AZUCHI-MOMOYAMA ÉPOQUE (1573-1603)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appellation qui désigne, dans la périodisation adoptée par les historiens d'art japonais, la fin du xvie siècle durant laquelle se succédèrent au pouvoir Oda Nobunaga, assassiné en 1582, et Toyotomi Hideyoshi, mort en 1598. Ces deux grands dictateurs tentèrent de mettre fin aux guerres civiles qui ravageaient le Japon et d'unifier le pays.

Azuchi est le château fort que Nobunaga fit élever en 1576 au bord du lac Biwa et qui disparut peu après sa mort. Momoyama (« la colline aux pêchers ») est le nom du lieu où fut édifié, en 1593, le château de Fushimi, l'une des résidences de Hideyoshi, au sud de Kyōto ; il fut incendié vers 1600 par les armées de Tokugawa Ieyasu. Ces demeures, richement décorées par les maîtres de l'école Kanō, symbolisent la démesure et le luxe ostentatoire adoptés par les deux chefs d'État pour manifester leur puissance ; mi-forteresse, mi-palais, elles incarnent les changements dont le Japon fut le théâtre en cette période, considérée comme la transition entre le Moyen Âge et les Temps modernes. Le Japon s'ouvre alors au monde : influence de l'Occident qui se traduit par l'introduction des armes à feu et du christianisme, important commerce maritime avec la Chine et l'Asie du Sud-Est, mouvement de populations, développement des cités marchandes, telles sont les principales caractéristiques qui donnent à cette période une saveur originale dans laquelle l'exotisme toujours apprécié par les Japonais joue un grand rôle. La nomination en 1603 de Tokugawa Ieyasu comme shōgun n'interrompra pas brutalement cet essor. Le nouveau maître du Japon fera de Will Adams, marin anglais naufragé, son conseiller pour les questions maritimes, et ce n'est qu'en 1639 que l'isolement du Japon sera achevé par le petit-fils du fondateur du shōgunat.

—  Madeleine PAUL-DAVID

Écrit par :

  • : ancien maître de recherche au CNRS, professeure honoraire à l'École du Louvre, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet

Classification

Autres références

«  AZUCHI-MOMOYAMA ÉPOQUE (1573-1603)  » est également traité dans :

EITOKU KANŌ (1543-1591)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 951 mots

Le peintre Kanō Eitoku est l'incarnation de l'époque Momoyama (fin du xvi e  s.), au cours de laquelle des guerriers ambitieux tentèrent d'unifier le Japon, déchiré et ravagé par les luttes intérieures qui menaçaient l'équilibre de la société. Hommes nouveaux, Nobunaga, chef d'un petit fief provincial, et Hideyoshi, d'origine paysanne, se montrèrent soucieux d'affirmer leur prestige par la somp […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Époque Azuchi-Momoyama (1573-1603) »  : […] Traditionnellement, cette période s'étend jusqu'à 1615. En 1568, Oda Nobunaga entrait à Kyōto et mettait fin au shōgunat des Ashikaga. Il fut le premier des trois dictateurs qui s'efforceront d'unifier un pays déchiré par les guerres civiles. Les daimyō et leurs samurai sont alors armés d'arquebuses introduites dans l'archipel par les Portugais. Nobunaga, puis Hideyoshi – soldat d'humble origine p […] Lire la suite

Pour citer l’article

Madeleine PAUL-DAVID, « AZUCHI-MOMOYAMA ÉPOQUE - (1573-1603) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-azuchi-momoyama/