Féodalité


COMMENDATIO

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 332 mots

Acte par lequel un homme libre pouvait se « recommander » à un plus puissant que lui, se placer dans sa dépendance pour en obtenir protection et, parfois, nourriture. Ce fut, pendant le haut Moyen Âge (vie-IXe s.), l'origine de la féodalité. À l'époque mérovingienne, cette commendatio af […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commendatio/#i_0

COUTURE ou CONDAMINE

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 108 mots

Avec son synonyme « condamine », le mot « couture » se retrouve fréquemment dans la toponymie ; il désignait au Moyen Âge, parmi toutes les terres de la villa ou du domaine seigneurial, celles qui étaient mises en « culture » directement par le seigneur ou ses régisseurs. Elles contrastaient généralement par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couture-condamine/#i_0

FÉLONIE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 438 mots

Rupture, par le seigneur ou par le vassal, du lien d'homme à homme résultant de l'hommage. Dans la plupart des cas de félonie, il s'agit de la rébellion du vassal contre son seigneur, chose difficilement concevable aux temps postcarolingiens, lorsque le seigneur assurait au vassal la plus efficace des protections, mais devenue inévitable à partir du xie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felonie/#i_0

FÉODALITÉ

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 5 992 mots

Dans l'histoire de la civilisation de l'Europe occidentale, la féodalité représente un moment particulier qui se caractérise par la dissolution de l'autorité publique ; elle répond à un état de la société et de l'économie fondé sur l'exploitation de la paysannerie par l'aristocratie dans le cadre de la seigneurie. À partir du ix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feodalite/#i_0

FIEF

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 1 173 mots

Dans ses premiers emplois connus, le mot fief désigne un bien meuble. Il devient, au plus tard au xe siècle, l'équivalent, en langue vulgaire, du terme savant «  bénéfice », qui signifie faveur, et que l'on utilisait dans les textes latins pour nommer la récompense accordée pour un service rendu ou attendu. Dans les structures économiques et sociales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fief/#i_0

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 926 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des dominations féodales à l'administration royale »  : […] En 1498, à la mort de Charles VIII, la frontière du sud-ouest laisse en dehors du royaume le Roussillon et la Cerdagne, acquis par Louis XI en 1462-1463 et abandonnée par Charles VIII au traité de Barcelone (1493), avant son expé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-formation-territoriale/1-des-dominations-feodales-a-l-administration-royale/

LIGE

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 111 mots

Un même homme peut au Moyen Âge se trouver vassal de plusieurs seigneurs : mais il doit à un seul d'entre eux, qu'il reconnaît comme son principal seigneur, l'hommage lige. Il en devient l'homme lige et doit lui rendre tous les services d'un vassal, quitte à négliger ses devoirs vis-à-vis des autres. Le roi de France a beaucoup usé de cette méthode pour faire entrer dans la mouvance capétienne les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lige/#i_0

MANSE

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 517 mots

L'institution du manse, qui connut son plein essor à l'époque carolingienne, était destinée à assurer la mise en valeur d'un domaine dans un monde qui ignorait presque totalement le salariat et dans lequel l'esclavage de type antique était en régression. Une partie d'un domaine était fractionnée en manses, unités de culture (maison, jardin, vigne, terres a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manse/#i_0

MARCHE, histoire

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 365 mots

Terme qui désigne de façon générale au Moyen Âge une zone de confins entre deux dominations. C'est « en marche » qu'un vassal puissant venait prêter l'hommage à son seigneur ; ainsi le duc de Normandie au roi de France. Dans un sens particulier, les marches sont des circonscriptions militaires destinées à protéger les frontières des États. Elles apparaissent dans l'Empire carolingien où elles se s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-histoire/#i_0

MINISTÉRIALES ou MINISTÉRIAUX

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 307 mots

Toujours pris à l'origine dans la catégorie des serfs, les ministériaux sont des domestiques qui se voient confier un métier ou une tâche bien spécialisée ; ainsi en est-il des serviteurs de l'Hôtel qui, dans les premières royautés patriarcales de l'Occident, se voient confier à la fois des tâches domestiques et ministérielles. Certains d'entre eux connurent jusqu'au xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ministeriales-ministeriaux/#i_0

PRÉCAIRE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 359 mots

Il faut distinguer la précaire (precaria), qui est l'acte de requête par lequel un vassal demandait à son seigneur de lui faire un don suffisant pour assurer sa subsistance, ou par lequel un homme libre demandait un bienfait en offrant en échange sa fidélité et ses services, du précaire (precarium) qui est précisément le b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precaire/#i_0

PRÉVÔT

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 372 mots

Agent du pouvoir seigneurial dans la France féodale, le prévôt (ou praepositus) est une sorte d'intendant doté de pouvoirs étendus : il administre, juge, perçoit les multiples taxes et amendes au nom du seigneur. Il représente aussi les premiers Capétiens sur le domaine royal, mais ses abus de pouvoir et les plaintes des populations qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevot/#i_0

RELIEF DROIT DE

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 99 mots

Au Moyen Âge, quand le fief devient vacant, l'héritier doit le droit de relief ou de rachat au seigneur, qui lui concède ensuite son héritage — à moins qu'il n'use de son droit de retrait. Les héritiers directs ont en général été exemptés de cette charge à peu près partout dans le royaume de France : dès le xiie si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-de-relief/#i_0

SERVAGE

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 3 159 mots

Dans l'Europe féodale, le servage apparaît comme une adaptation de l'esclavage aux exigences d'une morale nouvelle, à l'effacement des institutions de droit public, au renforcement de l'aristocratie, et surtout aux nécessités d'une économie privée de moyens techniques, où le travail humain demeure un facteur fondamental de la production, mais où les profit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/servage/#i_0

SUZERAIN

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 444 mots

Seigneur supérieur. Dans le vocabulaire du droit féodo-vassalique, le suzerain est le seigneur du seigneur (antonyme : arrière-vassal). Ce terme désigne par excellence la personne qui se trouve au sommet d'une pyramide hiérarchique : l'empereur, le roi, dans la société féodale, sont des suzerains.On doit soigneusement distinguer suzeraineté et souveraineté. Cette dernière est inhérente à la notion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suzerain/#i_0

VILAIN

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 92 mots

Le terme « vilain » dérive du bas latin villicus : homme semi-libre attaché à une « villa », grande exploitation gallo-romaine. Ce fut, pendant tout le Moyen Âge, le nom du villageois ou paysan libre. Cependant, il se chargea au cours des siècles de tout le mépris que les seigneurs et même les bourgeois éprouvaient pour les populations rurales, jusqu'à prendre le sens usuel que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vilain/#i_0