BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FOSSILES

Les êtres qui ont vécu au cours des temps géologiques ont laissé de nombreux témoignages de leur existence, sous des formes extrêmement diverses. Ce sont les fossiles. Certains animaux et végétaux ont même survécu jusqu'à nos jours à travers les vicissitudes de l'histoire géologique, tels les Lingules, les Limules, les Nautiles, le Cœlacanthe, le Sphénodon, l'Okapi, le Ginkgo, etc. On les appelle fossiles vivants. Ils sont cependant des exceptions, et si les géologues et les paléontologistes peuvent aujourd'hui reconstituer l'histoire de la Terre et l'évolution des êtres vivants depuis leur origine, c'est surtout grâce aux vestiges des espèces à présent disparues. On donne le nom de fossilisation aux phénomènes complexes ayant permis la conservation des organismes après leur mort, et se manifestant essentiellement par des modifications et par des échanges plus ou moins importants de substances minérales avec le milieu géologique. Par extension, le terme « fossilisation » peut désigner la conservation d'un relief, d'un sol, etc., ou encore l'enregistrement d'un événement quelconque dans l'écorce terrestre, une inversion du champ géomagnétique, par exemple.

1.  Les fossiles vivants

Découvert en 1957 par l'Américain Sanders sur les côtes du Massachusetts, Hutchinsoniella est un Crustacé de trois millimètres de long au biotope tout à fait original : il vit en effet dans la vase en train de floculer, par trente à quarante mètres de fond. La morphologie d'Hutchinsoniella frappe par son aspect primitif : il est très allongé et possède dix-neuf segments. La tête est en forme de croissant, les neuf segments suivants portent des appendices très généralisés, très semblables entre eux. Les dix derniers n'en possèdent pas. Hutchinsoniella est un représentant des Céphalocarides, crustacés très anciens, typiques de la structure des crustacés au début du Primaire et qui conservent même des caractéristiques étonnamment primitives et « généralisées » pour les Arthropodes. Il y a lieu de croire que l'habitat très particulier des Céphalocarides correspond à un type de bi [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  8 pages…

 

Pour citer cet article

RICQLÈS, FURON, « FOSSILES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« FOSSILES » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DU PREMIER AUSTRALOPITHÈQUE

Écrit par :  Herbert THOMAS

Alors qu'au début du xxe siècle, l'Europe avait déjà livré de nombreux restes d'hommes fossiles, ce n'est qu'en 1924 que l'on découvrit en Afrique du Sud, dans la grotte de Taung, le crâne d'un très jeune sujet, le tout premier représentant d'un groupe d… Lire la suite
ACANTHODIENS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Les acanthodiens (Acanthodii Owen, 1846 ; du gr. acantha, épine) sont un groupe de vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, éteints, connus par des fossiles de l'ère primaire, ou Paléozoïque. Ils sont les plus… Lire la suite
DÉCOUVERTE DE LUCY : AUSTRALOPITHECUS AFARENSIS

Écrit par :  Herbert THOMAS

La découverte en 1974, par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taïeb, d'un nouvel Australopithèque, Australopithecus afarensis, dans la dépression de l'Afar dans le nord-est de l'Éthiopie (site de Hadar), connu surtout sous le nom de Lucy, était… Lire la suite
ACTINOPTÉRYGIENS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Dans le chapitre "actinoptérygiens fossiles"  : …  Les actinoptérygiens fossiles sont abondants depuis la fin du Dévonien (370 Ma) et souvent représentés par des individus complets. Ainsi, les données paléontologiques ont largement contribué à la connaissance de l'histoire évolutive et de la phylogénie du groupe… Lire la suite
DÉCOUVERTE D'ABEL : AUSTRALOPITHECUS BAHRELGHAZALI

Écrit par :  Herbert THOMAS

Alors qu'un crâne d'hominidé fossile avait été trouvé en 1961 par Yves Coppens dans le nord du Tchad et baptisé Tchadanthropus uxoris, sans que ses affinités aient pu être clairement établies à l'époque, un autre paléontologue français, Michel Brunet (… Lire la suite
AGASSIZ LOUIS (1807-1873)

Écrit par :  Jean-Paul SCHAER

Le naturaliste suisse Louis Agassiz commence sa carrière scientifique par une étude des poissons actuels de l'Amazone que suit une étude des poissons fossiles du Brésil. Il en établit un inventaire très précis. Ces travaux sont publiés dans les cinq volumes des… Lire la suite
AMMONOÏDÉS

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULT

Les Ammonoïdés (sens large) sont des Mollusques Céphalopodes constituant une sous-classe entièrement fossile… Lire la suite
AMPHIBIENS ou BATRACIENS

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULTPhilippe JANVIERJean-Claude RAGE

Dans le chapitre "Évolution"  : …  qui sont les plus étroitement apparentés et sont regroupés sous le nom de Batrachia, tandis que les Gymnophiones constituent leur groupe frère. À l'état fossile, on connaît peu de lissamphibiens antérieurs au Crétacé, le plus ancien étant un anoure très primitif, Triadobatrachus, du Trias inférieur de Madagascar… Lire la suite
ANGEAC-CHARENTE SITE PALÉONTOLOGIQUE D'

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

On connaît en France, principalement en Provence et en Languedoc, un grand nombre de gisements de vertébrés continentaux datant du Crétacé supérieur, la plupart se situant entre — 83 et — 66 millions d'années. Ceux qui remontent au Crétacé inférieur (de — 145 à — 100 millions d'années) sont beaucoup… Lire la suite
ANGIOSPERMES

Écrit par :  Sophie NADOTHervé SAUQUET

Dans le chapitre "Origine des Angiospermes"  : …  progrès effectués, tant sur le plan phylogénétique que pour la connaissance du registre fossile et des processus génétiques à l’origine du développement (issus de la biologie évolutive du développement, plus connue sous l’abréviation évo-dévo), ont permis d’élucider plusieurs points très importants, mais de nombreuses questions subsistent… Lire la suite
ANTHOZOAIRES

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULTYves TURQUIER

Dans le chapitre "Tétracoralliaires"  : …  Ordre d'Anthozoaires entièrement fossiles qui a occupé toutes les mers du monde depuis l'Ordovicien jusqu'à la fin du Permien, soit pendant 400 millions d'années. Les polypes, solitaires, sécrétaient un épais squelette calcaire caractérisé par l'existence de 4 septes disposés en croix, d'où le nom de… Lire la suite
ARACHNIDES

Écrit par :  Christine ROLLARD

Dans le chapitre "Arachnides fossiles"  : …  Le plus ancien fossile d’arachnides connu est un scorpion qui a été découvert en Écosse dans les sédiments datant du Silurien inférieur (— 435 millions d’années). Les espèces de scorpions du Carbonifère (autour de — 280 millions d’années) ressemblent beaucoup aux formes actuelles, raison pour laquelle… Lire la suite
ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

Écrit par :  Christine ROLLARD

Dans le chapitre "Les plus anciennes araignées fossiles"  : …  La rareté des restes fossiles et l'homogénéité relative de cet ordre font des araignées un groupe difficile à classifier. Leur corps relativement mou et leur capacité à se déplacer dans les airs se prêtent mal à une bonne conservation. Les fossiles sont de valeur inégale, exception faite des spécimens retrouvés dans l'ambre (sève durcie de végétaux… Lire la suite
ARCHAEOPTERYX

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

C'est en 1861 que le paléontologue allemand Christian Erich Hermann von Meyer (1801-1869) propose le nom d'Archaeopteryx lithographica pour une plume isolée trouvée dans les calcaires lithographiques du Jurassique supérieur (quelque 150 millions d'années) de Bavière. Cette même année, un… Lire la suite
ARDIPITHECUS RAMIDUS

Écrit par :  Brigitte SENUT

En 1994 était découvert à Aramis, en Éthiopie, un squelette daté de 4,4 millions d'années (Ma) appartenant à Ardipithecus ramidus. Comme le spécimen était très écrasé, il a fallu attendre quinze ans pour que la communauté scientifique puisse dresser un portrait de ce supposé… Lire la suite
ATAPUERCA, site préhistorique

Écrit par :  Jean-Jacques HUBLIN

connu car un des niveaux de son remplissage est composé d'un sédiment très fin qui recèle une grande quantité d'ossements humains fossiles. Ces restes sont fragmentés mais dans un état de conservation exceptionnel. Les campagnes de fouilles successives, menées par Juan Luis Arsuaga de l'université Complutense de Madrid et Jose Maria Bermudez de… Lire la suite
AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS

Écrit par :  Brigitte SENUT

anamensis est le nom d’une espèce d’hominidé ancien bipède (pouvant se déplacer sur ses deux membres postérieurs) qui a été définie en 1995 et dont le premier spécimen fossile a été découvert en 1965. Il a vécu entre 4,2 et 3,9 millions d’années (Ma… Lire la suite
AU TEMPS DES MAMMOUTHS (exposition)

Écrit par :  Christine DELANGLE

environ 5 millions d'années, ils ont disparu, pour les derniers d'entre eux, les mammouths de l'île de Wrangel, voici près de 4 000 ans. Depuis le « mammouth d'Adams », le premier exhumé en 1799 du sol de Sibérie, de nombreux autres spécimens ont été retrouvés entiers dans le permafrost (sous-sol des steppes gelé en permanence à – 15 0C). Ces… Lire la suite
BOTANIQUE

Écrit par :  Sophie NADOTHervé SAUQUET

Dans le chapitre " Botanique, paléobotanique et palynologie"  : …  La paléobotanique est l'étude des fossiles de plantes. Bien que moins médiatisée que l'étude des fossiles d'animaux (pour laquelle on conserve souvent le terme plus général de paléontologie), elle n'en revêt pas moins un intérêt scientifique primordial et toujours d'actualité. Tout comme l'étude des plantes… Lire la suite
BRONGNIART ADOLPHE THÉODORE (1801-1876)

Écrit par :  Didier LAVERGNE

Botaniste français et principal fondateur de la paléobotanique. Né à Paris, il est le fils du minéralogiste Alexandre Brongniart… Lire la suite
BURGESS SCHISTES DE

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

En 1909, le paléontologue américain Charles Walcott met au jour un riche gisement de fossiles remarquablement bien conservés dans les schistes de Burgess, dans les Montagnes Rocheuses canadiennes. La préservation exceptionnelle des spécimens dans des sédiments à grains fins datant du Cambrien moyen (… Lire la suite
CAMBRIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

du vivant d'ordre génétique en prenant en compte le rôle des gènes dits homéotiques. Ce qui marque le début du Cambrien, c'est l'arrivée, dans la plupart des sites fossilifères, de nombreux organismes à coquille externe (test) minéralisée, et notamment de ce qui est désormais appelé les « petites faunes coquillières » (SSF en anglais pour… Lire la suite
CARBONIFÈRE

Écrit par :  Alain BLIECK

le Pennsylvanien (celui du sommet du Carbonifère relevant en fait de la base du Permien). Si la tendance actuelle est de fonder l'essentiel de l'échelle biostratigraphique standard sur les conodontes, les foraminifères et les ammonoïdes continuent d'être très utilisés en faciès marins, et les miospores tant en faciès continentaux que marins. En… Lire la suite
CHINOISE CIVILISATION - Les arts

Écrit par :  Corinne DEBAINE-FRANCFORTDaisy LION-GOLDSCHMIDTMichel NURIDSANYMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSPierre RYCKMANSAlain THOTE

Dans le chapitre "Le Paléolithique inférieur"  : …  lithique assez primitive, marquée par des grands éclats et des pointes, serait à l'origine de celle de Dingcun appartenant au Paléolithique moyen. Des vestiges fossiles de trente-huit espèces de mammifères y ont été reconnus, qui sont parmi les plus importants pour la paléo-zoologie chinoise. Les premiers vestiges d'hominidés (Homo Lire la suite
CHORORAPITHECUS

Écrit par :  Brigitte SENUT

Neuf dents isolées, dont quatre fragmentaires, découvertes entre 2005 et 2007 en Éthiopie, dans la région de Chorora (site de Beticha), ont été rapportées à un nouveau grand singe fossile, Chororapithecus abyssinicus, par une équipe nippo-éthiopienne dirigée par Yonas Beyene et Gen… Lire la suite
CONTINENTALES SÉRIES

Écrit par :  Jean-Claude PLAZIAT

Les séries géologiques continentales impliquent une grande stabilité des conditions de dépôt continentales, mais en même temps un enfoncement plus ou moins continu nécessaire au piégeage des sédiments provenant des secteurs érodés voisins. Sur les plates-formes épicontinentales d'Europe occidentale, ces conditions de dépôt sont de courte durée et n… Lire la suite
COPE EDWARD DRINKER (1840-1897)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Paléontologiste américain. Après avoir enseigné à Haverford College de 1864 à 1867, Edward Cope consacre plus de vingt années de sa vie à des expéditions scientifiques dans l'Amérique du Nord et l'Amérique centrale ; ces expéditions permettent à Cope de réunir une extraordinaire collection de fossiles et de donner une… Lire la suite
COPPENS YVES (1934-    )

Écrit par :  Herbert THOMAS

Dans le chapitre "Des éléphants à l'homme"  : …  dirigé par le professeur Jean-Pierre Lehman. Ses recherches, tout d'abord orientées vers l'étude des Éléphantidés de l'Ancien Monde, ne tardent pas à prendre un nouveau tournant vers la paléoanthropologie et la préhistoire africaines. Sa première découverte retentissante, au début des années 1960, au Tchad, l'ancre… Lire la suite
COPROLITHES

Écrit par :  Jean-Claude PLAZIAT

Excréments fossilisés correspondant aux animaux les plus divers, les coprolithes, une fois indurés, se comportent comme des grains de sable. Silicifiés, phosphatés, cimentés par de la calcite ou simplement conservés dans un ciment sparitique, leur morphologie et leur structure permettent parfois de reconnaître leur auteur ; mais, dans de nombreux… Lire la suite
CRÂNE

Écrit par :  Yves FRANÇOISDidier LAVERGNEPierre-Antoine SAINT-ANDRÉ

Dans le chapitre "Crânes des ancêtres d'« Homo sapiens »"  : …  retrouvé sur le continent africain, en Afrique australe, dans la zone du Rift (Kenya, Tanzanie, Éthiopie), et plus récemment au Tchad, des ossements fossiles qui ont été identifiés comme les restes d'hominidés archaïques (cf. origines de l'homme). Leur étude a permis de préciser les étapes de l'évolution du rameau humain : transformation de la… Lire la suite
CRÉODONTES

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULT

Mammifères carnivores fossiles qui apparurent au tout début de l'ère tertiaire (Paléocène) et connurent une importante extension mondiale jusqu'à la fin de l'Éocène, une seule famille persistant jusqu'au Pliocène. Si l'allure générale de leur… Lire la suite
CRUSTACÉS

Écrit par :  Jacques FOREST

Dans le chapitre "Paléontologie et phylogénie"  : …  Les premiers fossiles d'arthropodes que l'on puisse rattacher aux crustacés proviennent du Cambrien. Dès cette époque existent, à côté de formes primitives dont les affinités avec les crustacés actuels sont incertaines, des ostracodes et sans doute des branchiopodes. Dès le DévonienLire la suite
CUVIER GEORGES (1769-1832)

Écrit par :  Jean PIVETEAU

Dans le chapitre "Les ossements fossiles"  : …  Mais l'application la plus originale, celle qui frappa davantage les esprits et qui constitue le plus grand titre de gloire de Cuvier, a trait aux ossements fossiles. Le 1er pluviôse an IV, il lut devant l'Institut national son mémoire sur les « espèces d'Éléphants fossiles comparées aux espèces vivantes ». En 1812,… Lire la suite
CYCLOSTOMES

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULTPhilippe JANVIER

Dans le chapitre " Phylogénie"  : …  On connaît des lamproies fossiles dès le Dévonien supérieur (Priscomyzon), il y a 360 millions d'années, et il est probable que les euphaneripidés, connu du Silurien au Dévonien (420-370 millions d'années), soient très proche de ce groupe. On considérait autrefois (cf.… Lire la suite
DATATION PAR LES FOSSILES

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Dès les années 1790, le topographe anglais William Smith (1769-1839) constate empiriquement que les strates sédimentaires sont caractérisées par des assemblages de fossiles correspondant à des périodes géologiques distinctes. Cela ouvre la voie à une reconstitution de l'histoire géologique d'une région au moyen des fossiles… Lire la suite
DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE CRO-MAGNON

Écrit par :  Herbert THOMAS

C'est en 1868, lors de la construction de la voie ferrée de Périgueux à Agen, que furent découverts fortuitement, par Louis Lartet, au fond de l'abri-sous-roche de Cro-Magnon, près du village des Eyzies-de-Tayac (Dordogne), les restes de cinq squelettes humains dont la disposition évoquait l'idée de sépulture. Ces restes… Lire la suite
DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE NÉANDERTAL

Écrit par :  Herbert THOMAS

Découvert en 1856 dans une grotte de la vallée (tal) de Neander près de Düsseldorf (Rhénanie-du Nord-Westphalie), l'homme de Néandertal fut le premier homme fossile à être reconnu. Ses restes – une calotte crânienne et quelques os des membres – recueillis par un instituteur, Johann Carl Fuhlrott, et… Lire la suite
DÉCOUVERTE DE SAHELANTHROPUS TCHADENSIS

Écrit par :  Herbert THOMAS

Dans un numéro de la revue britannique Nature de juillet 2002, le paléontologue français Michel Brunet et son équipe, définissent un nouvel hominidé, Sahelanthropus tchadensis, vieux de quelque 6 à 7 millions d'années, à partir de vestiges mis au jour un an auparavant dans le désert du Djourab (nord du Tchad… Lire la suite
DÉCOUVERTE DES PLUS ANCIENS HOMMES MODERNES : HOMO SAPIENS SAPIENS

Écrit par :  Herbert THOMAS

La grotte de Qafzeh en Israël, située à moins de trois kilomètres au sud de la ville de Nazareth, fouillée à partir de 1933 par René Neuville (alors consul de France à Jérusalem), permit la découverte, dès l'année suivante, des premiers crânes humains appartenant à cinq sujets (adultes et enfants) dans des niveaux très anciens datés du Moustérien.… Lire la suite
DÉCOUVERTE D'HOMO ANTECESSOR

Écrit par :  Herbert THOMAS

C'est dans le massif montagneux d'Atapuerca, près de la ville de Burgos en Espagne, qu'ont été découverts les plus anciens hommes fossiles d'Europe. Alors que ce massif était connu de longue date des paléontologues et préhistoriens amateurs, ce n'est qu'en 1994, lors des fouilles entreprises par Juan Luis Arsuaga de l'… Lire la suite
DÉCOUVERTE D'HOMO FLORESIENSIS

Écrit par :  Bruno MAUREILLE

En 2003, une équipe australo-indonésienne, dirigée par M. Morwood, met au jour dans la grotte de Liang Bua sur l'île de Flores, en Indonésie, des ossements appartenant à divers individus hominidés. Ces restes fossiles sont attribués, l'année suivante, à une nouvelle espèce humaine : Lire la suite
DÉCOUVERTE D'ORRORIN TUGENENSIS

Écrit par :  Herbert THOMAS

C'est dans les Tugen Hills, au cœur du rift Gregory au Kenya, que Martin Pickford et Brigitte Senut ont découvert, en 2000, les restes d'un nouvel hominidé vieux de quelque 6 millions d'années dans le gisement de Lukeino. Treize pièces osseuses et dentaires – dont deux mandibules et deux fémurs très fragmentaires –,… Lire la suite
DÉCOUVERTE DU PREMIER ARCHAEOPTERYX

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

En 1861, le paléontologue allemand Hermann von Meyer donne le nom d'Archaeopteryx lithographica à une plume fossile provenant des calcaires lithographiques du Jurassique de Bavière. La même année, on y découvre un squelette presque complet d'Archaeopteryx,… Lire la suite
DÉFINITION DES DINOSAURES

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Dans un rapport sur les reptiles fossiles de Grande-Bretagne, l'anatomiste et paléontologue Richard Owen (1804-1892) propose de rassembler sous le nom de Dinosauria (du grec deinos, « terriblement grand » et sauros, « lézard ») trois genres… Lire la suite
DENISOVA HOMME DE

Écrit par :  Bruno MAUREILLE

homininés qui a été définie en 2010 grâce à l'analyse de l'ADN de ses vestiges osseux. Ceux-ci, représentés par une phalange et au moins une dent (une troisième molaire supérieure droite), avaient été mis au jour en 2008 dans une cavité des montagnes de l'Altaï sibérien appelée grotte de Denisova. L'homme de Denisova… Lire la suite
DÉRIVE DES CONTINENTS, en bref

Écrit par :  Yves GAUTIER

un vaste continent qui aurait été remplie par les « eaux du Déluge ». Cette idée d'un vaste continent unique fut étayée par des observations d'ordre naturaliste : des fossiles d'une fougère, Glossopteris, et d'un petit reptile, Mesosaurus, âgés d'environ 250 millions d'années, affleurent sur des continents fort éloignés, comme l'AustralieLire la suite
DESCRIPTION D'ICHTHYOSTEGA

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

En 1932, le paléontologue suédois Gunnar Säve-Söderbergh décrit sous le nom d’Ichthyostega des fossiles mis au jour dans le Dévonien du Groenland. Vieux de quelque 360 millions d’années, Ichthyostega est un amphibien primitif pourvu de membresLire la suite
DÉTERMINATION DU SEXE CHEZ LES VERTÉBRÉS FOSSILES

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Comme les phénomènes de fossilisation ne préservent le plus souvent que les parties dures les plus résistantes d'un organisme, notamment les os et les dents chez les vertébrés, beaucoup d'aspects de la biologie des êtres disparus échappent aux paléontologues, ou sont pour le moins difficiles à… Lire la suite
DE TOUMAÏ À SAPIENS, LA RUÉE VERS L'HOMME (exposition)

Écrit par :  Dominique GOMMERY

et les recherches en laboratoire se chargent d'analyser les pièces récoltées. Mais les fossiles ne se trouvent pas n'importe où, certaines conditions sédimentologiques étant nécessaires à leur bonne conservation. Pour les localiser, les données géologiques sont essentielles, complétées par celles qu’offrent les moyens technologiques récents, telles… Lire la suite
DÉVONIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

Carbonifère. Il s'étend de — 416 millions d'années (+/—2,8 Ma) à — 359 Ma (+/— 2,5 Ma), soit une durée de quelque 57 Ma. D'après la sous-commission internationale de stratigraphie du Dévonien (SDS, Subcommission on Devonian Stratigraphy), la base du Dévonien coïncide avec la première apparition du graptolite Monograptus Lire la suite
DINOSAURES

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

» acceptable par la systématique moderne car il rassemble des lignées qui n'ont pas d'ancêtre commun) et, d'autre part, tous les dinosaures n'étaient pas grands. De plus, les « grands reptiles » fossiles du Mésozoïque n'étaient pas tous des dinosaures : ni les formes marines telles que les ichthyosaures, les plésiosaures et les Lire la suite
DOCODONTES

Écrit par :  Jean-Louis HARTENBERGER

Dans le chapitre "Les premiers fossiles complets de docodontes"  : …  Le premier fossile complet de docodonte, Castorocauda lutrasimilis, a été découvert en 2004 dans la province du Liaoning, dans les couches de Daohugou. Ce même gisement a également livré le mammifère volant Volaticotherium, qui est classé parmi les Triconodontes (… Lire la suite
DODO

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Dans le chapitre "Découverte, extinction et redécouverte"  : …  En 1865, George Clark, maître d'école, a découvert des ossements de dodos et autres animaux subfossiles dans un marécage du sud de l'île Maurice, la Mare-aux-Songes. Les zoologues européens ont alors étudié ces restes dans les moindres détails, un mémoire étant publié dès 1866 par l'anatomiste et paléontologue anglais Richard Owen. La Mare-aux-… Lire la suite
DOUVILLÉ HENRI (1846-1937)

Écrit par :  Michèle LE GOAZIGO

Géologue français. Admis à l'École polytechnique en 1863, Douvillé en sort deux ans plus tard avec le numéro un dans le corps des Mines. En 1867, il est attaché au Service de la carte géologique détaillée de la France. En 1875, il devient attaché aux collections paléontologiques de l'École des mines de Paris, pour… Lire la suite
EAST SIDE STORY

Écrit par :  Brigitte SENUT

Proposée par le paléo-anthropologue Yves Coppens dès 1980, l'East Side Story est un scénario original qui explique l'origine de l'homme en se fondant non seulement sur des fossiles d'hominidés mais aussi sur des données chronologiques, environnementales et… Lire la suite
ÉCHINODERMES

Écrit par :  Geneviève TERMIERHenri TERMIERAndrée TÉTRY

Dans le chapitre "Échinodermes fossiles"  : …  L'apparition des Échinodermes ne remonte avec certitude qu'à la base du Cambrien (530 millions d'années d'après les récentes estimations), c'est-à-dire à l'époque où les Métazoaires ont acquis un squelette minéralisé. À cette date, tous les indices nous amènent pratiquement à des anatomies voisines des Holothuries. En fait, cette classe, dont les… Lire la suite
ÉCHOLOCATION

Écrit par :  Jean-Louis HARTENBERGER

crâne (l'endocrâne) que les paléontologues étudient lorsqu'ils ont la chance de trouver un crâne fossilisé. Ainsi est née et s'est développée la paléoneurologie, qui vise à reconnaître et à interpréter les moulages endocrâniens des mammifères fossiles. Cette discipline a pris un nouvel essor depuis la fin des années 1990… Lire la suite
EDIACARA FAUNE D'

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

En 1946, le géologue australien Reg Sprigg découvre les empreintes d'organismes à corps mou dans les grès précambriens (environ 600 millions d'années) des collines d'Ediacara, en Australie du Sud. La faune d'Ediacara, dont des équivalents ont depuis été mis au jour dans d'autres régions du monde, comprend des spécimens aux… Lire la suite
ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS

Écrit par :  Gaël CLÉMENT

Entelognathus primordialis (signifiant animal primordial à mâchoires complètes) est un petit poisson fossile vieux d’environ 420 millions d’années qui a été mis au jour dans la province du Yunnan, dans le sud de la Chine. L’étude de ce fossile viendrait bouleverser les hypothèses de l… Lire la suite
ÉTHIOPIE

Écrit par :  Jean CHAVAILLONJean DORESSE E.U.Éloi FICQUETAlain GASCONJean LECLANTHervé LEGRANDJacqueline PIRENNER. SCHNEIDER

Dans le chapitre "La préhistoire"  : …  Depuis 1963, les découvertes de sols paléolithiques et de fossiles d'Hominidés se sont succédé en Éthiopie, et cette région du monde est devenue l'une des plus intéressantes pour la connaissance de l'origine de l'homme. Les premières récoltes de fossiles du genre AustralopithecusLire la suite
EUROTROCHILUS INEXPECTATUS

Écrit par :  Cécile MOURER-CHAUVIRÉ

du Nouveau Monde (Cathartidés), mais les colibris manquaient à l'appel. Cette lacune a été comblée grâce à la découverte, dans l'Oligocène inférieur d'Allemagne, du plus ancien colibri fossile connu. Celui-ci a été identifié par Gerald Mayr, du Senckenberg Museum à Francfort, qui l'a décrit en 2004 sous le nom d'Eurotrochilus inexpectatusLire la suite
FOSSILES CARACTÉRISTIQUES

Écrit par :  Alain DENIS

Fossiles, ou mieux associations de fossiles, servant de repères pour définir un niveau géologique déterminé et permettant ensuite de proposer des corrélations interrégionales et intercontinentales. Les fossiles caractéristiques doivent présenter une large distribution géographique, une tolérance écologique importante, une… Lire la suite
FOSSILES DE FACIÈS

Écrit par :  Alain DENIS

Encore appelés fossiles indicateurs de faciès, les fossiles de faciès sont des espèces fossiles limitées à certains types de sédiments (faciès) et pouvant donner des indications relatives à la genèse du dépôt. Leur distribution locale est étroitement liée aux conditions physiques, chimiques et biologiques de l'environnement… Lire la suite
GASTORNIS ou DIATRYMA

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Gastornis est un oiseau géant fossile, incapable de voler, qui a vécu au Paléocène et à l'Éocène, c’est-à-dire entre — 60 et — 45 millions d'années environ. Au cours du Paléocène, c’est-à-dire quelques millions d’années après l’extinction des dinosauresLire la suite
GAVIALS FOSSILES DE THAÏLANDE

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

régime piscivore, qui survit actuellement dans quelques rivières du sous-continent indien, où il est menacé de disparition. Des fossiles ont montré que le genre Gavialis avait autrefois une distribution géographique plus vaste. En particulier, le paléontologue néerlandais Eugène Dubois a décrit en 1908, dans le Pléistocène de Java (Indonésie),… Lire la suite
GÉNOME NÉANDERTALIEN

Écrit par :  Eva-Maria GEIGLThierry GRANGEBruno MAUREILLE

Max-Planck (M.P.I.) de Leipzig (Allemagne) a réussi le tour de force technique de rassembler en un génome unique des fragments d'ADN extraits d'ossements appartenant à trois Néandertaliens de la grotte de Vindija (Croatie) et datant de 33 000 et 44 500 ans. La comparaison de ce génome avec ceux d'Hommes actuels de diverses origines, permet d'… Lire la suite
GÉOLOGIE - Histoire

Écrit par :  François ELLENBERGER

Dans le chapitre "La Renaissance"  : …  des observations et des idées d'une stupéfiante modernité sur la sédimentation, la fossilisation, etc. Il réfute avec une ironie mordante l'explication des fossiles par le Déluge, devenue courante, et par la génération spontanée, qui allait prendre un grand poids. Peu enclin aux théories (bien qu'il répercute Buridan à… Lire la suite
GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

Écrit par :  Édouard KAMINSKI

Dans le chapitre "Sédimentologie, paléontologie et géologie historique"  : …  L'étude des fossiles peut confirmer et affiner les descriptions des paléo-environnements en utilisant des espèces dites de « faciès », qui servent à identifier des eaux douces, des lagunes, des grands fonds, etc. Des fossiles stratigraphiques, caractéristiques des différents étages géologiques permettent de dater les terrains de façon relative. Les… Lire la suite
GLACIATION ORDOVICIENNE

Écrit par :  Jean-François GHIENNE

sont aujourd’hui abondamment distribuées de la Mauritanie à l’Éthiopie, et de l’Afrique du Sud à la Turquie. Elles recèlent un cortège de traces fossiles qui sont autant de témoins de l’activité de ces glaciers disparus : déformation mécanique des sédiments sous l’effet des cisaillements sous-glaciaires (planchers… Lire la suite
GRAPTOLITHES

Écrit par :  Geneviève TERMIERHenri TERMIER

Aussi élégantes qu'énigmatiques, les empreintes des colonies de Graptolithes, plus ou moins rameuses, groupant des animaux minuscules (zoïdes) non conservés, sont connues depuis le Cambrien moyen (IV) jusqu'au Carbonifère inférieur (XXIV) ; ces fossiles occupent une place… Lire la suite
GYMNOSPERMES

Écrit par :  Sophie NADOTHervé SAUQUET

Dans le chapitre "Âge et registre fossile des Gymnospermes"  : …  Il est difficile de traiter les Gymnospermes sans évoquer leur registre fossile, particulièrement riche, diversifié et abondant, notamment à la fin du Paléozoïque et au cours du Mésozoïque. De nombreux fossiles sont connus non seulement pour chacun des cinq grands groupes nommés précédemment (… Lire la suite
HAPPISBURGH TRACES DE PAS D'

Écrit par :  Marie-Hélène MONCEL

Dans le chapitre "Sur la trace des plus anciens peuplements de l’Europe"  : …  On a peu d’informations concernant l’anatomie de ces plus anciens hominidés d’Europe dont les rares fragments fossiles ont été attribués à Homo antecessor (site d’Atapuerca en Espagne avec des restes datés de 1,2 Ma et 800 000 ans). À partir de 700 000 ans, quelques pièces fossiles,… Lire la suite
HISTOIRE DES VÉGÉTAUX FOSSILES (A. Brongniart)

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Georges Cuvier (1769-1832) sur les vertébrés, applique les méthodes de l’anatomie comparée à l’étude des végétaux fossiles. Avec la publication de son Histoire des végétaux fossiles, en 1828, il fournit des bases scientifiques solides à la paléontologie végétale, ou paléobotanique. Il s’intéresse notamment… Lire la suite
HOMINIDÉS

Écrit par :  Brigitte SENUT

Dans le chapitre " Des grands singes aux Hominidés"  : …  . Il est bien difficile de trouver les liens de parenté entre eux, les fossiles datés entre 10 et 4,5 Ma étant trop peu nombreux et souvent fragmentaires. Dans l'état actuel de nos connaissances et exception faite de Sahelanthropus tchadensis, trouvé au Tchad, tous les hominoïdes attribués à cette époque et liés à… Lire la suite
INSECTES

Écrit par :  René LAFONTJean-Yves TOULLEC

Il est impossible de dire avec précision à quel moment les premiers Hexapodes sont apparus. Cependant, les fossiles constituent les preuves incontestables de l'ancienneté de leur origine. Le plus ancien hexapode connu est un collembole (Rhyniella praecursor) âgé de 380 millions d'années (Dévonien… Lire la suite
ISOTOPES, biologie

Écrit par :  René BIMBOTMarc PASCAUDMaurice TUBIANA

Dans le chapitre "Vitesse des réactions métaboliques d'échange"  : …  en apparence indiscernable, qui cesse à la mort. À première vue sans intérêt, cette propriété est cependant exploitée en paléontologie dans la méthode du datage des fossiles organiques, notamment des fossiles végétaux. En effet, la teneur en carbone 14 des composés organiques carbonés est en équilibre avec la teneur en carbone 14… Lire la suite
JURASSIQUE

Écrit par :  Jean-François DECONINCK

Ceratitida –, les ammonites et les reptiles se développent et se diversifient. Les ammonites présentaient à cette époque un taux d'évolution élevé et une grande répartition géographique qui en font des fossiles d'intérêt majeur en biostratigraphie. La définition de biozones, sous-zones et nombreux horizons a… Lire la suite
KIELAN-JAWOROWSKA ZOFIA (1925-2015)

Écrit par :  Jean-Louis HARTENBERGER

Dans le chapitre "Une pionnière dans l’étude des mammifères du Mésozoïque"  : …  et l’intérêt de ses écrits résident bien sûr dans la nouveauté et la complétude de fossiles de mammifères jusque-là inconnus qu’elle y décrit. Dans le même temps se crée autour d’elle et grâce à elle un réseau international de chercheurs passionnés de ces mammifères qui perdent peu à peu de leur mystère. Ainsi, lorsqu’elle organise la première… Lire la suite
LEAKEY LES

Écrit par :  Herbert THOMAS

Dans le chapitre "Des lieux et des circonstances favorables : la Rift Valley"  : …  par tout un chapelet de grands lacs qui y ont déposé, sur d'énormes épaisseurs, des sédiments lacustres et fluviatiles constituant un piège idéal pour la fossilisation. Pourtant, en dépit de l'extraordinaire richesse en ossements fossiles, en particulier à Olduvai, l'Afrique orientale restera, quant aux hominidés, quasi… Lire la suite
LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE

Écrit par :  Brigitte SENUT

Dans le chapitre "Description du fossile"  : …  Le fossile, découvert en 2013 par Chalachew Seyoum, un doctorant éthiopien rattaché à l’université de l’Arizona, est un fragment gauche de mâchoire inférieure portant six dents : une canine abîmée ; la première prémolaire et la première molaire, qui sont cassées ; la deuxième prémolaire et, enfin, les deux dernières molaires qui sont complètes… Lire la suite
LEHMAN JEAN-PIERRE (1914-1981)

Écrit par :  Armand de RICQLÈS

va exercer sur lui une influence décisive. Il s'initie alors, sous la direction de F. Brotzen, à l'étude de microfossiles de vertébrés (écailles et dents) du Dévonien de Scanie, et acquiert ainsi les principes intellectuels qui vont marquer à la fois sa personnalité et toute son œuvre scientifique. D'abord, l'étude minutieuse des faits… Lire la suite
MAMMIFÈRES

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULTRobert MANARANCHEPierre-Antoine SAINT-ANDRÉMichel TRANIER

on veut reconstituer l'histoire paléontologique des Mammifères. En effet, depuis la découverte par l'Américain E. D. Cope (1870) de Reptiles permiens d'Afrique du Sud présentant des caractères prémammaliens, les recherches paléoanatomiques n'ont fait que confirmer ce qui est devenu depuis un des plus beaux exemples concrets de l'évolution des… Lire la suite
MAMMIFÈRES PLACENTAIRES (ORIGINE DES)

Écrit par :  Jean-Louis HARTENBERGER

Dans le chapitre "Des premiers placentaires aux placentaires actuels"  : …  est celle qui concerne l'origine des placentaires actuels. Les plus anciens sont identifiés comme tels grâce à l'anatomie des os du bassin chez des fossiles découverts dans des sédiments datés de 110 millions d'années (Crétacé moyen). Dès lors est-il possible que des lignées actuelles aient une origine aussi ancienne ? Non ont répondu un groupe… Lire la suite
MÉROSTOMES

Écrit par :  Michel Henri NAUDO

Dans le chapitre "Phylogénie"  : …  À côté d'un petit nombre d'espèces vivantes, les Mérostomacés comprennent de très nombreuses espèces fossiles, que l'on rencontre depuis le Cambrien moyen jusqu'au Permien. On les divise en deux sous-classes, les Gigantostracés et les Xiphosures. Les Gigantostracés atteignent une taille… Lire la suite
MÉSOZOÏQUE ou ÈRE SECONDAIRE

Écrit par :  Jean-François DECONINCK

Dans le chapitre "Paléoclimats et paléoenvironnements"  : …  en calcite dès que la température du milieu atteint 5 à 10 0C. Le registre fossile et la répartition des faunes et des flores apportent également de nombreuses informations. Le degré de provincialisme (endémisme à l'échelle de grandes provinces paléobiogéographiques) constitue un indicateur des gradients thermiques entre basses et hautes… Lire la suite
MICROPALÉONTOLOGIE

Écrit par :  Patrick DE WEVERMadeleine NEUMANN

La micropaléontologie est l'étude des restes fossiles de taille microscopique, d'origine animale ou végétale, provenant de micro-organismes ou étant des micro-constituants d'organismes plus grands. Ses applications sont celles de la paléontologie, dont elle ne se distingue que par la taille des objets… Lire la suite
MONOPLACOPHORES

Écrit par :  Andrée TÉTRY

Créée en 1940, cette classe de l'embranchement des mollusques ne comprenait alors que des formes paléozoïques (Cambro-Silurien) rappelant des patellacés primitifs, notamment par leur coquille d'une seule pièce, conique ou aplatie. Ils en différaient par la présence de six paires d'insertions musculaires symétriques sur la… Lire la suite
MOUSTIER SITE PRÉHISTORIQUE DU, Dordogne

Écrit par :  Bruno MAUREILLE

très rare. Le nouveau-né néandertalien du Moustier a été trouvé en mai 1914 par Denis Peyrony dans un abri-sous-roche situé sur le territoire de la commune de Peyzac-le-Moustier en Dordogne. Selon le fouilleur, ce fossile avait été volontairement inhumé dans une couche vieille de près de 40 300 ans… Lire la suite
NANNOFOSSILES

Écrit par :  Alain DENIS

Très petits microfossiles (de 2 à 15 μm ; 10 μm en moyenne), à la limite du pouvoir séparateur du microscope optique, les nannofossiles sont étudiés au microscope électronique. Ils comprennent les coccolithes, les hystricosphères, les radiolaires, les chitinozoaires, etc. Ils sont soit siliceux comme les radiolaires et les… Lire la suite
NÉANDERTALIENS ou NÉANDERTHALIENS ou HOMME DE NÉANDERTAL

Écrit par :  Bernard VANDERMEERSCH

Les Néandertaliens, connus depuis le milieu du xixe siècle, ont constitué une population d'hommes fossiles dont les premières caractéristiques sont apparues il y a plus de 400 000 ans en Europe. Après avoir occupé tout ce continent, une partie du Moyen-Orient, et de l'Asie,… Lire la suite
NECROLESTES PATAGONENSIS

Écrit par :  Jean-Louis HARTENBERGER

Necrolestes patagonensis (pilleur de tombes de Patagonie) est une espèce animale fossile qui a longtemps fait l'objet de discussions concernant sa place au sein des mammifères. Il s'avère aujourd'hui que ce mammifère fouisseur mangeur d'insectes, qui semblait avoir… Lire la suite
NOMENCLATURE BOTANIQUE RÈGLES INTERNATIONALES DE

Écrit par :  Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN

Dans le chapitre "Rangs de taxons et nothotaxons"  : …  peuvent aussi être attribués à des formes asexuées de certains champignons ascomycètes ou basidiomycètes à cycle de vie pléomorphique, ainsi qu'à des organismes fossiles, un morphotaxon étant alors basé sur une forme ou une structure particulière, une étape historique de vie ou un état de préservation… Lire la suite
OISEAUX

Écrit par :  Eric BUFFETAUTMichel CUISIN

Dans le chapitre "Le règne des énantiornithes"  : …  par le paléontologue britannique Cyril Walker. Celui-ci découvrit que certains oiseaux fossiles du Crétacé supérieur d'Argentine se différenciaient des oiseaux modernes par une structure différente et inverse du métatarse et de l'épaule (d'où le nom d'énantiornithes signifiant « oiseaux inverses »). Depuis lors, des restes d'énantiornithes ont été… Lire la suite
ORBIGNY ALCIDE DESSALINES D' (1802-1857)

Écrit par :  Jacques PHILIPPON

Appartenant à une famille de scientifiques qui participa à la grande révolution scientifique du xixe siècle, Alcide d'Orbigny est né à Couëron (Loire-Atlantique). Jeune, il voyage à travers l'Amérique du Sud, qu'il explore de 1826 à 1834. Il se lance alors dans l'étude des fossiles ; son activité dans… Lire la suite
ORDOVICIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

e siècle, c'est l'échelle stratigraphique de Grande-Bretagne qui a servi de standard pour l'Ordovicien, les corrélations étant fondées principalement sur les graptolites et les trilobites. Cependant, le provincialisme marqué de ces organismes marins ne facilitait pas les corrélations. Les nouvelles échelles biostratigraphiques restent… Lire la suite
ORGANISMES FOSSILES PLURICELLULAIRES PREMIERS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Au-delà de 1 milliard d'années, les traces fossiles de formes vivantes font partie de ce que le philosophe français Bernard Teyssèdre a appelé très justement La Vie invisible (L'Harmattan, 2002) : quelques vagues traces, quelques microfossiles visibles seulement au microscope. Pourtant, en 2008, au cours… Lire la suite
ORIGINE DE LA VIE

Écrit par :  André BRACK

Dans le chapitre "Les indices géologiques"  : …  Les micro-organismes fossiles les plus anciens ont été découverts en Australie, dans les stromatolites fossiles (J. W. Schopf, 1993) ; ils datent de 3,46 milliards d'années. À cette époque, la vie microbienne était présente sous forme de cyanobactéries filamenteuses, vraisemblablement photoautotrophes… Lire la suite
ORIGINES DE L'HOMME - (repères chronologiques)

Écrit par :  Herbert THOMAS

1830 Découverte par P. C. Schmerling des premiers restes humains fossiles dans la grotte d'Engis près de Liège (Belgique). Ils seront attribués plus tard aux NéandertaliensLire la suite
OS

Écrit par :  Jean-Paul CAMUS E.U.Armand de RICQLÈS

Enfin, grâce à la possibilité qu'a le squelette de se fossiliser, il fournit pratiquement la totalité des informations objectives dont on dispose quant au déroulement historique du phénomène évolutif. Il est peut-être moins connu, à ce propos, que la fossilisation préserve fréquemment les structures microscopiques du tissu osseux. Ainsi, au-delà de… Lire la suite
OSTRACODERMES

Écrit par :  Philippe JANVIER

(1840-1897) pour désigner un ensemble de vertébrés primitifs fossiles sans mâchoires (« agnathes ») possédant une cuirasse osseuse dermique. Il a été démontré, depuis lors, que ces animaux appartiennent en réalité à des groupes très divers, et ce terme ne recouvre donc plus aucune réalité phylogénétique et systématique… Lire la suite
PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

Écrit par :  Herbert THOMAS

Dans le chapitre "L’homme de Piltdown et la théorie des présapiens"  : …  aux dents manifestement humaines, son découvreur, Otto Schoetensack, l'attribua d'emblée à un nouveau type humain : l’Homo heidelbergensis. Elle n'apporta cependant rien de neuf puisqu’on se trouve dans l'impossibilité de la comparer aux fossiles de Java et en l'absence de tout contexte archéologique… Lire la suite
PALÉOGÉOGRAPHIE

Écrit par :  Jean-Claude RAGE

Dans le chapitre "Le monde vivant face à une géographie mobile"  : …  au cours des époques successives. Certains d’entre eux sont spectaculaires. C’est ainsi que, par exemple, des animaux marins fossilisés se retrouvent aujourd’hui au milieu de continents, ou que des palmiers fossiles ont été découverts en Antarctique dans des terrains datant de 40 à 50 Ma. Le second aspect de la paléobiogéographie concerne l’… Lire la suite
PALÉO-ICHNOLOGIE

Écrit par :  Jean-Claude PLAZIAT

Cette branche de la paléontologie étend son domaine à toutes les traces d'animaux fossiles ; cependant l'ichnologie s'adresse plus particulièrement aux traces laissées au cours de l'activité des organismes et non après leur mort, de façon passive. On peut expliciter cette conception de la paléo-ichnologie par la définition… Lire la suite
PALÉONTOLOGIE

Écrit par :  Édouard BOUREAUPatrick DE WEVERJean PIVETEAU

(ontologie) qui ont vécu à la surface du globe terrestre avant les temps actuels (palaios en grec signifie « ancien »). Ces êtres sont connus grâce aux fossiles (du latin fossilis, « qu'on tire de la terre ») qui représentent leurs restes ou leurs traces conservées dans les formations géologiques antérieures à notre époque… Lire la suite
PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

Écrit par :  Alain BLIECK

Dans le chapitre " Chronologie et subdivisions"  : …  correspondant à des séries sédimentaires fossilifères, sont définies sur des mesures du temps fondées sur des fossiles, ce qu'on appelle la biostratigraphie. Cela exige de disposer de points de repère sur lesquels seront calées toutes les échelles stratigraphiques locales. Ces étalons de valeur internationale sont élaborés par la Commission… Lire la suite
PANDER CHRISTIAN HEINRICH (1794-1865)

Écrit par :  Stéphane SCHMITT

Dans le chapitre "Les travaux paléontologiques et la théorie de l’évolution"  : …  russe, dont une en Crimée. Au cours de ces voyages, il s’intéressa particulièrement aux fossiles des terrains primaires et publia plusieurs ouvrages importants sur ce sujet. Des raisons obscures lui firent quitter l’Académie en 1827, et il se consacra alors à sa propriété familiale près de Riga, tout en poursuivant ses travaux paléontologiques… Lire la suite
PANTOTHÉRIENS

Écrit par :  Pierre CLAIRAMBAULT

Mammifères fossiles qui apparurent au Trias et s'éteignirent au début du Crétacé. Leur extension mondiale s'est déroulée à peu près uniquement au cours du Jurassique. Ils sont caractérisés par l'existence de structures… Lire la suite
PAPPOCHELYS ROSINAE

Écrit par :  Haiyan TONG

Pappochelys rosinae est une nouvelle espèce de tortue fossile qui a été définie en 2015 par ses deux découvreurs : l’Allemand Rainer Schoch et l’Américain Hans-Dieter Sues (« A Middle Triassic stem-turtle and the evolution of the turtle body plan », in Nature, vol. 523, pp. 584–587, juil.… Lire la suite
PERMIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

russe, dans le sud des États-Unis et de la Chine) est à l'origine des difficultés de corrélations entre elles. La tendance actuelle est de fonder l'échelle standard du Permien sur les conodontes, mais les corrélations sont établies aussi à partir des fusulines et des ammonoïdes pour les faciès marins. Les radiolaires, étudiés dans les faciès… Lire la suite
PEṢTERA CU OASE SITE PRÉHISTORIQUE DE, Roumanie

Écrit par :  Oana MOLDOVANHélène ROUGIERErik TRINKAUS

En 2002, la découverte d'une mandibule humaine adulte dans la grotte Peştera cu Oase (« grotte avec des os »), dans le sud-ouest de la Roumanie, a fourni des données exceptionnelles sur le peuplement de l'ouest de l'Eurasie. En effet, la morphologie clairement moderne du spécimen et sa datation au carbone 14, qui le situe… Lire la suite
PHYLOGÉNIE ANIMALE

Écrit par :  Michaël MANUEL

Dans le chapitre "La contribution des données paléontologiques"  : …  Les fossiles susceptibles d'apporter des informations sur les relations entre les embranchements actuels et sur l’origine des plans d'organisation sont essentiellement ceux qui sont compris entre 600 et 500 millions d'années (Ma), ce qui correspond à la fin du Protérozoïque et au Cambrien. Leur… Lire la suite
PHYLOGÉNOMIQUE

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "Une complexité des génomes acquise dès le Cambrien"  : …  Les fossiles datant de 535-505 millions d'années (base du Cambrien) attestent d'organisations anatomiques apparentées à celles d'animaux actuels (échinodermes, arthropodes, tuniciers, mollusques, chordés primitifs comme Pikaia) et sont, pour les… Lire la suite
PRÉHISTOIRE - Alimentation

Écrit par :  Hervé BOCHERENS

Dans le chapitre "Les premiers hominidés, des primates flexibles ?"  : …  En raison de l'âge des fossiles (de 1 à 4 millions d'années), toute trace de collagène a disparu, et l'approche présentée précédemment ne peut être appliquée sur la matière organique. Cependant, la fraction minérale du squelette contient également quelques pour-cent de carbone, sous forme de carbonate, qui lui aussi enregistre la signature… Lire la suite
PRÉHISTORIQUE ART

Écrit par :  Laurence DENÈSJean-Loïc LE QUELLECMichel ORLIACMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSDenis VIALOU

Dans le chapitre "Le Paléolithique inférieur"  : …  du Shanxi, onze gisements contenant treize espèces de mammifères fossiles et cent trente-huit objets façonnés à partir de galets de quartzite. Ces outils, éclats, choppers et chopping tools très primitifs, ainsi que la faune typiquement nihowan, permettent d'attribuer au site de Kehe une date antérieure à… Lire la suite
PREMIER DINOSAURE À QUATRE AILES

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Les premières découvertes dans les gisements chinois du Crétacé inférieur (environ 120 millions d'années) de restes de dinosaures indiquant la présence de plumes remontent au milieu des années 1990. À en juger par les proportions de leur squelette, les animaux en question, tels que Lire la suite
PREMIÈRES FORMES DE VIE COMPLEXES À PLUS DE 2 MILLIARDS D'ANNÉES

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

de l'université de Poitiers, découvre dans une carrière de Franceville (Gabon) des fossiles de forme relativement régulière sur la surface de bancs de grès. Ces fossiles ressemblent à ceux, âgés de 600 millions d'années, qui correspondent au moule interne de méduses. Le problème est que ce grès de Franceville est vieux très… Lire la suite
PROTÉROZOÏQUE

Écrit par :  Janine BERTRAND-SARFATIRenaud CABY

Dans le chapitre " La vie au Protérozoïque"  : …  Les microfossiles procaryotes sont conservés dans des cherts et des stromatolites siliceux de la formation de Gunflint au Canada (— 1,8 Ga). La matière organique préservée ne laisse planer aucun doute. Certaines cellules en colonies sont comparables aux cyanobactéries actuelles : c'est le cas des Eoentophysallis des… Lire la suite
PTÉRIDOSPERMAPHYTES

Écrit par :  Édouard BOUREAU

On désigne par Ptéridospermaphytes, ou Ptéridospermées, ou Ptéridospermales, un vaste embranchement de plantes vasculaires éteintes qui vécurent du Dévonien supérieur au Trias et même au Jurassique, et connurent leur apogée du Carbonifère supérieur au… Lire la suite
RADIOLAIRES

Écrit par :  Patrick DE WEVER

été sous-estimée. Leur regain d'intérêt provient d'une idée fausse : on les croyait liés au volcanisme sous-marin. Il n'en est rien. Les radiolaires fossiles se voit aujourd'hui reconnaître la même puissance informative que d'autres groupes, tels les foraminifères, en tant que chronomètres ou comme indicateurs d'environnement. En outre, leur… Lire la suite
RECHERCHES SUR LES OSSEMENTS FOSSILES DE QUADRUPÈDES (G. Cuvier)

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Avec la publication, en 1812, de Recherches sur les ossemens fossiles de quadrupèdes, où l'on rétablit les caractères de plusieurs espèces d'animaux que les révolutions du globe paraissent avoir détruites, Georges Cuvier (1769-1832) établit les principes de la… Lire la suite
RÉSINES NATURELLES

Écrit par :  Philippe BOUCHET

Produits de sécrétions végétales, complexes, souvent formés dans un appareil sécréteur. Les résines naturelles sont amorphes ; dures à température ordinaire, elles se ramollissent à la chaleur ; insolubles dans l'eau, elles sont solubles dans l'alcool, plus ou moins solubles dans l'éther et le chloroforme… Lire la suite
SAHUL

Écrit par :  José GARANGER

Dans le chapitre "La préhistoire du continent sahulien"  : …  Dans les années 1940, cependant, la découverte d'un Homo sapiens fossile à Keilor, près de Melbourne, fit supposer, compte tenu de sa situation stratigraphique, qu'il datait de l'interglaciaire qui sépara Riss et Würm entre 300000 et 200000 avant notre ère. Cette ancienneté le faisait contemporain des… Lire la suite
SANTA ELINA SITE PRÉHISTORIQUE DE, Brésil

Écrit par :  Águeda VILHENA VIALOU

famille des Mylodontinae), une espèce fossile d'édenté géant, a été trouvée en 1997 en place et en association avec une soixantaine d'éclats, plaquettes et fragments retouchés en calcaire et en silex, près d'une concentration d'une cinquantaine d'ossements provenant du même animal, Glossotherium, et… Lire la suite
SARCOPTÉRYGIENS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Dans le chapitre "Diversité"  : …  Les actinistiens apparaissent au Dévonien inférieur (Praguien), il y a environ 407 millions d'années, et restent rares jusqu'au Carbonifère (fig. 3). Par la suite, ils présentent une certaine diversité et disparaissent du registre fossile à la fin du Lire la suite
SCIURUMIMUS ALBERSDOERFERI

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

albersdoerferi est le nom donné à un petit dinosaure à plumes provenant de sédiments jurassiques d'Allemagne (O.W.M. Rauhut et al., « Exceptionally preserved juvenile megalosauroid theropod dinosaur with filamentous integument from the Late Jurassic of Germany », in Proceedings of the National Academy of Sciences, vol.… Lire la suite
SILURIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

l'échelle stratigraphique de Grande-Bretagne qui a servi de standard pour le Silurien, les corrélations étant fondées principalement sur les graptolites et les trilobites. Cependant, les quatre subdivisions (séries) désormais officielles du Silurien ont été redéfinies. Il s'agit donc, de bas en haut : du Llandovery, qui est… Lire la suite
SINOSAUROPTERYX PRIMA

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

prima est ainsi venu apporter une confirmation factuelle aux hypothèses selon lesquelles certains dinosaures carnivores auraient été couverts d'un plumage. Avec la mise au jour de ce fossile ont débuté les recherches – et les controverses – au sujet des « dinosaures à plumes… Lire la suite
SIRÉNIENS FOSSILES

Écrit par :  Jean-Louis HARTENBERGER

L'histoire des siréniens est ancienne puisque leurs ancêtres ont été identifiés dans des dépôts qui datent de 50 millions d'années (Éocène moyen) et qui ont eu lieu sur les rives du grand océan équatorial que fut la Téthys. Ce paléo-océan, qui commença à s'ouvrir vers 260-250 millions d'années (au début du Mésozoïque), a longtemps séparé les… Lire la suite
SPONGIAIRES

Écrit par :  Geneviève TERMIERHenri TERMIEROdette TUZET

Dans le chapitre "Types ancestraux"  : …  Vers la base des temps fossilifères ont été trouvés, en Sibérie et en Afrique du Sud, des fossiles creux en forme de figue (Baicalina Sokolov), ne comportant pas de squelette minéralisé mais ayant certainement possédé une paroi rigide et épaisse dont la forme est conservée. Dans le Cambrien inférieur du MarocLire la suite
STÉGOCÉPHALES

Écrit par :  Jean-Sébastien STEYER

On regroupe sous le nom de stégocéphales (du grec stegos, « plaque », et kephalê, « tête ») un ensemble paraphylétique de tétrapodes anciens caractérisés notamment par un crâne muni de plaques osseuses dermiques et ornementées, formant un véritable « toit crânien » qui protège l'encéphale… Lire la suite
STENSIÖ ERICK HELGE ANDERSON (1891-1984)

Écrit par :  Michèle LE GOAZIGO

Paléontologiste suédois. Après avoir étudié les sciences à l'université d'Uppsala, Erick Helge Anderson Stensiö, né à Döderhuit, est nommé professeur en 1923, puis directeur du département de paléozoologie du Muséum d'histoire naturelle de Stockholm. Il participe ensuite à sept expéditions dans le Spitzberg, où il récolte, dans les terrains… Lire la suite
STERKFONTEIN SITE PRÉHISTORIQUE DE, Afrique du Sud

Écrit par :  José BRAGA

essentielles pour notre connaissance des premiers représentants de la lignée humaine. Dans le système de grottes souterraines de Sterkfontein, se sont formés des sédiments, appelés brèches, renfermant des fossiles animaux et végétaux ainsi que des outils en pierre. Leur étude permet de reconstituer l'évolution des milieux au cours du temps (… Lire la suite
STRATIGRAPHIE

Écrit par :  Gilles Serge ODIN

Dans le chapitre "Trois stratigraphies"  : …  la seule approche disponible pour établir la chronologie des dépôts antérieurs aux fossiles à squelette (avant 540 Ma), tandis que la biostratigraphie est cardinale pour la chronologie des temps phanérozoïques. Ces temps fossilifères sont représentés, du plus ancien au plus récent, par le Primaire ou Paléozoïque, le Secondaire ou MésozoïqueLire la suite
STROMATOLITHES ou STROMATOLITES

Écrit par :  Jean-Claude PLAZIAT

De structure laminaire, avec des couches sombres et claires ondulant parallèlement, les stromatolithes ont été d'abord connus comme des fossiles généralement calcaires. La forme souvent complexe de ces édifices exclut l'hypothèse d'un simple concrétionnement. L'origine biochimique des stromatolithes a été confirmée par l'… Lire la suite
TAPHONOMIE

Écrit par :  Jacques PHILIPPON

Terme proposé par Efremov en 1940. La taphonomie est l'étude de l'enfouissement sous toutes ses formes aboutissant à la formation de gisements fossilifères : elle prendra alors en compte les fossiles proprement dits, c'est-à-dire les restes organiques dans les gisements, mais aussi les mécanismes de formation des gisements… Lire la suite
TENDAGURU EXPÉDITIONS PALÉONTOLOGIQUES ALLEMANDES AU

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Tout a commencé en 1906 par la découverte fortuite d'un os fossile par un ingénieur minier. Eberhard Fraas (1862-1915), spécialiste des reptiles fossiles au Muséum de Stuttgart, qui était alors sur place, entreprend des fouilles préliminaires et constate l'importance de ce site. Mais c'est le Muséum de Berlin qui parvient à… Lire la suite
TETRAPODOPHIS AMPLECTUS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Tetrapodophis amplectus (littéralement : « serpent à quatre pattes embrasseur ») est un serpent – ou tout au moins un Squamate (serpents et lézards) serpentiforme – fossile présentant des caractéristiques anatomiques des serpents (structure des… Lire la suite
THÉRAPSIDES

Écrit par :  Philippe JANVIER

On connaît des thérapsides primitifs à l'état fossile dans certains dépôts du Permien moyen. Les formes plus récentes sont présentes sur tous les continents, sauf peut-être l'Australie, et sont particulièrement abondantes dans le Permien supérieur et le Trias inférieur d'Afrique du Sud et de Russie. Les membres et les… Lire la suite
TOBIAS PHILLIP VALENTINE (1925-2012)

Écrit par :  Brigitte SENUT

Phillip Tobias reste connu pour ses travaux sur les origines et l'évolution de l'homme. En 1964, avec Louis Leakey et John Napier, il contribue à définir un nouveau genre d'hominidé, Homo habilis, à l'époque le plus ancien représentant du genre Homo. Même si ce taxon a été critiqué depuis lors par certains… Lire la suite
TOURBIÈRES

Écrit par :  Marcel BOURNÉRIAS

Dans le chapitre "Relictes biogéographiques et palynologie"  : …  La tourbe, milieu réducteur, fossilise parfaitement toutes les structures organiques qui y sont emprisonnées : pollens, spores et autres microfossiles, macrorestes animaux et végétaux, parfois cadavres entiers restés intacts, tels le Megaceros des tourbières d'Irlande ou l'« homme de Tollund »,. La couverture végétale des… Lire la suite
TRIAS

Écrit par :  Jean-François DECONINCK

et les argiles varicolores du Keuper déposées en milieu continental. Ces subdivisions présentent surtout un intérêt local (Allemagne, est de la France), aussi a-t-il fallu établir des subdivisions biostratigraphiques fondées sur les faunes d'ammonoïdes abondantes en particulier dans les séries carbonatées des Alpes autrichiennes ou « Trias alpin… Lire la suite
VOL DES PREMIERS OISEAUX

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Onze spécimens provenant du Crétacé inférieur (environ 130 à 120 millions d'années) du nord-est de la Chine ont ainsi été examinés et ont révélé la présence de longues plumes s'étendant le long du tibiotarse (tibia fusionné avec certains os du tarse – les tarsiens proximaux – chez les oiseaux) et du tarsométatarse (certains… Lire la suite
WEGENER ALFRED (1880-1930)

Écrit par :  Yves GAUTIER

Dans le chapitre "1912, la formulation de la « dérive des continents »"  : …  qui ne donnait à la Terre que six ou huit mille ans d'âge. Cependant, cette idée d'un vaste continent unique fut étayée par des observations d'ordre naturaliste : des fossiles d'une fougère, Glossopteris, et d'un petit reptile, Mesosaurus, âgés d'environ 250 millions d'années, affleurent sur des continents fort éloignés, comme l'AustralieLire la suite
YUTYRANNUS HUALI

Écrit par :  Eric BUFFETAUT

Yutyrannus huali est un grand dinosaure à plumes qui a été mis au jour dans des sédiments du Crétacé inférieur (environ 130 millions d'années) du nord-est de la Chine. Il a été décrit en 2012 par une équipe de chercheurs chinois (X. Xu et al., « A gigantic feathered dinosaur from the Lower Cretaceous of China… Lire la suite

Afficher la liste complète (144 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.