BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

IVOIRE

Les termes qui désignent l'ivoire dans diverses langues européennes se regroupent en deux familles principales. La première dérive du latin ebur, qui a donné ivoire en français, avorio en italien, ivory en anglais et ivoor en néerlandais. Le mot allemand Elfenbein se rattache au grec elephantos (latin : elephantus) ; il en va de même du danois et du suédois elfenben. Le terme norvégien fiilsben est à part ; le second élément fait songer à l'allemand, le premier au mot espagnol marfil, qui lui-même dérive de l'arabe nab-al-fil.

À l'ivoire, et plus particulièrement à l'ivoire de narval, on attribuait depuis l'Antiquité des propriétés extraordinaires. Ainsi, la pureté de l'ivoire allait de pair avec la pureté de la Mère de Dieu. La défense du narval, qui au Moyen Âge passait pour être la « corne de licorne », joua longtemps un grand rôle. La licorne ne pouvait être attrapée que par une vierge, qui en triomphait par sa pureté.

Les coupes de narval étaient censées rendre le poison inoffensif, cependant que les bâtons de commandement et les sceptres étaient l'expression symbolique du pouvoir.

Plus tard, ces anciennes croyances disparurent, et l'on utilisa le narval en lui laissant son aspect brut, sans en travailler la surface extérieure.

1.  Une matière osseuse

L'ivoire est tiré des défenses de l'éléphant ; on en distingue trois sortes : l'ivoire africain, l'ivoire indien et l'ivoire fossile (fourni par les défenses du mammouth). Cependant, par extension, sont également considérées comme ivoire un certain nombre de matières dont la substance est similaire, en particulier les dents du morse, les défenses de l'hippopotame, la défense du narval – l'unicorne légendaire –, les dents du cachalot, le bec du calao, l'os et, dans une moindre mesure, les fanons de baleine ainsi que l'ivoire végétal dit corozo (Phytelephas macrocarpa). La matière première est exploitée de la façon suivante : la partie pleine de la défense d'éléphant est utilisée pour les figures en ronde bosse tandis que la partie inférieure, qui est creuse, est utilisée pour les travaux en relief.

[...]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

 

Pour citer cet article

Eugen von PHILIPPOVICH, « IVOIRE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivoire/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« IVOIRE » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

Écrit par :  Louis PERROIS

Dans le chapitre "Matériaux et techniques"  : …  L'ivoire a surtout servi à faire des bijoux (bracelets, pendentifs), des objets mobiliers (boîtes, gobelets), des trompes d'apparat et quelquefois de petites statuettes. C'est un matériau noble, recherché, difficile à sculpter mais qui acquiert une très belle patine rougeâtre. Les pièces les plus remarquables proviennent du… Lire la suite
ARTISANAT

Écrit par :  Denis CHEVALLIERUniversalisLouis LERETAILLE

Dans le chapitre "Les maîtres d'art"  : …  Les métiers de la joaillerie, de la bijouterie et de la sculpture. Le sculpteur sur ivoire, Francis Migeon (né en 1927) a succédé dans ce métier à son père, et son propre fils reprend à son tour une longue tradition familiale. À la fois créateur et restaurateur, il a notamment refait les boutons en ivoire des… Lire la suite
BEGRĀM

Écrit par :  Jeannine AUBOYER

Dans le chapitre "Objets d'art"  : …  Mais à côté de ce magnifique ensemble, d'origine ou d'inspiration occidentale, celui des ivoires et des os sculptés, lui aussi, offre un intérêt exceptionnel : provenant à n'en pas douter de l'Inde, il atteste à la fois la réalité du commerce de l'ivoire et la virtuosité des ivoiriers indiens que l'on ne connaissait jusqu'alors que par de rares… Lire la suite
BÉNIN ROYAUME DU

Écrit par :  Paul MERCIER

Dans le chapitre "Un art royal"  : …  mais c'est au Bénin – et au Dahomey – qu'elle a été le plus remarquablement employée. L'ivoire était aussi travaillé d'éblouissante façon : défenses d'éléphant tout entières sculptées ou gravées, soit de motifs de vannerie ou de nattage, soit de figurines en ligne, différemment orientées, où quelques auteurs ont cru pouvoir déceler une écriture… Lire la suite
BYZANCE - Les arts

Écrit par :  Catherine JOLIVET-LÉVYJean-Pierre SODINI

Dans le chapitre "Les ivoires"  : …  Matériau de luxe par excellence, l'ivoire, rare et précieux, a donné lieu, dès l'époque protobyzantine, à une production très abondante. Après l'interruption quasi totale des « siècles obscurs » (viie-première partie du ixe s.), une nouvelle floraison, d'… Lire la suite
CAROLINGIENS

Écrit par :  Robert FOLZCarol HEITZ

Dans le chapitre "Les plaques d'ivoire"  : …  En revanche, la sculpture « mineure » est bien connue. Les plaques d'ivoire de l'époque carolingienne constituent un trésor sans pareil. Metz, la région mosane, le Soissonnais et Saint-Denis semblent avoir été les principaux centres de cette sculpture… Lire la suite
CHINOISE CIVILISATION - Les arts

Écrit par :  Corinne DEBAINE-FRANCFORTDaisy LION-GOLDSCHMIDTMichel NURIDSANYMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSPierre RYCKMANSAlain THOTE

Dans le chapitre "Des techniques minutieuses"  : …  La production des ivoires chinois s'étend sur plus de trois millénaires. Ils peuvent se répartir en catégories distinctes, liées à leur époque, leur destination et la disponibilité de la matière première. Sous les dynasties Shang et Zhou, l'éléphant était indigène dans le nord et le centre de la Chine ; l'ivoire, matière précieuse, était réservé à… Lire la suite
DENTS

Écrit par :  Armand de RICQLÈS

Dans le chapitre "Dents et squelette dermique"  : …  est abondant chez les Artiodactyles, Périssodactyles, Proboscidiens et Rongeurs. Chez les éléphants, la dentine des défenses, ou ivoire proprement dit, a une structure particulière, bien visible sur une section transversale de défense et donnant aux objets en ivoire leur aspect caractéristique… Lire la suite
DIPTYQUES CONSULAIRES

Écrit par :  Danielle GABORIT-CHOPIN

Au cours du ive siècle, l'apparition et le développement des diptyques consulaires déterminèrent un essor de la sculpture sur ivoire. Les diptyques, formés de deux tablettes reliées par des charnières, étaient très voisins des tablettes enduites de cire sur lesquelles on… Lire la suite
HOHLE FELS VÉNUS DE

Écrit par :  Jean-Paul DEMOULE

C'est en septembre 2008 que l'archéologue Nicholas Conard, de l'université de Tübingen (Allemagne), a découvert une statuette féminine en ivoire en fouillant la grotte de Hohle Fels (la « Roche creuse ») dans la vallée de l'Ach (Jura souabe) en Allemagne du sud. Cette statuette de 6 cm de hauteur en ivoire de mammouth est presque complète, à l'… Lire la suite
INDE (Arts et culture) - L'art

Écrit par :  Raïssa BRÉGEATMarie-Thérèse de MALLMANNRita RÉGNIER

Dans le chapitre "Le style de Mathurā"  : …  On porte au crédit d'ivoiriers de l'Inde du Nord ou du Centre quelque six cents plaques d'ivoire qui recouvraient des sièges et des coffrets, retrouvées à Begrām (musée de Kaboul et musée Guimet). Leur style s'apparente à la fois à la sculpture de Mathurā et à celle d'Amarāvatī. Sculptées, découpées et ajourées, gravées ou finement incisées selon… Lire la suite
IVOIRES PARISIENS, art gothique

Écrit par :  Danielle GABORIT-CHOPIN

Depuis les travaux de R. Koechlin, la plupart des reliefs et des statuettes d'ivoire à sujets religieux et profanes des xiiie et xive siècles sont attribués aux ateliers parisiens. Sans que leurs conclusions soient toujours très… Lire la suite
JAPON (Arts et culture) - Les arts

Écrit par :  François BERTHIERFrançois CHASLINUniversalisNicolas FIÉVÉAnne GOSSOTChantal KOZYREFFHervé LE GOFFFrançoise LEVAILLANTDaisy LION-GOLDSCHMIDTShiori NAKAMAMadeleine PAUL-DAVID

Dans le chapitre "Ivoire"  : …  L'art de l'ivoire n'a pas suivi au Japon la longue évolution qu'il présente en Chine, l'éléphant n'y ayant jamais été indigène. Aux époques préhistoriques et jusque vers le ve siècle après J.-C., des accessoires et ornements en os ou en corne sont seuls connus. Par contre, le trésor du Hōryū-ji et… Lire la suite
JUDAÏSME - L'art juif

Écrit par :  Gabrielle SED-RAJNA

Dans le chapitre "La monarchie : le Temple de Salomon"  : …  siècle avant notre ère. Par ailleurs, un florissant artisanat d'ivoire est attesté par les fouilles : d'importantes collections d'ivoires furent découvertes dans plusieurs centres, notamment à Samarie. Plus de cinq cents plaques sculptées et ajourées, destinées à décorer les lits, les trônes et les sièges, constituent le… Lire la suite
MAPUNGUBWE

Écrit par :  Jean POLET

Les fusaïoles retrouvées en grand nombre témoignent de la culture du coton. Au travail de l'ivoire (des traces d'ateliers ont été retrouvées à Bambandyanalo) se substitue, de plus en plus, le commerce de l'or. Éléments d'ivoire et d'or sont toujours accompagnés de nombreuses perles de verre, importées le plus souvent,… Lire la suite
MÉROVINGIENS

Écrit par :  Alain ERLANDE-BRANDENBURGPatrick PÉRIN

Dans le chapitre "Ivoire, bois, cuirs et textiles"  : …  échappent presque totalement en raison de la nature périssable des matériaux qui leur ont servi de support. Il a ainsi fallu des conditions de conservation exceptionnelles pour que les œuvres d'ivoire (ou d'os), de bois, de cuir ou de textile parviennent jusqu'à nous : certaines d'entre elles, considérées comme des reliques, ont toujours fait… Lire la suite
MINIATURE

Écrit par :  Roseline BACOU

Dans le chapitre "Les techniques"  : …  xviiie siècle, les artistes découvrent dans l'ivoire un support aisé à peindre à la gouache et dont la couleur naturelle s'identifie avec celle des chairs. Plus tard, l'emploi se généralisa de plaques d'ivoire mince et légèrement transparent, qui permettaient d'utiliser le verso pour renforcer certains tons ;… Lire la suite
MOSAN ART

Écrit par :  Philippe VERDIER

de Paris, aux Cloisters de New York et au Victoria and Albert Museum de Londres). L'hellénisme de l'art mosan se définit dès les ivoires dits « aux petites figures » du milieu du xie siècle (Crucifixion de Notre-Dame de Tongres et des musées royaux de Bruxelles ; les trois Résurrection de la cathédrale de Liège… Lire la suite
NAGADA

Écrit par :  Jean LECLANT

On désigne du nom de Nagada, un village de Haute-Égypte, la dernière phase de la préhistoire égyptienne (périodes prédynastique et protodynastique, vers ~4000-~3100), qui fait suite à la culture de Badari. Les tombes sont alors rectangulaires, comme les huttes des vivants, dont elles sont la transposition ; elles contiennent un matériel funéraire… Lire la suite
ORFÈVRERIE CAROLINGIENNE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Christophe MOREAU

Vers 868 Plats de reliure du Psautier de Charles le Chauve conservé à la Bibliothèque nationale de Paris. L'ouvrage, issu de la cathédrale de Metz, centre important du travail de l'ivoire, présente sur ses reliures des plaques d'ivoire sculpté encadrées d'argent doré et incrustées… Lire la suite
OTTONIEN ART

Écrit par :  Florentine MÜTHERICH

Dans le chapitre "Orfèvrerie et arts mineurs"  : …  arcades et, aux pieds du Christ, Henri II et sa femme Cunégonde. Outre les pièces d'orfèvrerie, des plaques d'ivoire sont employées pour la décoration de certains objets liturgiques et de reliures. Dans ce domaine, les écoles et les groupes se différencient plus nettement les uns des autres que dans le domaine de l'orfèvrerie. La production la… Lire la suite
PALAIS ÉCOLE DU, enluminure

Écrit par :  Danielle GABORIT-CHOPIN

Deux séries d'œuvres carolingiennes sont regroupées sous le nom d'école du Palais : l'école du palais de Charlemagne et celle du palais de Charles le Chauve. L'une et l'autre dépendent étroitement du mécénat des deux princes et ne survécurent pas à leur disparition. La première école palatine (l'ancien groupe Ada), qu'il… Lire la suite
PALÉOCHRÉTIEN ART

Écrit par :  François BARATTEFrançoise MONFRINJean-Pierre SODINI

Dans le chapitre "De Constantin à la fin de l'Empire d'Occident (476)"  : …  Prisés à l'égal de cette dernière, à laquelle ils étaient souvent étroitement associés, les ivoires sont parfois, comme elle, un instrument de propagande au service de la nouvelle foi. La maturation de l'iconographie nouvelle reste obscure car ce sont les mêmes artistes qui sculptent figures mythologiques, scènes de chasse ou images bibliques. C'… Lire la suite
PHÉNICIENS

Écrit par :  Hélène BENICHOU-SAFARPaul PETIT

Dans le chapitre "Les arts du bois et de l'ivoire"  : …  ébénisterie encore, les appliques de meubles (sièges, lits, coffres) sculptées en ivoire constituent l'une des productions emblématiques de l'artisanat phénicien d'Orient. Ces pièces, qui s'ajoutent à d'autres créations plus sporadiques des ivoiriers – statuettes, manches de miroirs, brûle-parfums ou thymiatères, peignes (autre… Lire la suite
PLASTIQUES

Écrit par :  Pierre LASZLO

Dans le chapitre "Un premier âge"  : …  le milieu du xixe siècle, la pénurie en ivoire devint préoccupante. En Europe et aux États-Unis, on en faisait notamment des boules de billard. Une firme qui produisait celles-ci, Phelan & Collander, lança un concours pour un produit de remplacement : l'inventeur recevrait 10 000 dollars, somme alors considérable. L… Lire la suite
RELIURE

Écrit par :  Pascal FULACHERJacques GUIGNARD

Dans le chapitre "L'Orient, l'Antiquité et le Bas-Empire"  : …  étaient réunis par deux fils, l'un en haut, l'autre en bas. Très tôt, on se préoccupe d'enrichir ces reliures. Martial envoyait à ses amis des livres-bibelots aux plats d'ivoire, et les textes officiels étaient parfois placés entre des plaques d'ivoire semblables aux diptyques consulaires ou aux ivoires impériaux à cinq compartiments (… Lire la suite
ROMAN ART

Écrit par :  Marcel DURLIAT

Dans le chapitre "L'avance stylistique des arts dits mineurs"  : …  L'observation des ivoires fournirait des occasions de réflexions comparables. Ceux qui apparurent en Espagne, au milieu du xie siècle, présentent déjà la stylisation expressive des œuvres sculptées dans la pierre et le marbre cinquante ans plus tard. Il s'agit de pièces capitales et d'autant plus… Lire la suite
SALERNE IVOIRES DE

Écrit par :  Danielle GABORIT-CHOPIN

Seule ville importante de la côte occidentale de l'Italie du Sud à avoir échappé à la domination arabe, Salerne, qui entretint néanmoins un commerce actif avec les musulmans, fut un des grands centres du travail de l'ivoire au xie siècle. Le célèbre paliottoLire la suite
SCULPTURE - Matériaux et techniques

Écrit par :  Jean-René GABORIT

Dans le chapitre "La taille du bois"  : …  Le travail de l'ivoire diffère peu de celui du bois, si ce n'est qu'il exige des outils plus délicats. Le sculpteur doit, là aussi, tenir compte du sens des fibres (toujours légèrement incurvées), mais il peut procéder à des assemblages. Cependant les statuettes d'ivoire ne sont pas évidées. Grâce à des assemblages particulièrement savants et… Lire la suite
WINCHESTER, histoire de l'art

Écrit par :  Anne PRACHE

La première cathédrale de Winchester en Angleterre fut élevée au viie siècle, puis rebâtie au xe siècle. L'édifice actuel remonte aux débuts de la conquête normande et fut consacré en 1093. Il en subsiste la crypte voûtée et une… Lire la suite

Afficher la liste complète (30 références)

  

Voir aussi

ARTS DE L'AFRIQUE NOIRE    ART CAROLINGIEN    ART CHINOIS    SCULPTURE CHRYSÉLÉPHANTINE    COLLECTIONS D'ART    COMMERCE histoire    DÉFENSE anatomie    ART ESPAGNOL    FIGURINE    SCULPTURE GOTHIQUE    ART INDIEN    ART INDONÉSIEN    ART JAPONAIS    KRISS ou CRISS    ART MÉDIÉVAL    NETSUKE    PYXIDE    ART ROMAIN    SCULPTURE ROMAINE    TABLETTERIE

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.