AKIHITO (1933- ) empereur du Japon (1989-2019, ère HEISEI)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur du Japon de 1989 à 2019.

Né le 23 décembre 1933 à Tōkyō, Akihito est le cinquième enfant et le premier fils de l'empereur Hirohito et de l'impératrice Nagako. Il est élevé selon les rites de la tradition impériale, puis entre à l'école Peers en 1940. Il passe les dernières années de la Seconde Guerre mondiale hors de Tōkyō, puis retourne à l'école Peers – devenue Gakushuin en 1949 –, dont il sort diplômé en science politique. Les changements survenus dans la société japonaise après la guerre, dont la suppression des pouvoirs autres qu'honorifiques de l'empereur n'est pas le moindre, orientent l'éducation d'Akihito vers l'apprentissage de la langue anglaise – son professeur, Elizabeth Gray Vining, est une quaker américaine – et de l'assimilation de la culture occidentale. En 1952, Akihito devient héritier présomptif du trône japonais. Sept ans plus tard, il rompt une tradition vieille de quinze siècles en épousant une roturière, Shoda Michiko, fille d'un riche homme d'affaires et diplômée d'une université catholique pour jeunes filles. Le prince héritier Naruhito naît en 1960, suivi du prince Akishino en 1965 et de la princesse Nori en 1969.

Akihito devient empereur le 7 janvier 1989, à la mort de son père. Il est officiellement intronisé le 12 novembre 1990 et devient le 125e descendant de Jimmu, le premier empereur mythique du Japon. Son règne reçoit le nom de Heisei ou « paix accomplie ». Afin d'illustrer sa volonté de se rapprocher du peuple japonais, le couple impérial visite, en plusieurs années, l'ensemble des quarante-sept préfectures de l'archipel.

Le 16 mars 2011, quelques jours après le tsunami et l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, l'empereur intervient pour la première fois à la télévision japonaise pour apporter son soutien aux victimes.

En août 2016, Akihito évoque son souhait de se retirer pour des raisons de santé, sans employer le mot d’abdication, car cette procédure n’est pas inscrite dans la Constitution. Une loi spécifique adoptée en juin 2017 fixe la date d’abdication de l’empereur au 30 avril 2019. Son fils Naruhito est intronisé le 1er mai 2019, marquant le début de l’ère Reiwa (l’ère de la « belle harmonie »).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  AKIHITO (1933- ) empereur du Japon (1989-2019, ère HEISEI)  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « La remise en cause du modèle politique »  : […] En dépit d'une première série de scandales financiers à la suite de l'affaire Lockheed, qui a éclaté en 1976, le P.L.D. obtient, lors des élections de 1986, ses meilleurs résultats depuis 1963. Pourtant, dès 1988, le scandale Recruit, qui touche directement le nouveau Premier ministre Takeshita Noboru ainsi que son prédécesseur, Nakasone, relance les interrogations sur les capacités d'évolution d […] Lire la suite

Les derniers événements

Japon. Intronisation de l’empereur Naruhito. 1er mai 2019

Au lendemain de l’abdication de son père Akihito, le prince héritier Naruhito monte sur le trône impérial. Il inaugure la nouvelle ère Reiwa – ère de « la belle harmonie » – qui succède à l’ère Heisei entamée en 1989 avec le début du règne de l’empereur Akihito. […] Lire la suite

Japon. Démission du supérieur du temple Yasukuni. 12 octobre 2018

L’hebdomadaire Shukan Post rend compte des critiques à l’encontre de l’empereur Akihito et du prince héritier Naruhito exprimées en juin par Kunio Kohori, supérieur du temple shintoïste Yasukuni, à Tōkyō, lors d’une réunion au sanctuaire. Celui-ci reprochait à l’empereur et à […] Lire la suite

Japon. Fixation de la date de l’abdication de l’empereur Akihito. 1er décembre 2017

Une commission formée des présidents de la Cour suprême et des deux chambres, ainsi que de membres de la famille impériale, fixe la date de l’abdication de l’empereur Akihito au 30 avril 2019, en application de la loi adoptée en juin. Akihito avait émis le vœu de se retirer en août 2016. […] Lire la suite

Japon. Adoption du projet de loi permettant l’abdication de l’empereur. 9 juin 2017

Le Parlement adopte le projet de loi qui doit permettre à l’empereur Akihito de céder le trône, de son vivant, à son fils aîné Naruhito – l’abdication de l’empereur n’est pas prévue par la Constitution. Akihito avait émis ce souhait en août 2016, pour des raisons de santé. Le texte ne s’applique qu’à Akihito et n’a pas de portée générale. […] Lire la suite

Japon. Évocation par l’empereur de sa succession. 8 août 2016

L’empereur Akihito, qui est âgé de quatre-vingt-deux ans, laisse entendre, dans un message à la population, son souhait de se retirer. Une procédure de succession non justifiée par la mort de l’empereur impliquerait une modification de la Loi fondamentale. L’initiative du souverain, dont le règne […] Lire la suite

Pour citer l’article

« AKIHITO (1933- ) empereur du Japon (1989-2019, ère HEISEI) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/akihito/