XOCHICALCO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le centre cérémoniel de Xochicalco, situé dans l'État de Morelos, au Mexique, sur le versant occidental du plateau central, a été construit sur une colline fortifiée, comportant des murailles et des fossés. Xochicalco vivait en effet de conquêtes régionales et de tributs. Le site appartient à la phase épiclassique : de 650 à 900 de notre ère. L'édifice le plus remarquable de cet ensemble, toujours fouillé depuis les années 1950, est une pyramide dont les parois sont couvertes de bas-reliefs représentant un serpent à plumes, dont les spires entourent le monument, et des personnages empanachés, ainsi que des signes hiéroglyphiques et des chiffres. Le style des bas-reliefs, notamment de ceux qui représentent des personnages, révèle des influences mayas évidentes.

Bas-relief représentant Quetzalcoatl

Bas-relief représentant Quetzalcoatl

photographie

Quetzalcoatl, le Serpent à plumes. Bas-relief sur le talus de la pyramide du Serpent à plumes, 750-900 apr. J.-C., de Xochicalco, Mexique. 

Crédits : an Mursell/Mexicolore, Bridgeman Images

Afficher

Les glyphes, caractères hiéroglyphiques, de la pyramide du Serpent à plumes sont interprétés comme une liste des villes payant un tribut à Xochicalco.

Quant aux chiffres, ils sont notés la plupart du temps selon la méthode en usage chez les Mayas et à Teotihuacán (une barre pour le chiffre cinq, un petit disque pour l'unité), et dans un cas selon la méthode toltèque (sans utiliser la barre pour le chiffre cinq).

Certaines séries de glyphes semblent avoir pour objet d'exprimer une corrélation entre deux systèmes chronologiques distincts. Outre la pyramide, on a reconnu sur le site la structure A comprenant des stèles au symbolisme solaire, la structure B qui est un palais formé de nombreuses pièces, de cours intérieures et un jeu de balle très proche de celui de Tula. On y a trouvé en particulier une grande hacha cérémonielle en pierre, en forme de tête de perroquet (Museo nacional de antropologia, Mexico).

Site charnière entre la fin de Teotihuacán et les débuts de l'expansion toltèque, Xochicalco semble avoir constitué un carrefour culturel où se sont rencontrées les influences de Teotihuacán, des Zapotèques, des Toltèques et plus ou moins directement celle des Mayas.

—  Jacques SOUSTELLE

Écrit par :

  • : de l'Académie française, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  XOCHICALCO  » est également traité dans :

EXPOSITIONS UNIVERSELLES

  • Écrit par 
  • Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE
  •  • 3 593 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une appropriation du monde »  : […] Cosmopolites par la diversité d’origine des exposants et des visiteurs, les expositions se sont très vite transformées en d’extraordinaires fenêtres ouvertes sur toutes les terres lointaines, entraînant l’imaginaire de leurs visiteurs à la découverte d’autres horizons et d’autres peuples. Offrant ou prétendant offrir « le tour du monde en un jour » (pour reprendre le slogan de l’Exposition interna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expositions-universelles/#i_30825

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le Classique récent : Les cités-États ? »  : […] Un changement brutal marque le passage du Classique ancien au Classique récent à la fin du VI e  siècle, la décadence, puis la chute de Teotihuacán, vers 600. Des signes avant-coureurs se manifestent à partir de 500, sous la forme d'une militarisation accrue. L'origine du phénomène demeure incertaine. On envisage un changement climatique, le même qui provoque le recul de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_30825

Pour citer l’article

Jacques SOUSTELLE, « XOCHICALCO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/xochicalco/