  • Pierre SIGWALT, 
  • Charles TESSON
  • , Universalis
  •  • 19 605 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une colonie japonaise »  : […] Taïwan passait sous la domination coloniale du Japon et devait y rester cinquante années. Pendant toute cette période, les rapports entre la colonie et la métropole s'organisèrent selon le modèle colonial le plus classique : subordination étroite de l'économie, contrôle politique, oppression culturelle. Ces rapports furent mis en place sous le proconsulat de Goto (1898-1906), qui est le contempora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taiwan-t-ai-wan/3-une-colonie-japonaise/

TANAKA KAKUEI (1918-1993)

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 813 mots

Originaire de la région agricole de Niigata, Tanaka Kakuei débute comme maçon puis dirige une entreprise de maçonnerie ; il ne vient à la politique et n'y consacre son entière activité qu'après la Seconde Guerre mondiale. Élu député en 1947, il est une première fois ministre en 1957, lorsqu'il entre dans le cabinet Kishi et reçoit le portefeuille des Postes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanaka-kakuei/#i_0

TENJI-TENNŌ (626-671) empereur du Japon (661-671)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 441 mots

Le prince Nakanoōe (futur empereur Tenji, ou Tenchi), fils de l'empereur Jomei (règne 629-641) et d'une princesse impériale qui a régné à la suite de son époux sous le nom de Kōgyoku-tennō (règne 642-645), est, avec Nakatomi no Kamatari, l'ancêtre de la maison Fujiwara, l'auteur du coup d'État qui aboutit à l'élimination des Soga, accusés à mots couverts d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tenji/#i_0

TŌHOKU

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Avec 66 912 kilomètres carrés, le Tōhoku, aussi appelé Ōu ou encore Michinoku, est la deuxième région la plus vaste du Japon après Hokkaidō. Signifiant simplement « Nord-Est », elle se situe à l'extrémité nord de l'île de Honshū, la plus importante du pays. Elle est composée de cinq départements plutôt ruraux – Fukushima, Yamagata, Iwate, Akita et Aomori – et d'un département plus urbain – Miyagi  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tohoku/#i_0

TŌJŌ HIDEKI (1884-1948)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 284 mots
  •  • 4 médias

Général et homme d'État japonais. Né à Tōkyō, Tōjō Hideki fit sa carrière militaire sans se faire remarquer, jusqu'en 1937, où il devint chef de l'état-major de l'armée du Guangdong. Il prôna l'extension de la guerre en Chine et, rappelé au Japon, devint secrétaire d'État à l'Armée puis, en juillet 1940, ministre de l'Armée dans le deuxième cabinet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tojo/#i_0

TOKUGAWA IEMITSU (1604-1651)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 335 mots
  •  • 1 média

Homme d'État japonais. Troisième shōgun de la dynastie des Tokugawa, petit-fils de Ieyasu, Tokugawa Iemitsu fut le premier des shōgun à ne pas se rendre à Kyōto pour recevoir le mandat impérial : désormais, un émissaire du souverain porta celui-ci à Edo, capitale shōgunale. Sous le gouvernement de Iemitsu, de 1623 à 1651, la cour du shōg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-iemitsu/#i_0

TOKUGAWA IEYASU (1543-1616)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 921 mots

Homme d'État japonais. Petit-fils du daimyō Matsudaira Kiyoyasu qui avait conquis toute la province de Mikawa, Tokugawa Ieyasu fut envoyé comme otage, son père ayant été dépossédé de son fief, chez les Oda, puis chez les Imagawa, seigneurs de Shizuoka, dont il fut considéré comme le pupille. À la mort de Yoshimoto, son tuteur en titre, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-ieyasu/#i_0

TOKUGAWA TSUNAYOSHI (1646-1709)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 473 mots

Homme d'État japonais. Cinquième shōgun de la dynastie des Tokugawa, quatrième fils de Iemitsu, Tokugawa Tsunayoshi était daimyō à Tatebayashi, lorsqu'il fut désigné pour succéder à son frère aîné Ietsuna qui mourut en 1680 sans laisser de fils. Au début de son gouvernement, il appliqua une politique d'économie, restr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-tsunayoshi/#i_0

TOKUGAWA YOSHIMUNE (1684-1751)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 635 mots

Homme d'État japonais, huitième shōgun de la dynastie des Tokugawa. Né fils bâtard du daimyō de Wakayama, appartenant à l'une des branches cadettes des Tokugawa, c'est inopinément que Tokugawa Yoshimune hérita du fief de son père, après la mort de ses frères aînés ; et c'est gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-yoshimune/#i_0

TOKUGAWA YOSHINOBU (1837-1913)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 291 mots

Homme d'État japonais et dernier des shōgun. Issu de la branche cadette de Mito des Tokugawa, Tokugawa Yoshinobu fut adopté par celle de Hitotsubashi. Lorsque le shōgun Iesada mourut sans fils, en 1858, il fut proposé comme successeur par les daimyō réformistes, dont ceux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-yoshinobu/#i_0

TŌKYŌ

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 6 157 mots
  •  • 9 médias

Tōkyō fascine, Tōkyō repousse. À l'image du Japon dont elle est la capitale, cette ville impressionne par ses densités, sa concentration d’hommes et de fonctions, son mélange de futurisme et de désuétude, son mouvement incessant de constructions et de destructions. Considérée comme l'une des trois grandes métropoles mondiales de la Triade aux côtés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokyo/#i_0

TŌKYŌ PROCÈS DE

  • Écrit par 
  • Éric SEIZELET
  •  • 1 101 mots

L'expression commune « procès de Tōkyō » désigne le procès mené par le tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient (International Military Tribunal for Far East, I.M.T.F.E.), qui avait été créé pour châtier les criminels de guerre nippons conformément au point no 10 de la Proclamation de Potsdam du 26 juillet 1945. En prélude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-tokyo/#i_0

TOSA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 540 mots

Nom d'une ancienne province impériale japonaise, grand fief sous les Tokugawa, dont le territoire est devenu le département actuel de Kōchi. Pendant les guerres féodales, les daimyō Chōsokabe conquirent toute l'île de Shikoku ; Toyotomi Hideyoshi la leur enleva et plaça Yamanouchi Kazutomyo dans la seule province de Tosa, où les descenda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tosa/#i_0

YOSHIDA SHIGERU (1878-1967)

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 359 mots

Issu de l'aristocratie, Yoshida Shigeru fait d'abord carrière dans la diplomatie. Pendant toute la période d'avant-guerre et jusqu'à la capitulation du Japon en 1945, il reste à l'écart des clans qui dirigent le pays et adopte une position personnelle réservée, sinon hostile, aux militaires. Après la défaite, il prend la direction du Parti libéral (qui fusionnera en 1955 avec le Parti démocrate po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoshida-shigeru/#i_0

YOSHINO SAKUZŌ (1878-1933)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 323 mots

Savant et homme politique japonais. Né dans le département de Miyagi, Yoshino Sakuzō fit ses études à l'université impériale de Tōkyō. Il fut invité en Chine pour enseigner le droit à l'école Beiyang, de 1906 à 1909. De retour au Japon, il devint maître de conférences avant de repartir en voyage aux États-Unis et en Europe, et d'être nommé professeur à l'université impériale de Tōkyō, en 1914. Pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoshino/#i_0

ZAIBATSU

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 807 mots

Clan financier (littéralement : « clique financière ») dont l'existence historique est particulière au Japon. Le zaibatsu domine l'économie nippone jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale tant par le monopole financier qu'il constitue que par un type d'organisation des industries. Comparable, sous certains aspects, aux cartels européens et américains, le zaibatsu s'en distingue avant tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zaibatsu/#i_0


Affichage 

La guerre dans le Pacifique

La guerre dans le Pacifique

vidéo

"En 1941, le Japon mène depuis déjà dix ans une politique d'expansion impérialiste. Après avoir imposé l'État satellite du Mandchoukouo en 1931, il a entamé la conquête de la Chine en 1937. En 1940, la défaite française lui permet de pénétrer en Indochine et de prendre... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chine, 1931-1943

Chine, 1931-1943

carte

La guerre sino-japonaise : conquêtes et annexions japonaises en Chine de 1931 à 1943. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Japon, VIIIe-IXe siècle

Japon, VIII e -IX e  siècle

carte

Essor de la civilisation japonaise à l'époque de Nara : les routes reliant le Japon à la Chine des Tang. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Japon: les huit circonscriptions de l'époque des codes

Japon: les huit circonscriptions de l'époque des codes

carte

Les huit circonscriptions du Japon de l'époque des codes («ritsuryo jidai no Nihon»), 1re moitié du VIIIe siècle. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1850 à 1914. L'Europe émigre

1850 à 1914. L'Europe émigre

vidéo

Expansion mondiale des Blancs. Ère victorienne. Unité de l'Allemagne et de l'Italie. Les empires coloniaux atteignent leur apogée à la charnière des XIXe et XXe siècles. L'ensemble de l'Afrique ainsi qu'une grande partie de l'Asie sont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

vidéo

Première Guerre mondiale. S.D.N. Crise de 1929. Communisme. Nazisme. La Première Guerre mondiale, véritable matrice du nouveau siècle, procède directement de l'exacerbation des tensions nationalistes en Europe. En 1917, l'intervention nord-américaine accélère... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale

vidéo

Les théâtres d'opérations. Europe. Afrique du Nord. Pacifique. La Seconde Guerre mondiale découle des initiatives belliqueuses de l'Allemagne nazie et de l'impuissance des démocraties occidentales à juguler la montée des périls. En 1939, la Wehrmacht envahit... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Japon : drapeau

Japon : drapeau

drapeau

Japon (1854 ; off. 1870). « Large disque rouge vermillon au centre d'un champ blanc », telle est la définition de ce drapeau simple et beau. Le Hi[no]maru (littéralement « disque du Soleil ») rappelle la position géographique du Japon par rapport au continent asiatique... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Tōkyō : évolution démographique

Tōkyō : évolution démographique

graphique

L'évolution démographique de l'aire tōkyōte depuis le début du XXe siècle (sources : recensements nationaux). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Japon : après un séisme

Japon : après un séisme

photographie

Au Japon, les risques sismiques constituent une des contraintes à prendre en compte pour l'aménagement. 

Crédits : J. Holmes/ Axiom Photographic Agency/ Getty

Afficher

Chantier naval au Japon

Chantier naval au Japon

photographie

Un chantier naval au Japon dans les années 1960. Le ministère du Commerce extérieur et de l'Industrie, créé en 1949, a mis progressivement en œuvre une politique destinée à encourager les industries les plus compétitives (construction navale, aciérie, industrie chimique... 

Crédits : Express/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Ryutaro Hashimoto, 1998

Ryutaro Hashimoto, 1998

photographie

Conférence de presse du Premier ministre japonais, Ryutaro Hashimoto (au centre), commentant les résultats des élections sénatoriales (12 juillet 1998). Le net recul de son parti, le Parti libéral démocrate, qui perd dix-sept sièges, entraînera la démission de Hashimoto le lendemain. 

Crédits : PA Photos

Afficher

Persécutions des chrétiens au Japon

Persécutions des chrétiens au Japon

photographie

Sous la dynastie des Tokugawa (1603-1868) la fermeture du Japon à toute influence extérieure s'accompagne de persécutions religieuses. Avant la fin du XVIIe siècle, les chrétiens ont tous été expulsés ou massacrés. Martyre des Jésuites au Japon le 10 septembre... 

Crédits : Pirozzi/ AKG

Afficher

Après le siège de Tsingtau

Après le siège de Tsingtau

photographie

Novembre 1914 : officiers britanniques et officiers japonais après la capitulation de Tsingtau, capitale du Kiautschou, concession allemande en Chine. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bataille de Guadalcanal

Bataille de Guadalcanal

photographie

Troupes de l' U.S. Marines débarquant sur une plage de Guadalcanal en août 1942. 

Crédits : UPI

Afficher

Élections législatives au Japon, 2009

Élections législatives au Japon, 2009

photographie

Soirée électorale au quartier général du Parti démocrate du Japon, à Tōkyō, le 30 août 2009. Son leader, Hatoyama Yukio, marque son succès historique aux élections législatives en plaçant une rose sur le nom des candidats vainqueurs. 

Crédits : Junko Kimura/ Getty Images

Afficher

Koizumi Junichiro et George W. Bush, 2003

Koizumi Junichiro et George W. Bush, 2003

photographie

Pendant son mandat, le Premier ministre japonais Koizumi Junichiro se positionne au plus près de Washington, de peur que la Chine occupe cette place convoitée. On le voit ici en visite dans le ranch texan du président des États-Unis George W. Bush, en mai 2003. 

Crédits : Brooks Kraft/ Corbis Historical/ Getty Images

Afficher

Nagasaki

Nagasaki

photographie

Le champignon atomique au-dessus de Nagasaki après le lancement de la deuxième bombe nucléaire à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 9 août 1945. 

Crédits : Keystone, MPI/ Getty Images

Afficher

Pearl Harbor

Pearl Harbor

photographie

La base aéronavale de Pearl Harbor au cours de l'attaque japonaise, le 7 décembre 1941. 

Crédits : Fox Photos/ Getty Images

Afficher

Incident de Moukden

Incident de Moukden

photographie

Après avoir provoqué un incident près de Moukden, le 18 septembre 1931, les troupes japonaises envahissent la Mandchourie. 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Survivants d'Hiroshima

Survivants d'Hiroshima

photographie

Des enfants d'Hiroshima portent des masques pour tenter d'échapper à l'odeur de mort qui règne après la destruction de la ville par la bombe atomique. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Reddition du Japon, 1945

Reddition du Japon, 1945

photographie

Le 2 septembre 1945, en baie de Tokyo, sur le pont du cuirassé américain Missouri : le Japon signe sa reddition 

Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

Afficher

L'USS California en feu

L' USS California  en feu

photographie

L'USS California en feu à Pearl Harbor après l'attaque-surprise des Japonais le 7 décembre 1941. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre sino-japonaise

Guerre sino-japonaise

photographie

Les troupes japonaises célèbrent leur victoire par une marche triomphale à travers la concession internationale de Shanghai, pendant la guerre sino-japonaise, en 1937. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Armée japonaise au XIXe siècle

Armée japonaise au XIX e  siècle

photographie

Des officiers japonais étudient une carte, vers 1860. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Funérailles du mikado

Funérailles du mikado

photographie

Les funérailles, en 1912, de l'empereur du Japon Mutsu-hito, qui inaugura l'ère Meiji en 1868. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Avant le séisme

Avant le séisme

photographie

Ville japonaise peu avant un tremblement de terre, en 1925. 

Crédits : Three Lions/ Getty Images

Afficher

Tremblement de terre

Tremblement de terre

photographie

Ville japonaise après le tremblement de terre, en 1925. 

Crédits : Three Lions/ Getty Images

Afficher

Affiches électorales au Japon

Affiches électorales au Japon

photographie

La réalisation, au pinceau, des affiches électorales (Japon, vers 1930). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Chômage au Japon pendant la crise des années 1930

Chômage au Japon pendant la crise des années 1930

photographie

Des Japonais au chômage cherchent du travail, conséquence de la crise économique mondiale qui débute en 1929 (1931). 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le Manzhouguo

Le Manzhouguo

photographie

À Changchun, les représentants du Japon et de l'État de la Mandchourie signent un traité qui marque l'acte de naissance du Manzhouguo, en 1932. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Enfants embrigadés

Enfants embrigadés

photographie

De très jeunes Japonais, en uniforme militaire, en 1935. 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Hirohito au Parlement

Hirohito au Parlement

photographie

L'empereur Hiro-hito écoute un discours prononcé par le Premier ministre japonais lors de la célébration du cinquantième anniversaire du Parlement, en 1940. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tokyo bombardé

Tokyo bombardé

photographie

La zone industrielle de Tokyo, rasée par les bombardements de l'aviation alliée, en 1945. 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Manifestation anti-américaine

Manifestation anti-américaine

photographie

À Tokyo, en 1960, manifestation contre le traité de sécurité nippo-américain et le maintien des bases américaines au Japon. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hirohito

Hirohito

photographie

L'empereur du Japon, Hiro-hito (1901-1989), lors de son accession au trône, en 1926. 

Crédits : Keystone/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Saionji Kimmochi

Saionji Kimmochi

photographie

L'ancien Premier ministre Saionji Kimmochi (1849-1940) est consulté par le gouvernement japonais sur la situation en Mandchourie. L'occupation de ce pays par les Japonais, en 1932, a provoqué la colère des Chinois. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Traité de l'Axe

Traité de l'Axe

photographie

Le ministre japonais des Affaires étrangères Matsuoka Yosuke signe le traité de l'Axe, à Berlin, avec l'Allemagne et l'Italie, le 27 septembre 1940. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tojo Hideki

Tojo Hideki

photographie

Lors du procès de Tokyo, qui s'ouvre en mai 1946, l'ancien Premier ministre et ministre de la Défense japonais, le général Tojo, est jugé par un tribunal international. Il sera condamné à mort et exécuté en décembre 1948. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Tribunal international de Tokyo

Le Tribunal international de Tokyo

photographie

Le Tribunal international de Tokyo fut mis en place de 1946 à 1948, sur le modèle du tribunal de Nuremberg, en Allemagne, pour juger les responsables japonais de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Nagasaki rasée

Nagasaki rasée

photographie

La ville de Nagasaki en ruines après le largage, par les Américains, de la seconde bombe atomique sur le Japon, le 9 août 1945 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Victimes de la bombe atomique

Victimes de la bombe atomique

photographie

Deux Japonais sont assis dans un hôpital improvisé, à Hiroshima. Ce sont des victimes de la bombe atomique larguée sur la ville par les Américains, le 6 août 1945. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Attaque par un kamikaze

Attaque par un kamikaze

photographie

Un kamikaze, pilote-suicide japonais, tente d'écraser son avion chargé de bombes sur le pont d'un bâtiment de la marine américaine, lors de la guerre du Pacifique, en 1945. 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Kamikaze

Kamikaze

photographie

Des kamikaze, pilotes-suicide japonais. Ils ont pour mission de s'écraser avec leur avion chargé d'explosifs sur le pont des navires de guerre américains. Avant leur départ vers une mort certaine, ils nouent toujours sur eux un ruban honorifique. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Prisonniers de guerre néerlandais

Prisonniers de guerre néerlandais

photographie

Les Japonais ont débarqué dans l'île néerlandaise de Java, le 28 février 1942; dès le 8 mars, les Néerlandais capitulent. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Attaque de Pearl Harbor

Attaque de Pearl Harbor

photographie

Des navires de l'U.S. Navy en feu à Pearl Harbor après l'attaque surprise japonaise de décembre 1941, attaque qui fit entrer les États-Unis dans la guerre. 

Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

Afficher

Destruction de l'USS Shaw à Pearl Harbor

Destruction de l' USS Shaw  à Pearl Harbor

photographie

Destruction du destroyer américain USS Shaw, lors de l'attaque japonaise de Pearl Harbor, la base navale de l'U.S. Navy dans le Pacifique, le 7 décembre 1941. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le tout-puissant Tojo

Le tout-puissant Tojo

photographie

Le Premier ministre japonais Hideki Tojo (1884-1948) préside un meeting à Tokyo, à l'occasion du quatrième anniversaire du déclenchement de la guerre sino-japonaise. À partir de 1941, il cumule les portefeuilles de l'Intérieur et de l'Armée. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Troupes japonaises à Yenangyaung, en Birmanie (avril 1942)

Troupes japonaises à Yenangyaung, en Birmanie (avril 1942)

photographie

Poursuivant sa progression vers le nord de la Birmanie, la 33e division d'infanterie japonaise atteint les champs pétrolifères de la Burma Oil Company et s'apprête à encercler le corps expéditionnaire allié du général Slim (le Burma Corps). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Gendarmes japonais en Corée, 1910

Gendarmes japonais en Corée, 1910

photographie

Contrôlant déjà l'administration coréenne depuis 1907, le Japon procéda à l'annexion totale de la Corée le 29 août 1910. À l'image de ce groupe de gendarmes au milieu de la population, les Japonais cherchèrent à maintenir l'ordre dans le pays tout au long de leur domination,... 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Prise de Manille par les Américains (février 1945)

Prise de Manille par les Américains (février 1945)

photographie

Poursuivant la reconquête des Philippines occupées par les Japonais, les troupes américaines du général MacArthur (1880-1964) réduisent la dernière poche de résistance ennemie retranchée dans la citadelle de Manille, le 23 février 1945. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Japon, expansion de 1853 à 1937

Japon, expansion de 1853 à 1937

carte

La politique nippone de conquête territoriale, depuis l'ouverture à l'Occident en 1853 jusqu'à la seconde guerre sino-japonaise en 1937. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Guerre sino-japonaise, 1937-1945

Guerre sino-japonaise, 1937-1945

vidéo

Après l'annexion de la Mandchourie, en 1931, les Japonais provoquent un incident de frontière et envahissent le nord et le centre de la Chine. Malgré de nombreux succès militaires, ils ne parviennent pas à obtenir la capitulation de leur adversaire. Après de terribles bombardements... 

Crédits : National Archives

Afficher

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

vidéo

Le 6 août 1945, un bombardier américain largue la première bombe atomique de l'histoire sur la ville d'Hiroshima, au Japon. Une seconde bombe A est lancée sur Nagasaki le 9 août. Les deux cités sont entièrement détruites; quelque 150 000 personnes sont tuées sur le coup.... 

Crédits : National Archives

Afficher

Conférence de Yalta, 1945

Conférence de Yalta, 1945

vidéo

C'est au bord de la mer Noire, à Yalta, en Crimée, que se tient, entre le 4 et le 11 février 1945, la principale des conférences réunissant les futurs vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale. Le principe de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie étant établi,... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

vidéo

Le 20 novembre 1945, six mois après la capitulation sans condition de l'Allemagne, s'ouvre à Nuremberg le procès des dirigeants nazis. Hermann Göring, Rudolf Hess, Joachim von Ribbentrop, Wilhelm Keitel et quinze autres accusés, ayant tous plaidé non coupable, sont condamnés... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

La guerre dans le Pacifique

La guerre dans le Pacifique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Chine, 1931-1943

Chine, 1931-1943
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Japon, VIII e -IX e  siècle

Japon, VIIIe-IXe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Japon: les huit circonscriptions de l'époque des codes

Japon: les huit circonscriptions de l'époque des codes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

1850 à 1914. L'Europe émigre

1850 à 1914. L'Europe émigre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Japon : drapeau

Japon : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Tōkyō : évolution démographique

Tōkyō : évolution démographique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Japon : après un séisme

Japon : après un séisme
Crédits : J. Holmes/ Axiom Photographic Agency/ Getty

photographie

Chantier naval au Japon

Chantier naval au Japon
Crédits : Express/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Ryutaro Hashimoto, 1998

Ryutaro Hashimoto, 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Persécutions des chrétiens au Japon

Persécutions des chrétiens au Japon
Crédits : Pirozzi/ AKG

photographie

Après le siège de Tsingtau

Après le siège de Tsingtau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bataille de Guadalcanal

Bataille de Guadalcanal
Crédits : UPI

photographie

Élections législatives au Japon, 2009

Élections législatives au Japon, 2009
Crédits : Junko Kimura/ Getty Images

photographie

Koizumi Junichiro et George W. Bush, 2003

Koizumi Junichiro et George W. Bush, 2003
Crédits : Brooks Kraft/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Nagasaki

Nagasaki
Crédits : Keystone, MPI/ Getty Images

photographie

Pearl Harbor

Pearl Harbor
Crédits : Fox Photos/ Getty Images

photographie

Incident de Moukden

Incident de Moukden
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Survivants d'Hiroshima

Survivants d'Hiroshima
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Reddition du Japon, 1945

Reddition du Japon, 1945
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

L' USS California  en feu

L'USS California en feu
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre sino-japonaise

Guerre sino-japonaise
Crédits : Hulton Getty

photographie

Armée japonaise au XIX e  siècle

Armée japonaise au XIXe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Funérailles du mikado

Funérailles du mikado
Crédits : Hulton Getty

photographie

Avant le séisme

Avant le séisme
Crédits : Three Lions/ Getty Images

photographie

Tremblement de terre

Tremblement de terre
Crédits : Three Lions/ Getty Images

photographie

Affiches électorales au Japon

Affiches électorales au Japon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Chômage au Japon pendant la crise des années 1930

Chômage au Japon pendant la crise des années 1930
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le Manzhouguo

Le Manzhouguo
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Enfants embrigadés

Enfants embrigadés
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Hirohito au Parlement

Hirohito au Parlement
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tokyo bombardé

Tokyo bombardé
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Manifestation anti-américaine

Manifestation anti-américaine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hirohito

Hirohito
Crédits : Keystone/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

photographie

Saionji Kimmochi

Saionji Kimmochi
Crédits : Hulton Getty

photographie

Traité de l'Axe

Traité de l'Axe
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tojo Hideki

Tojo Hideki
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Tribunal international de Tokyo

Le Tribunal international de Tokyo
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Nagasaki rasée

Nagasaki rasée
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Victimes de la bombe atomique

Victimes de la bombe atomique
Crédits : Hulton Getty

photographie

Attaque par un kamikaze

Attaque par un kamikaze
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Kamikaze

Kamikaze
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Prisonniers de guerre néerlandais

Prisonniers de guerre néerlandais
Crédits : Hulton Getty

photographie

Attaque de Pearl Harbor

Attaque de Pearl Harbor
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Destruction de l' USS Shaw  à Pearl Harbor

Destruction de l'USS Shaw à Pearl Harbor
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le tout-puissant Tojo

Le tout-puissant Tojo
Crédits : Hulton Getty

photographie

Troupes japonaises à Yenangyaung, en Birmanie (avril 1942)

Troupes japonaises à Yenangyaung, en Birmanie (avril 1942)
Crédits : Hulton Getty

photographie

Gendarmes japonais en Corée, 1910

Gendarmes japonais en Corée, 1910
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Prise de Manille par les Américains (février 1945)

Prise de Manille par les Américains (février 1945)
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Japon, expansion de 1853 à 1937

Japon, expansion de 1853 à 1937
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Guerre sino-japonaise, 1937-1945

Guerre sino-japonaise, 1937-1945
Crédits : National Archives

vidéo

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945
Crédits : National Archives

vidéo

Conférence de Yalta, 1945

Conférence de Yalta, 1945
Crédits : The Image Bank

vidéo

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946
Crédits : The Image Bank

vidéo



haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.