Ann Daphné GRIEVE

agrégée de l'Université, maître assistant à l'université de Paris-VII

BECKFORD WILLIAM (1759-1844)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 671 mots

Riche héritier d'une vieille famille anglaise, fils d'un fastueux lord-maire de Londres, membre du Parlement et pair d'Angleterre, William Beckford, précurseur du romantisme, appartient à la lignée des mystiques de l'enfer. À vingt et un ans, « infernal amant » de sa cousine et amoureux des jeunes garçons, il compose Vathek, un « conte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-beckford/#i_0

CLARE JOHN (1793-1864)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 421 mots

Ce sont ses origines paysannes qui déterminent très tôt la vocation de celui qu'on surnommera « le poète paysan du Northamptonshire ». Fils de paysans misérables et presque analphabètes, John Clare passe son enfance dans les champs et les bois, à garder les oies et les moutons, ne suivant l'école que pendant les mois d'hiver. Dès l'âge de douze ans il doit gagner sa vie. Il fait toutes sortes de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-clare/#i_0

DURRELL LAWRENCE (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 1 049 mots

Irlandais comme James Joyce, né aux Indes comme Rudyard Kipling, diplomate comme Saint-John Perse, Lawrence Durrell est à la fois un romancier et un poète. C'est aussi un essayiste.Il abandonne ses études à dix-sept ans. Sa vie, pendant les années trente, jusqu'à la guerre, sera celle d'un « beatnik » avant la lettre. Il exerce plusieurs métiers : pianis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-durrell/#i_0

FRANKENSTEIN

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 571 mots

C'est le propre des mythes d'être sans cesse réinterprétés. Celui de Frankenstein, qui trouve son origine dans le récit de Mary Shelley (Frankenstein, or the Modern Prometheus, 1818), s'y prête tout particulièrement en ce qu'il joue sur le thème du double. Le savant Frankenstein tente de créer u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frankenstein/#i_0

HUXLEY ALDOUS (1894-1963)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 1 093 mots

L'abondance de l'œuvre — poèmes, essais et romans —, la force de la personnalité et l'originalité de l'itinéraire intellectuel assurent une place de choix à Aldous Huxley dans le panthéon des écrivains britanniques. Il a été l'un des plus brillants intellectuels de sa génération en Angleterre. Son grand-père Thomas Henry Huxley était un biologiste célèbre et son père, Leonard Huxley, dirigeait la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldous-huxley/#i_0

KENNEDY MARGARET (1896-1967)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 365 mots

Née en 1896 à Londres, Margaret Kennedy est un écrivain plein de fraîcheur et de spontanéité. Très prolixe, elle commence à composer des récits et des pièces de théâtre dès son enfance, avant même de savoir lire ou écrire. Elle fait de solides études à l'université d'Oxford, où elle obtient un diplôme d'histoire. Le premier ouvrage qu'elle publie — non sans avoir auparavant écrit, puis détruit, ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margaret-kennedy/#i_0

KOESTLER ARTHUR (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 758 mots

Romancier de talent, essayiste aux multiples pôles d'intérêt, journaliste renommé et pamphlétaire redouté, Arthur Koestler est né à Budapest. Après des études à l'université de Vienne, il devient journaliste, voyage dans l'Europe de l'entre-deux-guerres, connaît l'Allemagne préhitlérienne et les débuts du communisme soviétique. Il séjourne également au Moyen-Orient, en Asie centrale et effectue un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-koestler/#i_0

LEWIS MATTHEW GREGORY (1775-1818)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 516 mots

Au risque de décevoir, on ne peut pas maintenir la légende qui, par une étrange assimilation du personnage central d'une œuvre à son créateur, abolissant ainsi l'écart entre le réel et l'imaginaire, fait de M. G. Lewis, auteur du Moine (The Monk, 1796), Monk Lewis, un homme monstrueux, une figure satanique. Il faut plutôt voir en lui un homme cultivé, qui jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-gregory-lewis/#i_0

LOWRY MALCOLM (1909-1957)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 897 mots

Né dans le port anglais de Birkenhead, Malcolm Lowry s'engage à dix-huit ans comme steward pour aller jusqu'en Chine, et il interrompt ensuite ses études à l'université de Cambridge pour s'embarquer comme chauffeur sur un cargo. Ce goût des voyages, dont le court roman Ultramarine (1933) est le reflet, le mènera en France, aux États-Unis, au Mexique, au Canada ; mais sa plus gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malcolm-lowry/#i_0

MATURIN CHARLES ROBERT (1782-1824)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 336 mots

Personnage qui séduit les surréalistes par son extravagance : danseur, dandy, allant à la pêche en bas de soie ou portant une hostie rouge au front pour signaler qu'il se livre à la composition littéraire, Maturin débute pourtant dans la carrière ecclésiastique après de sérieuses études à Dublin, puis à Trinity College. D'impérieux besoins d'argent le poussent à écrire pour le théâtre, et sa premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-robert-maturin/#i_0

RADCLIFFE ANN (1764-1823)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 336 mots

Les cinq romans d'Ann Radcliffe sont un parfait reflet de l'esthétique de son époque : on y retrouve le goût des ruines, de l'architecture gothique et des paysages pittoresques ou sublimes, ainsi que des épanchements sentimentaux. Le Roman de la forêt (The Romance of the Forest), son premier livre, paraît en 1791 — la même année que la première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ann-radcliffe/#i_0

RUTHERFORD WILLIAM HALE WHITE dit MARK (1831-1913)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 327 mots

Comme Conan Doyle avec Sherlock Holmes, William Hale White est l'un de ces auteurs que le public a confondu avec son personnage. En 1881, White publiait The Autobiography of Mark Rutherford, suivi de Mark Rutherford's Deliverance, 1885, et de The Revolution in Tanner's Lane, 1887, où figurait encore le personnage de Mark Rutherford. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rutherford-william-hale-white-dit-mark/#i_0

SHELLEY MARY GODWIN épouse (1797-1851)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 399 mots

De l'aveu même de Mary Shelley, fille unique de deux écrivains, William Godwin et Mary Wollstonecraft, sa vocation littéraire va de soi. On peut cependant admirer la précocité dont elle fait preuve dans la meilleure et la plus célèbre de ses réalisations littéraires, Frankenstein, publié en 1818 et commencé au cours de l'été 1816 q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mary-shelley/#i_0

WODEHOUSE PELHAM GRENVILLE (1881-1975)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 354 mots

Aussi typiquement « anglais » qu'il soit possible de l'imaginer, du moins en France, Pelham Grenville Wodehouse est le chantre d'une Angleterre délicieusement surannée, dans une œuvre où la légèreté de l'humour le dispute à la fertilité de l'imagination.Il naît à Guilford, dans le Surrey. Il fait d'excellentes études à Dulwich College et, en 1902, il se rend à Londres, où il devient d'abord journa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelham-grenville-wodehouse/#i_0