BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SCHWITTERS KURT (1887-1948)

En se différenciant de Dada en créant sous le vocable Merz un art total, Kurt Schwitters finit par incarner Dada à lui seul et sur tous les plans. Il aura passé toute sa vie à ramasser les déchets, les rebuts de la société, pour en faire de l'art, sous de multiples formes. Tristan Tzara voyait en lui un authentique Dada, qui avait contribué à « déniaiser » la notion d'art et à en dévoiler la mystification. Largement ignoré de son vivant dans son pays, pour des raisons historiques évidentes, son importance internationale ne fait que croître avec le temps.

1.  Les migrations d'un collagiste solitaire

Né le 20 juin 1887 à Hanovre, Kurt Schwitters est issu d'une famille de commerçants. Il prend des cours à l'école des Arts appliqués de la ville en 1908 puis fréquente l'académie de Dresde (1909-1914). Incorporé en 1914 et déclaré inapte au service actif en 1917 (il aurait feint l'imbécillité), il est affecté comme dessinateur industriel dans une usine métallurgique près de Hanovre. Il s'essaie à la peinture expressionniste puis cubiste tandis que, parallèlement, ses poèmes s'inscrivent dans la tradition romantique allemande. À Berlin, il entre en relation avec Herwarth Walden, animateur de la revue Der Sturm, et présente deux tableaux abstraits lors d'une exposition collective à la galerie homonyme, en juin 1918. Dans cette même ville, il fait la connaissance des dadaïstes, en la personne de Raoul Hausmann et de Hannah Höch, sa compagne, qui resteront des amis pour la vie. Mais Richard Huelsenbeck et George Grosz s'opposent à son entrée dans le groupe Dada.

Dès lors, il crée son propre mouvement, dont il est le chef et l'unique membre, sous le nom de Merz, vocable extrait de l'inscription « Kommerz- und Privatbank » qui figurait dans l'un de ses premiers assemblages. En juillet 1919, il expose pour la première fois des tableaux Merz à la galerie Der Sturm et publie son programme dans la revue de Walden. Son recueil de poèmes An Anna Blume (Anna Mafleur) est publié par l'éditeur Paul Ste […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

Pour citer cet article

Henri BEHAR, « SCHWITTERS KURT - (1887-1948)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-schwitters/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2015, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.