MALAISIE, chronologie contemporaine

 

2020

28 juillet 2020
Malaisie. Condamnation de l’ancien Premier ministre Najib Razak.

La Haute Cour de Kuala Lumpur condamne l’ancien Premier ministre Najib Razak à douze ans de prison pour corruption, blanchiment d’argent et abus de pouvoir, ainsi qu’à une amende de 210 millions de ringgit (42 millions d’euros). Celui-ci est impliqué dans le détournement de 42 millions de ringgit (8,4 millions d’euros) d’une filiale du fonds souverain 1Malaysia Development Berhad (1MDB). Najib Raz […] Lire la suite

24 février-1er mars 2020
Malaisie. Démission du Premier ministre Mahathir Mohamad.

Le 24, le Premier ministre Mahathir Mohamad annonce sa démission, ainsi que son retrait de la direction du Parti unifié indigène de Malaisie. Cette décision résulte de l’éclatement de la coalition au pouvoir, dû au projet de certains de ses membres de renverser le gouvernement et d’en former un nouveau, avec l’appui de l’Organisation nationale unifiée des Malais (UMNO), principale formation de l’o […] Lire la suite

2019

6 janvier 2019
Malaisie. Abdication du roi Muhammad V.

Le roi Muhammad V, qui occupait le trône depuis décembre 2016 en vertu de l’alternance tous les cinq ans à la présidence des neuf sultans héréditaires, annonce son abdication – un fait sans précédent depuis l’indépendance du pays en 1957. Muhammad Faris Petra demeure sultan de l’État de Kelantan. Les pouvoirs des sultans sont protocolaires. […] Lire la suite

2018

21 août 2018
Malaisie – Chine. Renoncement de Kuala Lumpur à des investissements chinois.

Au terme d’un voyage de cinq jours en Chine, le Premier ministre Mahathir Mohamad, revenu au pouvoir en mai, met en garde Pékin contre « une nouvelle version du colonialisme » et annule trois projets d’infrastructures, d’une valeur de 22,3 milliards de dollars, négociés par son prédécesseur avec la Chine. Il estime que ceux-ci obligeraient son pays à « emprunter trop d’argent ». Les relations avec […] Lire la suite

2-3 juillet 2018
Malaisie. Inculpation de l’ancien Premier ministre Najib Razak.

Le 2, la police arrête l’ancien Premier ministre Najib Razak, battu aux élections législatives de mai.Le 3, Najib Razak est inculpé d’abus de confiance et de corruption passive dans le cadre de l’affaire du détournement de 3 milliards de dollars des caisses du fonds souverain 1MDB. Le Premier ministre Mahathir Mohamad, successeur de Najib Razak, a nommé un nouveau procureur général et a accordé de […] Lire la suite

9-21 mai 2018
Malaisie. Alternance au pouvoir.

Le 9, la coalition d’opposition Pakatan Harapan (« Alliance de l’espoir »), menée par l’ancien Premier ministre autocrate Mahathir Mohamad, remporte les élections législatives avec 45,6 p. 100 des suffrages et obtient la majorité absolue avec 113 sièges sur 222. Elle devance la coalition Barisan nasional (« Front national ») regroupée autour de l’Organisation nationale pour l’unité malaise (UMNO), […] Lire la suite

2017

26-29 mars 2017
France – Singapour – Malaisie – Indonésie. Visite du président François Hollande en Asie du Sud-Est.

Du 26 au 29, le président François Hollande réserve à l’Asie sa dernière tournée diplomatique, se rendant à Singapour, en Malaisie et en Indonésie. De nombreux chefs d’entreprise accompagnent le président. Singapour est le premier partenaire commercial de la France en Asie du Sud-Est, la Malaisie est un client de l’industrie de défense française et l’Indonésie est en quête de partenaires en vue de […] Lire la suite

6-31 mars 2017
Malaisie – Corée du Nord. Crise diplomatique entre Kuala Lumpur et Pyongyang.

Le 6, l’expulsion de l’ambassadeur de Corée du Nord à Kuala Lumpur est suivie de celle de l’ambassadeur de Malaisie à Pyongyang. Les tensions s’accroissent entre les deux pays depuis l’assassinat à Kuala Lumpur, en février, de Kim Jong-nam, demi-frère du président nord-coréen Kim Jong-un.Le 7, la Corée du Nord empêche les Malaisiens présents sur son territoire de regagner leur pays jusqu’au règlem […] Lire la suite

13-24 février 2017
Malaisie – Corée du Nord. Assassinat du demi-frère du président nord-coréen.

Le 13, Kim Jong-nam, demi-frère du président nord-coréen Kim Jong-un, est assassiné à l’aéroport de Kuala Lumpur. Fils aîné de Kim Jong-il, il avait été écarté de sa succession et, tombé en disgrâce, vivait en exil à Macao, en Chine, sans exercer aucune activité politique.Du 15 au 18, alors que les soupçons se portent vers Pyongyang, la police interpelle une Vietnamienne, une Indonésienne, un Mala […] Lire la suite

2015

10 février 2015
Malaisie. Condamnation du chef de l'opposition Anwar Ibrahim.

La Cour fédérale valide le jugement rendu en appel contre le chef de l'opposition Anwar Ibrahim en juin 2014, qui le condamnait à cinq années de prison pour sodomie. Limogé du gouvernement de Mahathir Mohamad en 1998, il avait été condamné pour corruption en 1999, puis déjà pour sodomie en 2000, avant d'être blanchi de cette seconde accusation en 2004. Une nouvelle accusation de sodomie en 2008 a  […] Lire la suite

2014

8-24 mars 2014
Malaisie. Disparition d'un avion de Malaysia Airlines.

Le 8, un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines, qui assurait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec deux cent trente-neuf personnes à bord, disparaît au-dessus du golfe de Thaïlande. Les jours suivants, le périmètre des recherches est étendu vers l'océan Indien sur la foi d'indices laissant supposer que le vol MH 370 aurait pu se détourner de son itinéraire et voler plusieurs heures ap […] Lire la suite

2013

5 mai 2013
Malaisie. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le Front national du Premier ministre Najib Razak, coalition au pouvoir depuis l'indépendance en 1957, remporte les élections législatives, avec 47,4 p. 100 des suffrages et 133 sièges sur 222. Le Pacte populaire, la coalition du chef de l'opposition Anwar Ibrahim, obtient 50,9 p. 100 des voix et a 89 élus – le découpage électoral explique que le vainqueur en nombre de voix dispose de moins de siè […] Lire la suite

2008

8 mars 2008
Malaisie. Revers électoral pour la coalition gouvernementale.

Au terme des élections législatives, la coalition gouvernementale du Front national, dominée par l'Organisation nationale pour l'unité malaise, au pouvoir depuis l'indépendance en 1957, perd, pour la première fois depuis le scrutin de 1969, la majorité des deux tiers au Parlement. Elle n'obtient que 50,6 p. 100 des suffrages et 140 sièges sur 222 (— 58 par rapport au scrutin de 2004). Abdullah Ahm […] Lire la suite

2004

21 mars 2004
Malaisie. Large victoire du Premier ministre Abdullah Badawi aux élections législatives.

Le Front national du Premier ministre Abdullah Badawi, parti au pouvoir depuis l'indépendance en 1957, remporte les élections législatives avec 63,9 p. 100 des suffrages et 198 sièges sur 219 au Parlement (+ 50 par rapport au scrutin de novembre 1999), soit une majorité de plus des deux tiers. Le Parti panislamique (P.A.S.) subit une sévère défaite: le Front alternatif qu'il dirige obtient 24,1 p. […] Lire la suite

2003

31 octobre 2003
Malaisie. Départ du chef du gouvernement Mahathir Mohamad.

Mahathir Mohamad, qui dirigeait le pays depuis 1981, se retire, laissant ses fonctions au vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur Abdullah Ahmad Badawi. Il avait annoncé sa démission en juin 2002 avant d'accepter de demeurer au pouvoir seize mois de plus. Des élections législatives sont prévues en 2004. […] Lire la suite

1999

29 novembre 1999
Malaisie. Victoire du pouvoir aux élections législatives.

Le Front national remporte les élections législatives anticipées, provoquées par la dissolution du Parlement, le 11. Dirigée par l'Organisation nationale unifiée des Malais du président Mahathir Mohamad, la coalition au pouvoir obtient 148 sièges sur 193 (—14 par rapport au précédent scrutin d'avril 1995), conservant ainsi une majorité des deux tiers. L'opposition remporte 45 sièges (+ 23) en rais […] Lire la suite

14 avril 1999
Malaisie. Condamnation d'Anwar Ibrahim.

L'ancien vice-Premier ministre Anwar Ibrahim, arrêté en septembre 1998, est condamné à six ans de prison pour « corruption ». Le Premier ministre Mahathir Mohamad avait écarté ce partisan des réformes qui ne partageait pas ses vues, notamment sur la gestion de la crise financière. Anwar Ibrahim est également accusé de « sodomie ». Tandis que la communauté internationale dénonce les conditions du p […] Lire la suite

1998

1er-22 septembre 1998
Malaisie. Crise politique après l'éviction du vice-Premier ministre Anwar Ibrahim.

Le 1er, devant les développements de la crise financière qui secoue l'Asie, le Premier ministre Mahathir Mohamad impose le contrôle des changes et une parité fixe à la monnaie nationale afin d'« isoler [l'économie] des spéculateurs ».Le 2, le chef du gouvernement limoge son vice-Premier ministre et ministre des Finances, Anwar Ibrahim, qui était opposé aux mesures adoptées l […] Lire la suite

1997

5-28 août 1997
Crise financière asiatique. Poursuite de la crise financière malgré l'adoption d'un plan de sauvetage en Thaïlande.

Le 5, le gouvernement thaïlandais annonce la conclusion d'un accord avec le Fonds monétaire international (F.M.I.) en vue d'enrayer la crise financière qui secoue le pays. La monnaie thaïlandaise, le baht, a perdu un quart de sa valeur par rapport au dollar depuis la décision de Bangkok de la laisser flotter, en juillet.Le 11, le plan de sauvetage de l'économie thaïlandaise est présenté à l'issue  […] Lire la suite

2-28 juillet 1997
Crise financière asiatique. Crise monétaire en Asie du Sud-Est.

Le 2, la Thaïlande décide de laisser flotter sa monnaie, qui était jusqu'alors liée à un panier de devises dominé par le dollar. Le baht faisait l'objet, depuis mai, d'attaques spéculatives de la part de grands fonds d'investissement internationaux. Au cours du mois, il perdra le quart de sa valeur par rapport à la devise américaine. Le ralentissement de la croissance, lié à la hausse du dollar et […] Lire la suite

1995

24-25 avril 1995
Malaisie. Renforcement du pouvoir du Premier ministre à l'issue des élections législatives.

Les 24 et 25 se déroulent les élections législatives anticipées. Les résultats marquent le renforcement du pouvoir de Mahathir Mohamad, Premier ministre depuis 1981. Avec 63 p. 100 des suffrages (+ 10 p. 100 par rapport à 1990), le Front national, coalition gouvernementale multiethnique de quatorze partis regroupés autour de l'Union nationale malaise (U.M.N.O.) du Premier ministre, enlève 162 des  […] Lire la suite

1990

20-21 octobre 1990
Malaisie. Victoire électorale du Premier ministre Mahathir Mohamad.

Les 20 et 21, huit millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour élire les cent quatre-vingts membres du Parlement fédéral ainsi que les trois cent cinquante et un députés régionaux de onze des treize États de la fédération de Malaisie. Le Premier ministre Mahathir Mohamad, au pouvoir depuis 1981, remporte sa troisième victoire électorale. En effet, le Front national, coalition de partis qui le […] Lire la suite

1986

3-11 août 1986
Malaisie. Large victoire de la coalition au pouvoir aux élections générales

Le 3, le Front national, coalition gouvernementale formée de treize partis politiques au pouvoir depuis 1974, remporte une large victoire aux élections générales anticipées, obtenant 148 des 177 sièges. Ces élections avaient été décidées par le Premier ministre Mahathir Mohamed inquiet des progrès de l'opposition. De plus, le Front national contrôle chacune des assemblées des onze États sur les tr […] Lire la suite

1982

10-14 décembre 1982
France – Maurice – Malaisie. Voyage du Premier ministre Pierre Mauroy à la Réunion, à l'île Maurice et en Malaisie

Le 10, Pierre Mauroy arrive à Saint-Denis de la Réunion. Ce voyage est l'occasion de confirmer les mesures d'aide financière et fiscale en faveur des investissements dans les D.O.M.-T.O.M., et de réaffirmer que l'essentiel du projet de loi sur la décentralisation sera maintenu.Le 11, Pierre Mauroy fait une brève escale à l'île Maurice : c'est le premier contact du chef du gouvernement français ave […] Lire la suite

22 avril 1982
Malaisie. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives

Plus de six millions de Malaisiens sont appelés à élire, pour cinq ans, cent cinquante-quatre députés à l'Assemblée fédérale et trois cent douze autres aux Assemblées des États. Le Front national, qui rassemble onze formations politiques, conserve plus des deux tiers de sièges à l'Assemblée fédérale ainsi que le contrôle des Assemblées des treize États. L'objectif principal de Mohamed Mahathir, Pr […] Lire la suite

1981

17 juillet 1981
Malaisie. Entrée en fonction de Mahathir Mohamad au poste de Premier ministre

Après avoir été nommé le 26 juin à la tête de l'United Malays National Organization (U.M.N.O.), principal parti de la coalition au pouvoir, le docteur Mahathir Mohamad succède comme Premier ministre à Hussein Onn qui a démissionné pour raison de santé. Mahathir Mohamad était vice-Premier ministre dans le gouvernement de Hussein Onn. […] Lire la suite

— Universalis