BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BOIS

Le bois est un tissu végétal –  xylème – dont le rôle a toujours été capital dans l'histoire de l'humanité. C'est, dans la plante vivante, un tissu conducteur de sève brute, dont les membranes incrustées de lignine jouent un rôle de soutien. La lignine est, de toutes les substances que crée la vie, la plus répandue sur le globe.

Le bois en tant que tissu conducteur ne se rencontre que dans des plantes à organisation déjà évoluée, qualifiées de vasculaires. Il manque dans certaines plantes primitives comme les algues.

En tant que matériau, le bois provient du tronc des plantes arborescentes gymnospermes et angiospermes dicotylédones, qui renouvellent chaque année leur tissu conducteur lignifié. Sur la coupe transversale du tronc, on peut observer, sous l'écorce, les « formations secondaires » en couches successives (cernes). Dans le cas des angiospermes monocotylédones arborescentes, comme les palmiers, le tissu conducteur du tronc ne forme pas de couches annuelles concentriques, mais avec des modalités de croissance différentes, il constitue un matériau qu'on assimile au bois.

1.  Structure

  Origine

Le bois secondaire compose généralement, dans les tiges ou racines des plantes vasculaires (un grand nombre de ptéridophytes et les monocotylédones mises à part), un cylindre régulier lignifié formé à la suite du fonctionnement d'une assise cellulaire, génératrice, périphérique, peu épaisse, à parois cellulosiques, appelés cambium. Son fonctionnement est peu connu. Ce tissu embryonnaire est le siège de divisions cellulaires qui épaississent la tige dans deux sens opposés et avec des différenciations membranaires chimiquement et morphologiquement différentes. Vers l'extéri [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  13 pages…

 

Pour citer cet article

BOUREAU, DÉGLISE, BORREDON, VACA-GARCIA, « BOIS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bois/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« BOIS » est également traité dans :

ACÉTIQUE ACIDE

Écrit par :  Jacques METZGER

Dans le chapitre "Acide acétique"  : …  Contrairement au vinaigre, l'acide acétique, en tant que produit chimique, n'est pas préparé par fermentation de jus alcooliques. La plus ancienne méthode est la pyrolyse du bois. Fortement concurrencée par des méthodes synthétiques, elle ne subsiste que grâce à l'intérêt de ses sous-produits… Lire la suite
AMAZONIE

Écrit par :  Martine DROULERS

Dans le chapitre "Mondialisation et intégration"  : …  Avec une production de bois tropical qui oscille entre 40 et 60 millions de mètres cubes par an, l'Amazonie fournit le quart de la production mondiale de bois tropical et ses exportations ne font que croître avec l'épuisement des forêts asiatiques. Un système de concessions forestières est mis en place dans les forêts publiques en vue de contrôler… Lire la suite
BAÏKAL LAC

Écrit par :  Laure ARJAKOVSKYPierre CARRIÈRE

Dans le chapitre "La mobilisation de l'opinion publique et les mesures adoptées"  : …  Des actions concernant l'exploitation forestière sont entreprises : un terme est mis au flottage à perte du bois et au remorquage de train de bois sur le lac. Le bois est désormais transporté uniquement par péniche ou par route. Depuis 1988, la coupe industrielle du bois est totalement interdite sur les 3 millions d'hectares de forêts entourant le… Lire la suite
BRÉSIL - Géographie

Écrit par :  Martine DROULERS

Dans le chapitre "L'avancée du front pionnier"  : …  pâturages. En effet, malgré l'obligation de procédures de certification et de contrôle, le marché du bois tropical, dont le bon prix attire tous les prédateurs des richesses forestières, incite au pillage des ressources. Ce cycle d'exploitation du bois de la forêt amazonienne précède puis favorise l'arrivée des migrants, défricheurs-agriculteurs,… Lire la suite
CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Apolline GAGLIARDIJean-Claude GAUTRONJean KOKIDEJean-Pierre MAGNANTRoland POURTIER

Dans le chapitre "Une économie peu développée"  : …  Le bois et les diamants représentent en moyenne 80 p. 100 des recettes d'exportation. L'exploitation forestière se localise dans les forêts denses de la Lobaye et de la Sangha ; la destination des grumes, bois sciés ou déroulés (entre 300 000 et 400 000 m3 par an) se partage entre le marché national et… Lire la suite
COLÉOPTÈRES

Écrit par :  Robert GAUMONT

Dans le chapitre "Xylophages"  : …  On range sous ce vocable des espèces à régimes, en réalité, fort divers, qui s'attaquent aux bois. Ce sont des Anobiidés, Cérambydidés, Bostrychidés, Ipidés et Buprestidés ; de nombreuses autres espèces vivant aux dépens des souches en décomposition, comme les Valgus ou Trichius (Scarabiidés), ingèrent de… Lire la suite
COMBUSTION

Écrit par :  Michel LUCQUIN

Dans le chapitre "La combustion des solides"  : …  Une catégorie voisine est celle où les produits gazeux résultent d'une pyrolyse préalable et brûlent au contact de l'atmosphère. Le bois, la cellulose, et en général les macromolécules, brûlent de cette manière… Lire la suite
CONGO RÉPUBLIQUE DU

Écrit par :  Philippe DECRAENERoland POURTIERPatrick QUANTINGilles SAUTTER

Dans le chapitre "Une économie de rente dominée par le pétrole"  : …  au nord, vers Ouesso et la Likouala. Le nouveau code forestier promulgué en 2000 fait obligation de transformer le bois (sciages, placages) destiné à l'exportation ; la mise en œuvre progressive de ces dispositions favorise la concentration industrielle. La dégradation de la voie de transport via le fleuve Congo et le chemin de fer Congo-Océan,… Lire la suite
CORMOPHYTES ou EMBRYOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

Écrit par :  Édouard BOUREAU

Dans le chapitre "L'appareil conducteur"  : …  L'appareil conducteur comporte deux types d'éléments : l'un, le xylème (ou bois), conduit la sève brute (eau et sels minéraux absorbés par la racine) ; l'autre, le phloème ou liber, transporte la sève élaborée dans les tissus chlorophylliens. Ces éléments se groupent en faisceaux libéro-ligneux qui se différencient à partir des cordons procambiaux… Lire la suite
CROISSANCE, biologie

Écrit par :  E.U.André MAYRATRaphaël RAPPAPORTPaul ROLLIN

Dans le chapitre "Mécanismes"  : …  est constitué par une assise de cellules qui subit des divisions tangentielles ; chaque cellule fille ainsi formée apparaît alternativement à l'extérieur (du côté du liber primaire) et à l'intérieur (du côté des tissus ligneux primaires). Les premières se différencient en cellules constituant le liber secondaire ; les autres formeront le bois… Lire la suite
DÉFORESTATION

Écrit par :  Emmanuelle GRUNDMANN

Dans le chapitre "Bois illégal et certification"  : …  Selon l'O.N.U., de 20 à 40 p. 100 de la production de bois provient de coupes illégales, ce qui représente de 350 à 650 millions de mètres cubes par an. Ce bois correspond à des essences rares et précieuses, protégées par les lois nationales et/ou internationales (bois de rose, ébène, ramin...), à des grumes exploitées dans les parcs nationaux et… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

Écrit par :  Georges DUCREUXHervé LE GUYADERJean-Claude ROLAND

Dans le chapitre "Lignification"  : …  externes. Elle a donc été déterminante pour l'acquisition du port érigé des organismes et pour leur adaptation – et leur réussite – en milieu terrestre. Ainsi, le port d'un arbre est rendu possible uniquement par la différenciation des parois lignifiées que renferme son bois (un tiers environ de la biomasse d'une forêt est constituée de lignine… Lire la suite
ÉNERGIES RENOUVELABLES

Écrit par :  Bernard CHABOT

Dans le chapitre "La combustion directe"  : …  Le bois ou des sous-produits d'exploitation, comme la paille, peuvent être brûlés en présence d'air pour récupérer de la chaleur à différents niveaux de température adaptés à différents usages comme le chauffage de locaux, la production d'électricité ou la production combinée de chaleur et d'électricité (cogénération). Deux paramètres doivent être… Lire la suite
FINLANDE

Écrit par :  Régis BOYERMaurice CARREZLucien MUSSETYvette VEYRET-MEKDJIAN

Dans le chapitre "Entre tradition et innovations"  : …  normes imposées par l'Union européenne. Le domaine d'activités le plus connu depuis plus d'un siècle est celui de la transformation du bois. Il est concentré autour de trois groupes géants de taille mondiale qui produisent 80 p. 100 de la filière bois et 98 p. 100 du papier national (Stora-Enso, U.P.M.-Kymmene et Metsä-Serla). Exigeant des… Lire la suite
FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

Écrit par :  Yves BASTIENMarcel BOURNÉRIAS

Dans le chapitre "Histoire de la forêt française "  : …  Les droits d'usage permettent aux populations riveraines des forêts domaniales, outre le droit de pâturage, d'accéder au bois de chauffage ou de construction pour leurs besoins propres… Lire la suite
FORÊTS - Les forêts tempérées

Écrit par :  Yves BASTIEN

Dans le chapitre "Le bois, un éco-matériau noble et renouvelable"  : …  Le bois d'œuvre est produit par des arbres dont le fût présente des caractéristiques dimensionnelles suffisantes pour pouvoir être transformé en placage, planche, charpente ou sciages divers. Les produits à potentiel de valeur ajoutée importante ont une longue durée de vie et correspondent à l'objectif de… Lire la suite
FORÊTS - Les forêts tropicales

Écrit par :  Jean-Paul LANLYHenri-Félix MAÎTRE

Dans le chapitre "Perspectives de la foresterie tropicale"  : …  leur permettent de contribuer significativement à la demande toujours croissante de bois au niveau mondial par les plantations forestières, dont la production à l'hectare est beaucoup plus élevée que celle des forêts denses, et plus élevée aussi que celle des forêts naturelles, semi-naturelles ou plantées des pays tempérés industrialisés. La… Lire la suite
GABON

Écrit par :  Nicolas METEGUE N'NAHRoland POURTIER

Dans le chapitre "L'omniprésence de la forêt équatoriale"  : …  La forêt à okoumé a fait la richesse du Gabon colonial depuis que ses qualités comme bois de déroulage pour la production de placages et de contreplaqués ont été reconnues, à l'extrême fin du xixe siècle. Jusqu'à l'indépendance, l'okoumé a représenté la quasi-totalité des… Lire la suite
GYMNOSPERMES

Écrit par :  Sophie NADOTHervé SAUQUET

Dans le chapitre "Usages des Gymnospermes"  : …  Les utilisations des Gymnospermes sont liées principalement à l’exploitation du bois pour la construction ou le mobilier (pin, sapin, cèdre ou encore séquoia), ainsi qu’à leur utilisation comme arbres ou arbustes d’ornement dans les villes (Cycas, Ginkgo), les… Lire la suite
INCENDIES

Écrit par :  Jean-Luc CARTAULTBenoit CLAIRDavid KAPP

Dans le chapitre "Les feux de forêt"  : …  la direction du vent, la température et le taux d'humidité de l'air. Là encore, plus le bois est « divisé », plus il se montre inflammable : un tronc résistera plus longtemps au feu que les branches et ces dernières plus que la ramure. La présence de broussailles sèches favorise le processus. Si les bois tendres et certains résineux sont plus… Lire la suite
INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

Écrit par :  Daniel MAGNEAnne PENESCO

Dans le chapitre "Les cordes frottées : le violon"  : …  les cordes, la plupart de ces parties étant elles-mêmes formées de plusieurs pièces. Les bois de lutherie appartiennent à trois essences principales – l'érable, le sapin et l'ébène – choisies en fonction de leurs diverses propriétés, comme la malléabilité, l'élasticité, la densité ou la résistance à la déformation. L'érable est utilisé pour le… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par :  Philippe PELLETIER

Dans le chapitre "Le triptyque eau, bois et mines face aux importations en sources d'énergie"  : …  Le bois, l'autre richesse du Japon, bénéficie également de l'abondance pluviométrique, ainsi que d'une diversité floristique extraordinaire. Il occupe une place considérable au sein d'un milieu tant anthropique que physique peu favorable à l'élevage. La civilisation japonaise a le culte du végétal, dans l'architecture des maisons d'habitation, l'… Lire la suite
MATÉRIAUX

Écrit par :  François DAGOGNET

efficiente et finale : le déterminable compte de moins en moins, en comparaison du déterminant. La matière (le bois, l'airain) ne peut se prévaloir ni de l'« unicité » ni d'une vraie particularité : elle demeure moyen, puissance, parce qu'elle « vise » ou attend la « forme ». Elle appelle alors ce qui la comblera : « La forme ne peut se désirer… Lire la suite
MOBILIER

Écrit par :  Colombe SAMOYAULT-VERLET

Dans le chapitre "Techniques"  : …  les mêmes méthodes étant employées d'abord par les charpentiers, puis par les menuisiers. Les Égyptiens, excellents charpentiers, appliquaient à leurs meubles l'art de joindre des panneaux de bois durs de manière invisible. En France, au Moyen Âge, les fabricants de meubles étaient appelés « charpentiers de la petite cognée » et assemblaient des… Lire la suite
MYCOSES

Écrit par :  E.U.Patrick JOLYGabriel SEGRETAIN

Dans le chapitre "La dégradation des tissus de l'hôte"  : …  rapides, des pourritures sèches si le développement du parasite reste lent et localisé. À l'opposé, dans les tissus du bois, on observe des symptômes plus variés par suite de l'intervention des enzymes cellulolytiques et ligninolytiques : les champignons lignivores sont en effet capables, dans un premier temps, de dissocier les constituants… Lire la suite
NORVÈGE

Écrit par :  Marc AUCHETRégis BOYERGeorges CHABOTLucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "La forêt"  : …  Depuis des siècles, le bois occupe une place de choix parmi les produits d'exportation de la Norvège. Son importance relative a toutefois diminué. Ce secteur d'activité ne représentait plus que 0,3 p. 100 du P.N.B. en 2005 (0,75 p. 100, si on ajoute l'industrie forestière), alors que ce pourcentage était de 2,5 en 1950. La forêt couvre 33 p. 100 du… Lire la suite
PAPIER

Écrit par :  Gérard COSTE

Dans le chapitre "Mécanisation de la fabrication du papier"  : …  tête pour les papetiers confrontés à un deuxième verrou. L'idée des Chinois d'utiliser le bois ressurgit alors, d'autant qu'en 1719 Réaumur a également publié un traité sur la guêpe papetière (Polites gallicus L.), qui mentionne que cet insecte utilise des fibres de bois pour construire son nid, dont l'aspect et la constitution… Lire la suite
PLANTES

Écrit par :  Marie POTAGEArnaud VAN HOLT

Dans le chapitre "Plantes comme matières premières"  : …  Les plantes fournissent aussi des matériaux de construction, en premier lieu le bois. Les toitures des habitations traditionnelles sont souvent faites de parties de plantes : les chaumières sont ainsi recouvertes de chaumes, tiges creuses des Poacées (céréales et roseaux), tandis que les cases tropicales sont recouvertes de palmes, feuilles… Lire la suite
POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE

Écrit par :  Isabelle ROUSSEL

Dans le chapitre "Oxydes d’azote et particules"  : …  lié au nombre important de véhicules particuliers utilisant le gazole comme carburant. Le poids du chauffage au bois dans les émissions de ces particules fines a été découvert plus récemment et repris dans les documents publiés par Airparif (Association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France). En 2010, 30 p. 100 des… Lire la suite
PONTS

Écrit par :  Michel VIRLOGEUX

Dans le chapitre " L'histoire de la construction des ponts"  : …  Les ouvrages primitifs étaient réalisés avec des matériaux naturels tels que le bois, les lianes et la pierre. Avec des lianes, on a construit des passerelles suspendues ; avec la pierre, des ponts en poutre – une simple dalle de pierre jetée entre deux appuis – et des arcs ; avec le bois, des ponts en poutre – une série de troncs d'arbres entre… Lire la suite
QUÉBEC

Écrit par :  Jean-Louis JOUBERTHenri ROUGIERAntony SORON

Dans le chapitre "Le rôle du Bouclier dans la géographie québécoise"  : …  suite de précipitations copieuses toute sa splendeur et sa plus forte densité au Québec. Rien de surprenant à ce que, dès 1860, s'ouvrent de grands « chantiers » le long des vallées du Saguenay, de la rivière Saint-Maurice (autour de La Tuque) ou de la rivière des Outaouais, le bois étant généralement flotté jusqu'au Saint-Laurent, d'où il était… Lire la suite
SQUELETTE

Écrit par :  E.U.Yves FRANÇOISArmand de RICQLÈS

Dans le chapitre "Squelettes intracellulaires ou péricellulaires des protozoaires et des végétaux"  : …  jeunes ; les épaississements, plus importants mais non extensibles, des vaisseaux âgés formeront (avec les tissus connexes, souvent lignifiés aussi) le bois. Cet assemblage, tant par les propriétés physiques de ses constituants que par leur arrangement précis dans l'espace, confère aux végétaux ligneux leurs propriétés mécaniques bien connues… Lire la suite
SUÈDE

Écrit par :  Régis BOYERMichel CABOURETMaurice CARREZGeorges CHABOT E.U.Jean-Claude MAITROTJean-Pierre MOUSSON-LESTANGLucien MUSSETClaude NORDMANNJean PARENT

Dans le chapitre "Puissance de l'industrie"  : …  Les industries exportatrices reposent fondamentalement sur le bois et le papier d'une part, le fer, la métallurgie et les équipements industriels et de transport d'autre part. Elles trouvent sur place d'abondantes matières premières et se sont orientées, au cours des années, vers une élaboration de plus en plus poussée… Lire la suite
TANINS ou TANNINS

Écrit par :  Philippe BOUCHET

Substances d'origine végétale, inodores, qui possèdent la propriété de tanner la peau, c'est-à-dire de la rendre imputrescible en se fixant sur les protéines. Les tanins sont répandus dans tout le règne végétal et l'on en trouve des quantités importantes chez les arbres en général, dans les rosacées, les éricacées, les sterculiacées, les… Lire la suite
TEXTILE

Écrit par :  Eugène AMOUROUXJean-Yves DRÉANClaude FAUQUEAndré PARISOTMarc RENNERRichard A. SCHUTZ

Dans le chapitre "Fibres artificielles"  : …  La matière première de base est essentiellement la cellulose extraite des bois résineux ou feuillus, en particulier le hêtre, par des procédés s'apparentant à ceux qui sont utilisés pour les pâtes à papier. Hormis la cellulose, les protéines extraites de la caséine du lait ou des tourteaux de plantes oléagineuses (arachide, maïsLire la suite
TISSUS VÉGÉTAUX

Écrit par :  Jean-Claude ROLAND

Dans le chapitre "Tissus secondaires"  : …  Le bois et le liber sont en continuité avec le xylème et le phloème primaires. Lorsque le cambium libéro-ligneux fonctionne plusieurs années (ce qui est bien entendu exclu dans le cas des espèces annuelles, au port franchement « herbacé » dans le cas habituel), des cernes concentriques de bois élargissent… Lire la suite
XYLOTHÈQUE DU C.I.R.A.D.-FORÊTS

Écrit par :  Alain MARIAUX

À la périphérie de Montpellier, dans le quartier d'Agropolis, un bâtiment de style industriel, la Maison de la technologie, rassemble des laboratoires dans lesquels les chercheurs travaillent sur tous les produits végétaux tropicaux, dont les bois. C'est là que la xylothèque (du grec xulon, « bois », et… Lire la suite

Afficher la liste complète (37 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.