Pérou

Pérou : carte de situation

carte de situation

Pérou : carte générale

carte générale

Pérou : carte administrative

carte administrative

Pérou : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
République du Pérou (PE)
Forme de gouvernement
république avec une chambre législative (Congrès de la République [130])
Chef de l'État et du gouvernement
Pedro Castillo (depuis le 28 juillet 2021)
Capitale
Lima
Langues officielles
espagnol ; aymara et quechua (langues officielles localement)
Religion officielle
aucune 1
Unité monétaire
nouveau sol (PEN)
Population
33 053 000 (estim. 2021)
Projection de population 2030
35 900 000
Superficie (km2)
1 285 216
Densité (hab./km2)
25,7 (2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 79,3 % (2017)
population rurale : 20,7 % (2017)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 72,3 ans (2019)
femmes : 76,7 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 97,2 % (2016)
femmes : 91,2 % (2016)
R.N.B. par habitant (USD)
6 010 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

17 mars 2022 Pérou. Protestations contre la libération de l'ancien président Alberto Fujimori.

Le Tribunal constitutionnel ordonne la libération de l’ancien président Alberto Fujimori, condamné à vingt-cinq ans de prison en avril 2009 pour crime contre l’humanité, en se fondant sur une grâce accordée pour raisons humanitaires en décembre 2017 par l’ancien président Pedro Pablo Kuczynski, qui avait été annulée par la Cour suprême en octobre 2018. […]  Lire la suite

6 octobre 2021 Pérou. Démission du Premier ministre Guido Bellido.

Le président Pedro Castillo (Pérou libre, marxiste-léniniste), annonce la démission du Premier ministre Guido Bellido qu’il avait nommé en juillet au lendemain de son investiture. Membre de l’aile gauche de son parti, Guido Bellido est visé par trois enquêtes préliminaires pour terrorisme, apologie du terrorisme – pour ses liens présumés avec la guérilla du Sentier lumineux – et blanchiment – dans le cadre du financement de la campagne électorale de son parti. […]  Lire la suite

6 juin - 19 juillet 2021 Pérou. Élection de Pedro Castillo à la présidence.

Le 15, les résultats définitifs accordent la victoire à Pedro Castillo, candidat de Pérou libre (marxiste-léniniste), qui l’emporte avec 50,1 % des suffrages – et environ quarante-quatre mille voix d’avance sur près de dix-neuf millions de votants. Le taux de participation est de 74,6 %. Keiko Fujimori, candidate de Force populaire (droite populiste), dénonce des fraudes et dépose de nombreux recours judiciaires, alors que les observateurs internationaux confirment la régularité du déroulement du scrutin. […]  Lire la suite

1er-12 juillet 2021 Finances mondiales. Suspension du projet européen de taxe numérique.

Seuls s’opposent au projet la Barbade, l’Estonie, la Hongrie, l’Irlande, le Kenya, le Nigeria, le Pérou, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Sri Lanka. Le 10, le G20 réuni à Venise approuve, après le G7 en juin, l’accord sur la taxation des multinationales. La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen déclare que cet accord « invite les pays à accepter de démanteler les taxes numériques existantes, que les États-Unis considèrent comme discriminatoires, et à s’abstenir d’instaurer des mesures similaires à l’avenir ». […]  Lire la suite

11 avril 2021 Pérou. Premier tour de l'élection présidentielle.

L’instituteur et leader syndical Pedro Castillo, candidat de Pérou libre (marxiste-léniniste), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 18,9 % des voix. Keiko Fujimori, fille de l’ancien président Alberto Fujimori et candidate de Force populaire (droite populiste), se qualifie également pour le second tour avec 13,4 % des suffrages. […]  Lire la suite

9-17 novembre 2020 Pérou. Destitution du président Martín Vizcarra.

Le 9, le Parlement vote la destitution du président Martín Vizcarra pour « incapacité morale permanente ». Celui-ci est accusé de corruption pour des faits qui n’ont encore fait l’objet d’aucune enquête judiciaire. Il avait échappé en septembre à une première tentative de destitution, sur un autre motif. Les réformes entreprises par Martín Vizcarra, qui entend combattre la corruption, sont désapprouvées par de nombreux parlementaires, eux-mêmes sous le coup de diverses enquêtes judiciaires. […]  Lire la suite

10-18 septembre 2020 Pérou. Échec de la procédure de destitution du président Martín Vizcarra.

Le 10, des enregistrements mettant en cause le président Martín Vizcarra dans une affaire de corruption sont diffusés, sur l’initiative du président du Parlement Manuel Merino. Martín Vizcarra a succédé en mars 2018 à Pedro Pablo Kuczynski, qui avait démissionné après avoir été impliqué dans une affaire de corruption liée au constructeur brésilien Odebrecht. […]  Lire la suite

4-11 août 2020 Pérou. Renversement du gouvernement.

Avec environ vingt mille morts dus au coronavirus – chiffre que les autorités elles-mêmes jugent sous-estimé –, le Pérou occupe la deuxième place mondiale des pays touchés par la Covid-19 en termes de nombre de morts rapporté à la population. Le 6, le président Martín Vizcarra nomme Premier ministre le général à la retraite et ministre de la Défense Walter Martos. […]  Lire la suite

26 janvier 2020 Pérou. Élections législatives.

Les élections législatives anticipées sont marquées par l’effondrement du parti fujimoriste, Force populaire (droite extrême), et par un fort morcèlement de la représentation. Le Parlement a été dissous en septembre 2019 par le président Martín Vizcarra qui l’accusait de faire obstruction à son programme de réformes et de lutte anticorruption. Action populaire (centre) est la seule des neuf formations représentées au Parlement à dépasser les 10 p. […]  Lire la suite

30 septembre - 2 octobre 2019 Pérou. Dissolution du Parlement.

Le 30, le président Martin Vizcarra annonce la dissolution du Parlement, justifiée par l’« opposition systématique » de la majorité parlementaire fujimoriste « à la réforme de la justice et à la réforme politique » – et notamment à la refonte du mode de désignation des membres du Tribunal constitutionnel. Des élections sont convoquées pour janvier 2020. […]  Lire la suite