Liban

Liban : carte de situation

carte de situation

Liban : carte générale

carte générale

Liban : carte administrative

carte administrative

Liban : carte physique

carte physique

drapeau national

Data Pays

Toutes les données

Nom officiel
République libanaise (LB)
Forme de gouvernement
république avec une chambre législative (Assemblée nationale [128 1])
Chef de l'État
Michel Aoun (depuis le 31 octobre 2016)
Chef du gouvernement
Hassan Diab (depuis le 21 janvier 2020)
Capitale
Beyrouth
Superficie (km2)
10 452
Langue officielle
arabe 2
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
livre libanaise (LBP)
Population
6 173 000 (estim. 2019)
Densité (hab./km2)
697.3 (estim. 2019)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 88,6 % (2018)
population rurale : 11,4 % (2018)
Projection de population 2030
5 938 000
Taux de natalité
15,47 ‰ (2016)
Taux de natalité
15,47 ‰ (2016)
Taux de mortalité
4,62 ‰ (2016)
Taux de mortalité
4,62 ‰ (2016)
Indice de fécondité
1,72 (2016)
Indice de fécondité
1,72 (2016)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 76,5 ans (2017)
femmes : 79,1 ans (2017)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 96,2 % (2015)
femmes : 91,6 % (2015)
IDH
0,757 (2017)
IDH
0,757 (2017)
R.N.B. par habitant (USD)
8 310 (2017)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

18 août 2020 • LibanVerdict du procès de l’attentat contre l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

du Hezbollah, mais les juges ne retiennent aucune preuve de la responsabilité du mouvement islamiste chiite, ni de celle de la Syrie, même s’ils reconnaissent comme « hautement probable » que l’attentat ait été lié à la volonté de Rafic Hariri d’obtenir le retrait des forces syriennes du Liban. Le TSL a été créé aux termes d’un accord conclu en mars 2006 par le gouvernement libanais et l’ONU, sur l’initiative de Paris et Washington.  [...] Lire la suite

4-31 août 2020 • LibanExplosion dévastatrice et meurtrière dans le port de Beyrouth.

-ci annonce la nomination d’un cabinet d’« experts » chargé de conduire des « réformes » et de conclure un accord avec le FMI. Après Michel Aoun et Hassan Nasrallah la veille, Nabih Berri, président du Parlement et chef du mouvement chiite Amal, se prononce à son tour en faveur d’une réforme du système confessionnel qui régit la vie politique nationale. Les trois hommes représentent les trois piliers de la majorité au pouvoir.  [...] Lire la suite

27 avril 2020 • LibanReprise du mouvement de contestation.

. Les protestataires s’en prennent au secteur bancaire et notamment au gouverneur de la Banque centrale Riad Salamé, accusé d’être responsable de la chute de la livre libanaise qui a entraîné une forte hausse des prix. Cette contestation relaie les critiques émises par le chef sunnite Saad Hariri, le leader druze Walid Joumblatt et le dirigeant chrétien Samir Geagea contre le gouvernement soutenu par le parti chiite du Hezbollah.  [...] Lire la suite

9 mars 2020 • LibanDéfaut de paiement de la dette publique.

L’État n’honore pas, pour la première fois de son histoire, l’échéance de sa dette. Celle-ci atteint près de 170 p. 100 du PIB. « Nous ne pouvons pas payer les créanciers étrangers, alors que […] certains [Libanais] sont dans l’incapacité de subsister et de répondre à leurs besoins les plus élémentaires », déclare le Premier ministre Hassan Diab.  [...] Lire la suite

14-21 janvier 2020 • LibanReprise de la contestation et nomination du gouvernement.

Du 14 au 19, la mobilisation antisystème, qui s’était affaiblie les semaines précédentes, reprend, donnant lieu à des scènes de violence inédites depuis le début du mouvement de protestation, en octobre 2019. Les participants à cette « semaine de la colère » continuent de dénoncer l’aggravation [...] Lire la suite

8 janvier 2020 • LibanConférence de presse de Carlos Ghosn.

L’ancien président de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, inculpé au Japon depuis décembre 2018 et qui s’est enfui de sa résidence surveillée de Tōkyō en décembre 2019 pour rejoindre le Liban, donne une conférence de presse à Beyrouth. Rejetant les accusations de malversations financières [...] Lire la suite

29-30 décembre 2019 • Japon - LibanFuite de Carlos Ghosn.

Le 29, l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn, inculpé pour diverses malversations financières, libéré sous caution et assigné à résidence depuis avril, quitte clandestinement le Japon. Le 30, il atterrit à Beyrouth à bord d’un avion privé, affirmant [...] Lire la suite

19 décembre 2019 • LibanNomination d’Hassan Diab comme Premier ministre.

formé de personnalités extérieures à la classe politique. Le choix d’Hassan Diab résulte d’un accord entre le Courant patriotique libre (chrétien) du chef de l’État et le mouvement Amal (chiite) de Nabih Berri, allié du Hezbollah. Le Parlement ne valide sa nomination que par 69 voix sur 128. Bien que se présentant comme un « technocrate », Hassan Diab est rejeté par la rue.  [...] Lire la suite

12-24 novembre 2019 • LibanRegain de contestation.

Le 12, les propos tenus par le président Michel Aoun lors d’un entretien avec la presse provoquent une nouvelle vague de contestation, après celle d’octobre qui a conduit à la démission du Premier ministre Saad Hariri. Le chef de l’État déclare notamment que si les protestataires « ne [...] Lire la suite