BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

Le Paléozoïque (terme inventé par le géologue anglais John Phillips en 1818), appelé communément ère primaire, est l'ère géologique la plus ancienne des temps phanérozoïques (temps fossilifères), s'étalant de — 542 (+/— 1) millions d'années (Ma) à — 251 (+/— 0,4) Ma, mais aussi la plus longue, ayant duré 291 Ma. Il est encadré par deux événements biologiques majeurs : d'une part, à sa base, l'« explosion cambrienne », qui a vraisemblablement fait suite à une extinction en masse à la fin du Protérozoïque (ère précédente) et qui n'a pas été aussi soudaine que le terme le laisse croire ; d'autre part, à son sommet, la crise biologique de la fin du Permien (dernier système du Paléozoïque), marquant le passage entre les ères paléozoïque et mésozoïque, qui est considérée comme la plus importante des cinq grandes phases d'extinctions d'espèces du Phanérozoïque. Une coupure nette entre les terrains paléozoïques et les terrains mésozoïques est observée en France dans le Massif central et dans les Vosges : les terrains paléozoïques, plissés, ont été rabotés par l'érosion permienne, au point de constituer une « pénéplaine » sur laquelle les terrains du Mésozoïque (débutant par le Trias) se sont déposés en discordance.

C'est au Paléozoïque que se mettent en place les chaînes calédonienne et varisque qui ont fourni de nombreux matériaux pour les activités minières (métaux, charbons, etc.). C'est aussi durant cette période, marquée comme toutes les autres ères géologiques du Phanérozoïque par des crises biologiques et des phases de biodiversification, que s'est accomplie une part essentielle de l'évolution des plantes et des animaux. Par exemple, le passage de la vie aquatique à la vie terrestre, ou terrestrialisation, s'est effectué au Paléozoïque pour tous les eucaryotes pluricellulaires (plantes, invertébrés et vertébrés). Toutefois, les sols, à la formation desquels participent des micro-organismes tels que des bactéries, des algues et des champignons, constituent certainement les traces les plus anciennes du passage à la [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  16 pages…

 

Pour citer cet article

Alain BLIECK, « PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE » est également traité dans :

ACANTHODIENS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Les acanthodiens (Acanthodii Owen, 1846 ; du gr. acantha, épine) sont un groupe de vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, éteints, connus par des fossiles de l'ère primaire, ou Paléozoïque. Ils sont les plus… Lire la suite
AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

Écrit par :  Anne FAURE-MURET

Dans le chapitre "Le Phanérozoïque"  : …  Téthys ou de Mésogée. Elle va évoluer tout au long des temps paléozoïques pour se refermer lors de l'orogenèse calédono-hercynienne. Celle-ci aura pour résultat d'accoler le bouclier baltique à la Laurentia, puis de réunir cet ensemble au continent de Gondwana, rejoint, un peu plus tard, par le bouclier sibérien pour former l'ensemble… Lire la suite
AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

Écrit par :  Jean AUBOUINRené BLANCHETJacques BOURGOISJean-Louis MANSYBernard MERCIER DE LÉPINAYJean-François STEPHANMarc TARDYJean-Claude VICENTE

Dans le chapitre "Le Paléozoïque"  : …  Au cours du Primaire, la partie occidentale de l'Amérique du Sud connaît une évolution dont le terme est un édifice montagneux de type alpin, à double déversement, en relation avec la collision des cratons afro-brésilien – qui ne se sépareront qu'au cours du Secondaire – et australien. Les deux chaînes élémentaires du système, Bolivianides à l'est… Lire la suite
AUSTRALIE

Écrit par :  Benoît ANTHEAUMEJean BOISSIÈREBastien BOSAUniversalisHarold James FRITHYves FUCHSAlain HUETZ DE LEMPSIsabelle MERLEXavier PONS

Dans le chapitre "Le Protérozoïque supérieur (Adélaïdien) et le Paléozoïque"  : …  Les formations de ces âges affleurent sous la forme de lambeaux dispersés préservés de l'érosion qui font partie d'une zone plissée intracratonique. On peut citer le bassin de Bangemall, en Australie de l'Ouest, les bassins de plate-forme relativement peu déformés comme ceux d'Amadeus, de Ngalia, de Georgina, de Wiso, de Daly River, de Ord et du… Lire la suite
CAMBRIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

du nord du pays de Galles. Ce nom vient de Cambria/Cumbria, formes latines du mot celte qui désigne cette région. Le Cambrien correspond au premier système de l'ère paléozoïque (ère primaire) et s'étend de — 542 millions d'années (+/— 1 Ma) à — 488,3 Ma (+/— 1,7 Ma), soit une durée de près de 54 Ma… Lire la suite
CARBONIFÈRE

Écrit par :  Alain BLIECK

occidentale à partir du xixe siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire) qui succède au Dévonien (système précédent). Il s'étale de — 359,2 millions d'années (+/— 2,5 Ma) à — 299 Ma (+/—  0,8 Ma), soit une durée de quelque 60 Ma. D'après la sous-… Lire la suite
COUVINIEN

Écrit par :  Jacques PHILIPPON

Étage appartenant au Dévonien moyen et existant surtout en Belgique. La série couvinienne est décrite, en 1862, par J. B. d'Omalius d'Halloy : « Elle est principalement composée de schistes, ordinairement gris, quelquefois noirâtres, contenant souvent des noyaux, des amas ou des bancs de calcaires. Ceux-ci se trouvent… Lire la suite
DÉVONIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

de l'Angleterre, qui s'est avérée être contemporaine des Vieux Grès Rouges du pays de Galles, du nord de l'Angleterre et d'Écosse. Il représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire), situé entre le Silurien et le Carbonifère. Il s'étend de — 416 millions d'années (+/—2,8 Ma) à — 359 Ma (+/— 2,5 Ma), soit une… Lire la suite
EUROPE - Géologie

Écrit par :  Jean AUBOUINPierre RAT

Dans le chapitre "Le cycle calédonien"  : …  Il est commode de regrouper toute la première moitié de l'histoire paléozoïque (Cambrien, Ordovicien, Silurien : de 550 à 400 Ma environ) sous l'étiquette de cycle calédonien : ce cycle commence par une période de calme tectonique relatif, de transgressions marines, et s'achève par l'adjonction de la… Lire la suite
FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

Écrit par :  Jean AUBOUINJean COGNÉMichel DURAND-DELGAFrançois ELLENBERGERJean-Paul von ELLERJean GOGUELCharles POMEROLMaurice ROQUESÉtienne WINNOCK

Dans le chapitre "Domaine des grands synclinaux paléozoïques"  : …  Bretagne centrale ou orientale et dans les régions du golfe normano-breton, le domaine des grands synclinaux paléozoïques présente une couverture épicontinentale plissée, discordante sur un socle précambrien. Cette couverture, souvent peu épaisse, à dominante détritique, coupée de lacunes liées à des régressions locales, caractérise des mers… Lire la suite
GLACIATION ORDOVICIENNE

Écrit par :  Jean-François GHIENNE

la croissance de l’inlandsis antarctique. Bien avant cela, au Paléozoïque inférieur, des inlandsis d’envergure équivalente s’étaient déjà déployés sur la Terre. À cette époque, avant l’ouverture de l’Atlantique, la partie occidentale du supercontinent Gondwana rassemblait les masses continentales… Lire la suite
GONDWANA

Écrit par :  Alain BLIECKMichel WATERLOT

Dans le chapitre "Stratigraphie des formations gondwaniennes"  : …  manière générale, les séries gondwaniennes reposent, le plus souvent en discordance, sur des formations précambriennes et paléozoïques. Elles s'étagent du Carbonifère supérieur au sommet du Jurassique, donc pendant une durée de l'ordre de 150 millions d'années. Ensuite, la dispersion des continents a déterminé dans chacun d'eux des histoires… Lire la suite
HALL JAMES (1811-1898)

Écrit par :  Myriam COHEN

Géologue et paléontologue américain, J. Hall a établi les fondements de la stratigraphie du Paléozoïque des États-Unis et décrit les faunes de cette époque. C'est le précurseur des Geological Surveys des États-Unis et le fondateur des Congrès géologiques internationaux dont il organisa le premier à… Lire la suite
HERCYNIENS MASSIFS ou MASSIFS VARISQUES

Écrit par :  François ELLENBERGER

Dans le chapitre "Ambiguïté du terme « hercynien »"  : …  Eduard Suess avait clairement défini du nom de varisque, c'est-à-dire l'ensemble des déformations survenues au Paléozoïque supérieur (plus exactement du Dévonien moyen au Permien inclus). Il existe en Allemagne une phase tectonique dite « subhercynienne », mais elle désigne des mouvements intrasénoniens localisés… Lire la suite
INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par :  Philippe CADÈNEFrançois DURAND-DASTÈSGeorges MASCLE

Dans le chapitre "Évolution paléozoïque : l'Inde, élément du Gondwana"  : …  Au cours du Paléozoïque (590-255 Ma) s'effectue la rupture, puis la reconstitution de la Pangée. L'Inde est peu affectée par cette rupture, et, hors des régions himalayennes, on n'y connaît pas de formations du Paléozoïque inférieur ; elle demeure pendant tout ce temps un domaine continental, relativement stable, inclus au… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

Écrit par :  Michel FAURE

Dans le chapitre "Les chaînes du Paléozoïque inférieur"  : …  Le Paléozoïque inférieur n'est connu que dans le sud du massif de Kitakami, dans le massif de Hida et dans la zone de Kurosegawa (fig. 3 et 4). En dépit d'une stratigraphie mal connue, ces trois régions présentent des analogies certaines. Dans le massif de Kitakami, les sédiments les plus anciens (Silurien) reposent en… Lire la suite
MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

Écrit par :  Jean-Claude DUPLESSY

Dans le chapitre "Les fluctuations du volume des glaciers continentaux"  : …  ne sont pas éternels, ils disparaissent si le climat se réchauffe significativement. C'est ainsi que le début de l'ère primaire, il y a 520 Ma, a été une période chaude. Les continents étaient alors localisés près de l'équateur (cf. tectonique des plaques), et ils étaient séparés par des mers nombreuses et souvent peu profondes : en l'absence de… Lire la suite
MÉTAUX - Métallogénie

Écrit par :  Guy TAMAIN

Dans le chapitre "Époques métallogéniques"  : …  Époque du Paléozoïque. Formation de gisements de cuivre, de nickel, de titane et de chrome, en Norvège au Paléozoïque moyen, mais surtout granitisation intense et minéralisations d'une richesse exceptionnelle (gisements d'étain, cuivre, zinc, plomb-argent, or, liés, plus ou moins nettement, plus ou moins… Lire la suite
MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes

Écrit par :  Jean AUBOUINMaurice MATTAUERJacques-Louis MERCIER

Dans le chapitre "Les cycles orogéniques"  : …  de l'échelle stratigraphique, souvent fondées sur la paléontologie : la seule ère paléozoïque (de — 540 à — 250 Ma environ) comprend les deux cycles calédonien (jusqu'à — 410 Ma) et varisque (jusqu'à — 250 Ma) ; au contraire, l'ensemble du Mésozoïque et du Cénozoïque correspond au seul cycle alpin. Les cycles orogéniques… Lire la suite
ORDOVICIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

créé au xixe siècle par Charles Lapworth pour désigner une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Il représente un des systèmes du Paléozoïque (ère primaire). Situé entre le Cambrien et le Silurien, il s'étend de — 488,3 millions d'années (Ma) à —443,7 Ma, soit une durée de quelque 45… Lire la suite
PALÉOCLIMATOLOGIE

Écrit par :  Jean-Claude DUPLESSY

Dans le chapitre "Les climats antérieurs à la fin du Mésozoïque"  : …  Le développement explosif des formes vivantes dès le début du Paléozoïque permet de reconnaître des formes de climat tropical (par exemple les grandes fougères carbonifères du bassin houiller franco-belge) alors que dans l'hémisphère Sud le continent de Gondwana était recouvert de sédiments glaciaires… Lire la suite
PALÉONTOLOGIE

Écrit par :  Édouard BOUREAUPatrick DE WEVERJean PIVETEAU

Dans le chapitre "Hiérarchie des divisions"  : …  Le Paléozoïque (ère primaire) est caractérisé au point de vue paléobotanique par l'abondance des Cryptogames vasculaires, qui comprennent des Fougères, des Équisétinées, des Lycopodinées géantes, auprès desquelles croissaient des Ptéridospermées, groupe qui fait transition entre les Cryptogames et les Phanérogames GymnospermesLire la suite
PERMIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

mer Blanche aux steppes d'Orenburg. Ce terme est issu de celui de l'ancien royaume finno-hongrois Permya et non de la ville de Perm. Le Permien représente le dernier système du Paléozoïque (ère primaire). Succédant au Carbonifère, il s'étend de — 299 millions d'années (Ma) à — 251 Ma, soit une durée de quelque 48 Ma. Il est désormais divisé en… Lire la suite
PLACODERMES

Écrit par :  Hervé Léo LELIÈVRE

surtout pendant le Dévonien, soit pendant une période de temps du Paléozoïque moyen qui s'étend sur environ 50 millions d'années (Ma). Les plus anciens ont été découverts dans des couches géologiques du Silurien de Chine du sud et du Vietnam. Les plus récents sont datés du Dévonien supérieur (360 Ma) et ont été collectés… Lire la suite
POLAIRES MILIEUX

Écrit par :  Roger COQUEFrançois DURAND-DASTÈSYvon LE MAHO

Dans le chapitre "Les glaciations de l'ère primaire"  : …  a connu des périodes glaciaires tout à fait comparables au cours des quelque 500 millions d'années que comportent l'Éocambrien et l'ère primaire. Depuis longtemps, les géologues les ont signalées, en identifiant des formations compactées à faciès glaciaires et périglaciaires, appelées tillites, dans les séries sédimentaires… Lire la suite
PTÉRIDOSPERMAPHYTES

Écrit par :  Édouard BOUREAU

justifie également leur appellation de Cycadofilicales. La découverte des Ptéridospermaphytes est l'une des plus importantes de l'histoire de la biologie. Le caractère intermédiaire de ce groupe paléozoïque joue un rôle essentiel dans la phylogénie des plantes vasculaires en établissant un jalon précis entre les Ptéridophytes et les Spermaphytes… Lire la suite
SARCOPTÉRYGIENS

Écrit par :  Philippe JANVIER

Dans le chapitre "Diversité"  : …  Les actinistiens apparaissent au Dévonien inférieur (Praguien), il y a environ 407 millions d'années, et restent rares jusqu'au Carbonifère (fig. 3). Par la suite, ils présentent une certaine diversité et disparaissent du registre fossile à la fin du Lire la suite
SILURIEN

Écrit par :  Alain BLIECK

de la tribu celte des Silures, a été proposé en 1835 par Roderick Murchison pour désigner une série stratigraphique de la Bordure galloise, en Angleterre. Le Silurien représente le système du Paléozoïque (ère primaire) qui est situé entre l'Ordovicien et le Dévonien. Il s'étend de — 443,7 millions d'années (Ma) à — 416 Ma , soit une durée de… Lire la suite
STRATIGRAPHIE

Écrit par :  Gilles Serge ODIN

Dans le chapitre "Stratigraphie par étages"  : …  Phanérozoïque en trois larges portions anciennement reconnues comme ère des trilobites (correspondant au Paléozoïque ou ère primaire), ère des dinosaures (Mésozoïque ou ère secondaire) et ère des mammifères (Cénozoïque ou ère tertiaire), séparées par deux crises biologiques fondamentales : l'une à la fin du PermienLire la suite
TATARIEN

Écrit par :  Martin CHAUFFREY

Dernier étage du Permien, défini aux confins de la plate-forme russe, dans l'actuelle république du Tatarstan. Le Tatarien est représenté par des sédiments continentaux, voire d'eau douce. Cependant, d'après certains géologues, il y aurait quelques couches marines à la base de l'étage. Sur la plate-forme, il est formé de… Lire la suite
TOURNAISIEN

Écrit par :  Jacques PHILIPPON

Premier étage du Carbonifère défini par A. Dumont en 1832 dans la région de Tournai (Belgique). Bien représenté en Europe, le Tournaisien comprend à sa base l'assise d'Hastière et d'Etroeungt, qui comporte les calcaires, macigno et psammites d'Etroeungt et de Comblain-au-Pont et les calcaires et schistes d'Hastière. On a… Lire la suite
TRILOBITES

Écrit par :  Geneviève TERMIERHenri TERMIER

exopodite branchial attaché sur l'article basilaire (sympodite) de la patte locomotrice (endopodite). Les Trilobites sont tous fossiles : on les connaît depuis le Cambrien inférieur jusqu'au Permien supérieur (Murghabien). Ils doivent leur nom aux deux divisions en trois parties (d'avant en arrière et transversalement) qui affectent leur corps… Lire la suite
VARISQUES CHAÎNES ou CHAÎNES HERCYNIENNES

Écrit par :  UniversalisGeneviève TERMIERHenri TERMIER

On appelle chaînes varisques l'ensemble des zones plissées pendant le Paléozoïque dans l'aire géographique comprenant le nord du continent gondwanien, le sud du continent laurentien et plusieurs autres blocs crustaux intercalés et de moindre superficie. On peut considérer les diverses phases orogéniques caractérisant les… Lire la suite

Afficher la liste complète (33 références)

  

Voir aussi

ACRITARCHES    RÈGNE ANIMAL    BIOSTRATIGRAPHIE    CALOTTE GLACIAIRE    CANADA géographie    COLLISION géologie    CONODONTES    CONTINENT    CRISES BIOLOGIQUES paléontologie    DEUTÉROSTOMIENS    ECDYSOZOAIRES    ÉCHELLE STRATIGRAPHIQUE    ÉDIACARIEN    EFFET DE SERRE    ÉTAGES stratigraphie    EUCARYOTES    EUSTATISME    DISPARITION ou EXTINCTION DES ESPÈCES    EXTINCTIONS EN MASSE biologie    ÉPOQUES GLACIAIRES    CONTINENT DES VIEUX GRÈS ROUGES    IAPETUS    LOPHOTROCHOZOAIRES    MICROFOSSILES    MISSISSIPPIEN    NIVEAU DES MERS    OROGENÈSE    OSTRACODES    PALÉOBOTANIQUE    PANGÉE    PANTHALASSA    PROTOSTOMIENS    RÉCIFS    REFROIDISSEMENT CLIMATIQUE    RESSOURCES MINIÈRES    SAPROLÉGNIALES    JOHN SEPKOSKI    STRATOTYPE    TRANSGRESSIONS & RÉGRESSIONS MARINES

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.