Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

XOCHICALCO

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Le centre cérémoniel de Xochicalco, situé dans l'État de Morelos, au Mexique, sur le versant occidental du plateau central, a été construit sur une colline fortifiée, comportant des murailles et des fossés. Xochicalco vivait en effet de conquêtes régionales et de tributs. Le site appartient à la phase épiclassique : de 650 à 900 de notre ère. L'édifice le plus remarquable de cet ensemble, toujours fouillé depuis les années 1950, est une pyramide dont les parois sont couvertes de bas-reliefs représentant un serpent à plumes, dont les spires entourent le monument, et des personnages empanachés, ainsi que des signes hiéroglyphiques et des chiffres. Le style des bas-reliefs, notamment de ceux qui représentent des personnages, révèle des influences mayas évidentes.

Pyramide du Serpent à plume, Xochicalco - crédits : Werner Forman/ Universal Images Group/ Getty Images

Pyramide du Serpent à plume, Xochicalco

Bas-relief représentant Quetzalcoatl - crédits : an Mursell/Mexicolore,  Bridgeman Images

Bas-relief représentant Quetzalcoatl

Les glyphes, caractères hiéroglyphiques, de la pyramide du Serpent à plumes sont interprétés comme une liste des villes payant un tribut à Xochicalco.

Quant aux chiffres, ils sont notés la plupart du temps selon la méthode en usage chez les Mayas et à Teotihuacán (une barre pour le chiffre cinq, un petit disque pour l'unité), et dans un cas selon la méthode toltèque (sans utiliser la barre pour le chiffre cinq).

Certaines séries de glyphes semblent avoir pour objet d'exprimer une corrélation entre deux systèmes chronologiques distincts. Outre la pyramide, on a reconnu sur le site la structure A comprenant des stèles au symbolisme solaire, la structure B qui est un palais formé de nombreuses pièces, de cours intérieures et un jeu de balle très proche de celui de Tula. On y a trouvé en particulier une grande hacha cérémonielle en pierre, en forme de tête de perroquet (Museo nacional de antropologia, Mexico).

Site charnière entre la fin de Teotihuacán et les débuts de l'expansion toltèque, Xochicalco semble avoir constitué un carrefour culturel où se sont rencontrées les influences de Teotihuacán, des Zapotèques, des Toltèques et plus ou moins directement celle des Mayas.

— Jacques SOUSTELLE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : de l'Académie française, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification

Pour citer cet article

Jacques SOUSTELLE. XOCHICALCO [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Pyramide du Serpent à plume, Xochicalco - crédits : Werner Forman/ Universal Images Group/ Getty Images

Pyramide du Serpent à plume, Xochicalco

Bas-relief représentant Quetzalcoatl - crédits : an Mursell/Mexicolore,  Bridgeman Images

Bas-relief représentant Quetzalcoatl

Autres références

  • EXPOSITIONS UNIVERSELLES

    • Écrit par
    • 3 598 mots
    • 5 médias
    ...peut en trouver une intéressante illustration dans la « révélation » du Mexique ancien, par exemple, d’abord à travers la réplique en plâtre de la pyramide de Xochicalco, édifiée par Léon Méhédin sur le Champ-de-Mars, en 1867, puis avec le palais aztèque construit par Antonio Anza pour le gouvernement...
  • PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

    • Écrit par , , , et
    • 17 212 mots
    • 4 médias
    ...principautés de moindre ampleur. Sur le plateau central mexicain, citons Cacaxtla, aux somptueuses peintures murales caractérisées par un style maya, Xochicalco, au style éclectique, avec les bas-reliefs du temple de Quetzalcóatl, ou Teotenango, à la sobre architecture. Sur la côte du golfe, El...