Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RIMES SYSTÈMES DE

Articles

  • RIMES SYSTÈMES DE

    • Écrit par Véronique KLAUBER
    • 534 mots

    « Quel enfant sourd ou quel nègre fou / nous a forgé ce bijou d'un sou », s'exclame Verlaine, tout en rime et en multipliant les échos sonores à l'intérieur des vers. La poésie ne peut se passer de la rime — grâce à laquelle celle-là se distingue de la prose —, sauf si...

  • LYRISME

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH, Jean-Pierre DIÉNY, Jean-Michel MAULPOIX, Vincent MONTEIL, René SIEFFERT
    • 10 725 mots
    • 2 médias
    ...propre. « Le moindre vocable s'avance dans l'exubérance de ses complicités sonores. » C'est une arabesque de rythmes qui déroule ses sinuosités vers la rime. Rappelons que celle-ci est unique, quel que soit le nombre des vers. La même sonorité vient clore chaque énoncé comme une litanie sans cesse reprise....
  • MÉTRIQUE

    • Écrit par Benoît de CORNULIER
    • 6 930 mots
    • 1 média
    ...vers ne sont pas les seules unités métriques : ils sont généralement regroupés, d'une manière systématique, en unités de niveau supérieur, essentiellement au moyen de larime, parfois aussi au moyen des variations métriques ou de la répétition verbale. Ainsi dans ce passage de Horror, de Hugo :
  • POÉSIE

    • Écrit par Michel COLLOT, Dominique VIART
    • 9 394 mots
    • 2 médias
    ...plusieurs niveaux d'organisation formelle du poème, au premier rang desquels : le mètre (reprise d'un nombre égal de pieds ou de syllabes), la rime ( répétition de sonorités identiques en fin de vers), la strophe, où mètres etrimes sont eux-mêmes combinés et disposés selon un schéma récurrent.
  • RONDEAU

    • Écrit par Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET
    • 556 mots

    Le rondeau qui naît de la danse, de la ronde, ancre ce qui deviendra une forme lyrique dans le corps, le rythme et la musique. Le Moyen Âge toutefois met plutôt le rondeau en rapport avec sa forme, à l'enseigne du rond. Pensée homologique qui au-delà de la stricte étymologie dit une...

  • RUBĀ‘IYYĀT, Umar Khayyam - Fiche de lecture

    • Écrit par Marina GAILLARD
    • 961 mots
    ...quatrains » authentiques. Les meilleures bases sont encore les critères linguistiques, la pensée rationnelle de Khayyām, sa maîtrise de la construction. Cette situation tient aussi à la nature de cette forme poétique qu'on appelle, faute de mieux, quatrain. D'origine persane, le rubā‘i se...
  • SONNET

    • Écrit par Bernard CROQUETTE
    • 1 037 mots

    Poème à forme fixe de quatorze vers répartis en quatre strophes, le sonnet tient dans la littérature européenne, et notamment française, une place extrêmement importante. On sait qu'« un sonnet sans défaut vaut seul un long poème » (Boileau), et qu'il suffit d'un sonnet pour rendre...

  • STROPHE

    • Écrit par Véronique KLAUBER
    • 333 mots

    Originellement liée à la tragédie grecque dont elle désigne un moment, la strophe est un ensemble de vers reliés entre eux selon un schéma rythmique préétabli et/ou selon un système de rimes. Elle est encadrée par des lignes de blancs ou des silences et comporte parfois une césure. Un poème est...

  • VERS

    • Écrit par Elsa MARPEAU
    • 1 735 mots
    ...conditionné par la répétition de mêmes phonèmes : on parlera d'assonance lorsque les voyelles se répètent, d'allitération lorsqu'il s'agit de consonnes, de rime enfin. Phonétiquement, la rime désigne l'homophonie de la dernière voyelle tonique de deux ou plusieurs vers, et des phonèmes qui peuvent la suivre...
  • VERSIFICATION

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 1 209 mots

    Dans les langues où la longueur de la syllabe est pertinente (soit par la nature de la voyelle, soit par sa position, c'est-à-dire son environnement consonantique de droite), les vers sont construits et identifiés d'après un nombre relativement fixe de pieds (séquence...