BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MANCHE

2.  Géologie

La Manche est le résultat d'une subsidence née, sans doute fort anciennement, de la distension du bloc continental européen : un « bâillement océanique », analogue à celui qui a ouvert le golfe de Gascogne, semble s'être manifesté ici par la montée d'une sorte de dorsale constituée de roches basiques, dont la trace se suit, grâce aux levés aéromagnétiques, depuis la Sole jusqu'aux volcans d'Auvergne, en passant par l'île de Wight. Mais le mouvement a avorté, et il n'en est resté qu'une dépression allongée qui, dès le Permo-Trias, a commencé à se combler tout en gardant une certaine tendance à la subsidence.

La Manche orientale est le prolongement géologique des bassins de Paris et de Londres : les dépôts crétacés, masqués au centre des bassins les plus subsidents par des dépôts tertiaires, forment une cuvette bordée, autour de Boulogne-sur-Mer et le long de la limite de la Manche occidentale, par du Jurassique. Certains des mouvements tectoniques « récents » affectant ces dépôts sédimentaires ne sont que le prolongement de ceux des terres émergées voisines : l'anticlinal du Weald et du Boulonnais traverse le pas de Calais (bordé toutefois sur son flanc méridional par une flexure vigoureuse qui n'a guère d'équivalent à terre), et la flexure médiane de l'île de Wight peut être suivie en mer de part et d'autre. De même la faille de Fécamp se prolonge en mer, en prenant bientôt une orientation est-ouest, et va former, au large du Cotentin, le flanc sud des affleurements du Jurassique. D'autres accidents, au contraire, sont propres aux régions submergées : c'est le cas de la grande flexure parallèle aux côtes de Haute-Normandie et de Picardie, flexure qui a déterminé le tracé du littoral, et qui paraît relativement récente, puisqu'elle a affecté le Tertiaire inférieur.

La Manche occidentale, en revanche, est un entonnoir synclinal ouvert vers l'ouest. Bordée sur ses deux flancs par des massifs hercyniens, elle a eu une histoire complexe, dont témoigne la dispositio […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

Pour citer cet article

Jean-Pierre PINOT, « MANCHE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manche/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MANCHE » est également traité dans :

AMOCO CADIZ MARÉE NOIRE DE L' (16 mars 1978)
HAMPSHIRE
KENT & SUSSEX
NORD-PAS-DE-CALAIS
Dans le chapitre " L'espace naturel"
PARISIEN BASSIN
Dans le chapitre "L'organisation de l'espace"
SOUTHAMPTON
TORREY CANYON MARÉE NOIRE DU (1967)

Afficher la liste complète (7 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "MANCHE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média