ZONE D'INFLUENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appelée aussi sphère d'influence, sphère d'intérêt ou même, au xixe siècle, hinterland, la zone d'influence est un espace territorial situé à l'extérieur des frontières d'un État, dans lequel néanmoins celui-ci mène une action politique ou économique sans se heurter à une action concurrente de la part d'un autre pouvoir étatique. L'emprise qu'exerce l'État dominant sur cette zone peut varier d'un cas à l'autre ; elle peut avoir comme objectif l'annexion du territoire, à plus ou moins longue échéance, ou l'établissement d'un régime juridique consacrant sa domination, comme le protectorat ; elle peut aussi consister à maintenir cette zone sous une certaine domination politique ou économique. La principale caractéristique de la zone d'influence semble être une certaine exclusivité ou du moins la prépondérance d'un État par rapport aux autres.

La constitution de zones d'influence est un moyen de domination pouvant offrir des avantages, tels que l'amélioration de la sécurité de l'État par la création d'un glacis, l'accroissement de son poids sur le plan international grâce aux moyens supplémentaires que lui apporte sa sphère d'intérêt et l'assurance de trouver à l'étranger certaines ressources de matières premières ainsi que des débouchés pour une partie de ses exportations. Aussi est-elle fréquemment recherchée dans la vie internationale par des États désireux d'affirmer leur puissance.

Deux phases peuvent être décelées, depuis le début du xixe siècle, dans l'histoire des zones d'influence. Au cours de la première, qui s'arrête avec la Première Guerre mondiale, la constitution de zones d'influence est une des méthodes employées par les puissances européennes pour asseoir leur autorité soit sur des territoires ne faisant encore partie d'aucun État reconnu comme tel, soit sur des États déjà existants, mais faibles et peu organisés, comme la Tunisie, le Maroc, la Chine, voire l'Empire ottoman. Des traités internationaux, généralement bilatéraux, reconn [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ZONE D'INFLUENCE  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les « Boxeurs » »  : […] La victoire japonaise n'avait pas seulement précipité la crise chinoise. Elle avait aussi ouvert la voie aux ambitions des autres puissances en Chine, par le jeu de la « clause de la nation la plus favorisée », inscrite depuis 1842 dans tous les traités de la Chine avec l'Occident. Chacune des grandes puissances industrielles s'efforce alors, à l'exemple du Japon, d'obtenir de nouveaux avantages […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or de la détente (1969-1973) »  : […] Dans le domaine des relations américano-soviétiques, le dialogue, l'esprit de compromis et la coopération dominent cette période. Depuis déjà plusieurs années, la volonté commune de prévention de tout conflit armé direct risquant de déboucher sur le cataclysme nucléaire s'est ancrée dans la politique des dirigeants des deux puissances antagonistes. Cette volonté commune trouve des avocats très fe […] Lire la suite

EXTRÊME-ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 4 246 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Interventions étrangères en Chine »  : […] Un tournant se dessine à partir de 1890. Le Japon se libère de la tutelle étrangère. Il accroît à un rythme rapide sa puissance économique et militaire. Il sort vainqueur de deux guerres, l'une contre la Chine (1894-1895), l'autre contre la Russie (1904-1905) , et prend pied sur le continent. Désormais, il faut compter avec lui pour tout règlement concernant la question d'Extrême-Orient. La victoi […] Lire la suite

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « L'accord oublié »  : […] Dès octobre 1944, Churchill avait montré le peu de confiance qu'il faisait à la coopération future entre les Alliés, en se rendant à Moscou pour négocier un accord secret sur le partage des zones d'influence dans les Balkans. Pour obtenir les mains libres en Grèce, où ses troupes intervinrent contre la résistance de gauche, il laissa toute latitude à Staline en Roumanie et en Bulgarie, pays que l […] Lire la suite

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Au temps du partage colonial (1875-1914) »  : […] La volonté britannique d'écarter la France du Nil et la Russie du Bosphore, si nettement marquée durant tout le siècle, s'affirme à l'occasion de la crise orientale, née de la révolte des sujets orthodoxes de l'Empire ottoman (1876-1878). À chaque grande puissance une zone d'influence . Disraeli, qui avait dès 1875 racheté au khédive Ismā'īl, endetté, ses actions du canal de Suez, se fait céder pa […] Lire la suite

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 278 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  L'affirmation du Pacifique comme centre économique et géopolitique »  : […] Le Pacifique des lendemains de la Seconde Guerre mondiale ne resta pas bien longtemps une zone incontestée d'influence américaine, car l'U.R.S.S. puis la Chine à partir de 1949 encouragèrent le développement de conflits régionaux (guerre de Corée, 1950-1953  ; insurrections communistes aux Philippines ; guerre d'Indochine puis du Vietnam, 1945-1975). En même temps, les mouvements d'indépendance a […] Lire la suite

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 36 883 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Faysāl à Damas »  : […] Les troupes d'Allenby avaient été soutenues par une armée bédouine que commandait le prince Faysāl, fils du chérif de La Mecque. C'est cette armée qui avait pris Damas le 1 er  octobre. En mars 1920, Faysāl, s'appuyant sur les promesses faites par les Anglais à son père d'un « grand royaume arabe » s'étendant à toutes les possessions arabes de l'Empire ottoman, réunit à Damas un congrès général sy […] Lire la suite

Les derniers événements

Syrie. Accord entre Moscou et Ankara au sujet de la province d’Idlib. 14-24 septembre 2018

redoutait une reconquête militaire de la province, craignant un afflux de réfugiés sur son territoire et le démantèlement de sa zone d’influence instituée dans le nord de la Syrie. Le 17, la défense anti-aérienne syrienne abat par erreur un avion militaire russe transportant quinze personnes […] Lire la suite

Union européenne. Lancement d'un partenariat oriental. 7 mai 2009

des réformes politiques et économiques dans ces pays, l'U.E. espère à terme libéraliser le commerce et ouvrir progressivement ses frontières. Bien que l'initiative ait pour objectif de stabiliser cette région sans irriter le voisin russe, Moscou dénonce la volonté de l'U.E. d'empiéter sur sa zone d'influence. […] Lire la suite

Liberia. Combats et pression internationale en faveur de la paix. 4-28 juin 2003

au xixe siècle par des philanthropes américains pour y rapatrier des esclaves affranchis, le Liberia se situe dans la zone d'influence traditionnelle des États-Unis. Le 28, le secrétaire général de l'O.N.U. Kofi Annan demande au Conseil de sécurité d'étudier l'envoi d'une force internationale au Liberia. […] Lire la suite

Bosnie-Herzégovine. Actions de l'O.T.A.N. pour contrer l'attaque des Serbes bosniaques sur Gorazde. 6-26 avril 1994

Le 6, après beaucoup d'atermoiements, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. publie une déclaration qui condamne l'attaque de Gorazde par les Serbes bosniaques, sans formuler de menace. Déclarée « zone de sécurité » par la résolution 836 du Conseil de sécurité de l'O.N.U. en mars 1993, l'enclave […] Lire la suite

Géorgie – Russie. Signature d'un traité d'amitié et de coopération. 3 février 1994

commune de la voie ferrée qui traverse la Géorgie ainsi que de la frontière de l'ex-U.R.S.S. Un crédit de 20 milliards de roubles complète ces dispositions, illustrant le retour de la Géorgie dans la zone d'influence russe. Boris Eltsine précise que ce traité ne sera pas soumis au Parlement russe […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alexandre KISS, « ZONE D'INFLUENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-d-influence/