Malaisie

Malaisie : carte de situation

carte de situation

Malaisie : carte générale

carte générale

Malaisie : carte administrative

carte administrative

Malaisie : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
Malaisie (MY)
Forme de gouvernement
monarchie fédérale constitutionnelle avec deux chambres législatives (Sénat [70 1], Chambre des représentants [222])
Chef de l'État
Tengku Abdullah Shah (depuis le 31 janvier 2019)
Chef du gouvernement
Ismail Sabri Yaakob (depuis le 21 août 2021)
Capitale
Kuala Lumpur 2
Centre administratif
Putrajaya 3
Superficie (km2)
330 241
Langue officielle
malais
Religion officielle
islam
Unité monétaire
ringgit (MYR)
Population
33 331 000 (estim. 2022)
Densité (hab./km2)
100.9 (estim. 2022)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 76 % (2018)
population rurale : 24 % (2018)
Projection de population 2030
37 532 000
Taux de natalité
16,61 ‰ (2019)
Taux de mortalité
5,17 ‰ (2019)
Indice de fécondité
1,98 (2019)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 72,6 ans (2020)
femmes : 77,6 ans (2020)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 96,2 % (2015)
femmes : 92,7 % (2015)
IDH
0,810 (2019)
R.N.B. par habitant (USD)
10 580 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

16-20 août 2021 Malaisie. Retour au pouvoir de l'Organisation nationale unifiée des Malais.

Le 16, le Premier ministre Muhyiddin Yassin annonce sa démission. Il avait été nommé en mars 2020 à la suite de l’éclatement de la coalition conduite par son prédécesseur Mahathir Mohamad. Muhyiddin Yassin, qui avait repoussé la tenue des élections en imposant un état d’urgence justifié par l’épidémie de Covid-19, avait perdu le soutien de l’Organisation nationale unifiée des Malais (UMNO), formation au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1957, entrée dans l’opposition lors des élections de mai 2018. […]  Lire la suite

15 novembre 2020 Asie. Signature d'un accord de libre-échange entre quinze États d'Asie et du Pacifique.

Il s’agit de la Chine, du Japon, de la Corée du Sud, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, en plus des dix pays membres de l’ASEAN (Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam). L’Inde en est absente. Ces pays représentent environ 30 p. 100 du PIB mondial. En janvier 2017, le président américain Donald Trump avait retiré son pays du projet de Partenariat transpacifique (TPP) initié par son prédécesseur Barack Obama, qui visait à établir une zone de libre-échange entre les régions Asie, Pacifique et Amérique. […]  Lire la suite

20 octobre 2020 États-Unis. Accord entre Goldman Sachs et la justice dans l'affaire 1MDB.

En août, Goldman Sachs a déjà accepté de verser 2,5 milliards de dollars à la Malaisie dans ce dossier. […]  Lire la suite

28 juillet 2020 Malaisie. Condamnation de l'ancien Premier ministre Najib Razak.

La Haute Cour de Kuala Lumpur condamne l’ancien Premier ministre Najib Razak à douze ans de prison pour corruption, blanchiment d’argent et abus de pouvoir, ainsi qu’à une amende de 210 millions de ringgit (42 millions d’euros). Celui-ci est impliqué dans le détournement de 42 millions de ringgit (8,4 millions d’euros) d’une filiale du fonds souverain 1Malaysia Development Berhad (1MDB). […]  Lire la suite

24 février - 1er mars 2020 Malaisie. Démission du Premier ministre Mahathir Mohamad.

Le 24, le Premier ministre Mahathir Mohamad annonce sa démission, ainsi que son retrait de la direction du Parti unifié indigène de Malaisie. Cette décision résulte de l’éclatement de la coalition au pouvoir, dû au projet de certains de ses membres de renverser le gouvernement et d’en former un nouveau, avec l’appui de l’Organisation nationale unifiée des Malais (UMNO), principale formation de l’opposition. […]  Lire la suite

16-31 mai 2019 Philippines – Canada. Crise diplomatique pour différend environnemental.

Le 28, la Malaisie annonce à son tour son intention de renvoyer vers leurs pays d’origine des centaines de tonnes de déchets non recyclables. En janvier 2018, la Chine a interdit l’importation de déchets, forçant les pays développés à se tourner vers d’autres pays. Le 31, Manille renvoie soixante-neuf conteneurs de déchets vers le Canada aux frais du gouvernement d’Ottawa. […]  Lire la suite

26 avril 2019 Chine. Deuxième forum international sur les « Nouvelles Routes de la soie ».

L’Indonésie, la Thaïlande, le Népal, le Pakistan et la Malaisie ont déjà contraint la Chine à de nouvelles négociations. Cent vingt-trois pays et vingt-neuf organisations internationales ont déjà signé des accords de coopération avec Pékin dans le cadre de la BRI. […]  Lire la suite

6 janvier 2019 Malaisie. Abdication du roi Muhammad V.

Le roi Muhammad V, qui occupait le trône depuis décembre 2016 en vertu de l’alternance tous les cinq ans à la présidence des neuf sultans héréditaires, annonce son abdication – un fait sans précédent depuis l’indépendance du pays en 1957. Muhammad Faris Petra demeure sultan de l’État de Kelantan. Les pouvoirs des sultans sont protocolaires. […]  Lire la suite

21 août 2018 Malaisie – Chine. Renoncement de Kuala Lumpur à des investissements chinois.

Au terme d’un voyage de cinq jours en Chine, le Premier ministre Mahathir Mohamad, revenu au pouvoir en mai, met en garde Pékin contre « une nouvelle version du colonialisme » et annule trois projets d’infrastructures, d’une valeur de 22,3 milliards de dollars, négociés par son prédécesseur avec la Chine. Il estime que ceux-ci obligeraient son pays à « emprunter trop d’argent ». […]  Lire la suite

2-3 juillet 2018 Malaisie. Inculpation de l'ancien Premier ministre Najib Razak.

Le 2, la police arrête l’ancien Premier ministre Najib Razak, battu aux élections législatives de mai. Le 3, Najib Razak est inculpé d’abus de confiance et de corruption passive dans le cadre de l’affaire du détournement de 3 milliards de dollars des caisses du fonds souverain 1MDB. Le Premier ministre Mahathir Mohamad, successeur de Najib Razak, a nommé un nouveau procureur général et a accordé de nouveaux pouvoirs et de nouveaux moyens à l’Agence malaisienne anticorruption. […]  Lire la suite