Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TAILLE-DOUCE

Articles

  • TAILLE-DOUCE

    • Écrit par Michel MELOT
    • 662 mots

    Ensemble de procédés de gravure à la main et d'impression qui se caractérisent par le fait que le dessin à reproduire est gravé en creux sur la plaque matrice. La taille-douce s'oppose ainsi à la taille « d'épargne », généralement sur bois, où le dessin est épargné par la gouge et demeure en...

  • BOSSE ABRAHAM (1602-1676)

    • Écrit par Nathalie HEINICH
    • 965 mots

    Appartenant à une famille calviniste de Tours, Abraham Bosse vient s'établir à Paris très jeune et, sans ses démêlés avec l'Académie, nous ne saurions que très peu de choses sur la vie de cet artisan laborieux, père de dix enfants qu'il dut élever selon ses principes de protestant doctrinaire....

  • ESTAMPE

    • Écrit par Michel MELOT
    • 744 mots

    Il est fort difficile de définir le domaine de l'estampe. Le mot a une signification technique (comme l'anglais print) et désigne une image obtenue par pression d'un support (en général du papier) contre une matrice. Sa forme la plus élémentaire est l'estampage, où l'impression...

  • GRAVURE

    • Écrit par Barthélémy JOBERT, Michel MELOT
    • 8 567 mots
    • 3 médias
    Comme le bois est le médium privilégié de la gravure en relief, le métal est celui de la gravure en creux ou gravure en taille-douce, du nom de la presse utilisée. Le dessin est gravé en creux sur la plaque, d'un trait plus ou moins large et plus ou moins profond qui donnera, à l'impression, des...
  • HUMANISME

    • Écrit par André GODIN, Jean-Claude MARGOLIN
    • 11 423 mots
    • 2 médias
    Il est certain que, pour sa célèbre taille-douce avec son extraordinaire premier plan de livres (1526), Dürer s'est inspiré à la fois de la médaille retouchée et d'un croquis personnel au fusain, pris sur le vif à Bruxelles (1520) mais resté inachevé. Érasme fut déçu du résultat, peut-être même le...
  • IMPRIMERIE

    • Écrit par Isabelle ANTONUTTI, Jean-Pierre DRÈGE, Universalis, Henri-Jean MARTIN
    • 14 492 mots
    • 3 médias
    ...au lavis sur le bois. Il crée plus de dix mille illustrations pour la presse et l’édition, et s’entoure d’une équipe de graveurs, les xylographes. La taille-douce, l'eau-forte sont des gravures sur des matrices de cuivre en creux avec un encrage dans les cavités et non en surface, comme pour la gravure...
  • JACQUEMIN ANDRÉ (1904-1992)

    • Écrit par Gisèle LAMBERT
    • 780 mots

    À quatre-vingt-huit ans, le graveur André Jacquemin reclassait ses gravures (plus d'un millier) et ses illustrations ; la rédaction du catalogue raisonné de son œuvre était entreprise... Dans la gravure, il représente la grande tradition de la taille-douce d'après nature, l'expression...

  • LIVRE

    • Écrit par Jacques-Alexandre BRETON, Henri-Jean MARTIN, Jean TOULET
    • 26 610 mots
    • 3 médias
    ...rapidement. Le dessinateur peut tracer directement sa composition sur la pierre. En restituant le geste de l'artiste et en exprimant les demi-teintes sans recours aux conventions de lataille-douce, elle donne à l'image un accent d'authenticité que seuls les procédés photographiques lui enlèveront.
  • MELLAN CLAUDE (1598-1688)

    • Écrit par Maxime PRÉAUD
    • 1 048 mots

    Originaire d'Abbeville (Somme), patrie de nombreux graveurs de talent, Claude Mellan vit le jour en mai 1598. Son père et homonyme et un de ses frères, Philippe, étaient chaudronniers et planeurs de cuivre. Ce milieu professionnel fut probablement à l'origine de sa vocation. On ignore toutefois...

  • NANTEUIL ROBERT (1623-1678)

    • Écrit par Gérard ROUSSET-CHARNY
    • 857 mots

    On peut dire de Robert Nanteuil qu'il est le Saint-Simon de la gravure. Il occupe dans la seconde moitié du xviie siècle la place que Jacques Callot tient dans la première moitié du siècle. Il n'a gravé qu'au burin, presque uniquement des portraits (221 sur un total de 229 pièces, dont...

  • NIELLAGE ou NIELLURE

    • Écrit par Catherine ARMINJON
    • 299 mots

    Le nielle est une substance noire constituée de sulfure d'argent et de boraxe auxquels on ajoute parfois du plomb et du cuivre. On l'utilise pour incruster certains métaux. On nielle en général l'or, l'argent ou le cuivre (l'argent pouvant être doré ensuite). Les motifs et les traits destinés à être...

  • PHILATÉLIE

    • Écrit par Jacques HANOUNE
    • 7 046 mots
    • 1 média
    ...de l'empreinte. Elle laisse des contours nets, donne des aplats bien foncés et peut provoquer au verso une légère saillie appelée foulage. Très utilisée pour tous les timbres français jusqu'en 1928 et surtout pour les timbres de petite taille jusqu'en 1974, elle a été remplacée par la taille-douce.