TAJÍN EL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pyramide des Niches

Pyramide des Niches
Crédits : Robert Frerck/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

El Tajín : pyramide des Niches

El Tajín : pyramide des Niches
Crédits : Sean Sprague/Mexicolore, Bridgeman Images

photographie

El Tajín : stèle-statue de forme triédrique

El Tajín : stèle-statue de forme triédrique
Crédits : Sean Sprague/Mexicolore, Bridgeman Images

photographie


Au cœur du pays des Indiens Totonaques, près de Papantla dans l'État de Veracruz, le centre d'El Tajín présente ses pyramides, ses palais en ruine et des terrassements souvent recouverts d'une végétation luxuriante. De nombreux monuments (plusieurs centaines apparemment) sont encore dissimulés dans la jungle environnante. Il s'agit là d'une des cités les plus importantes de cette zone orientale du Mexique qui a été, dès le Ier millénaire avant notre ère, le siège d'une civilisation évoluée, celle des Olmèques.

El Tajín semble avoir connu deux floraisons successives, l'une contemporaine de Teotihuacán, l'autre correspondant à l'époque toltèque. Les monuments dégagés sont répartis sur 960 hectares et relèvent de l'une ou l'autre de ces phases.

Le plus ancien d'entre eux est une pyramide à six corps, s'élevant de 25 mètres sur une base carrée de 35 mètres de côté ; les parois sont creusées de 364 niches qui ont donné son nom au monument. L'escalier, d'une seule volée, est bordé de larges balustrades décorées de volutes. Cette pyramide limite un des côtés d'une place triangulaire encadrée par deux autres édifices plus bas ; l'un d'eux est surmonté d'une stèle-statue en pierre volcanique gris foncé, de forme triédrique, représentant un personnage décoré d'ornements en volutes. Ces volutes, caractéristiques du style d'El Tajín à l'époque classique, se retrouvent quelquefois dans le décor des monuments de Teotihuacán.

Pyramide des Niches

Pyramide des Niches

photographie

La pyramide à sept corps échelonné, creusés de 365 niches, du centre cérémoniel d'El Tajín. Époque classique. État de Veracruz, Mexique. 

Crédits : Robert Frerck/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

El Tajín : pyramide des Niches

El Tajín : pyramide des Niches

photographie

La pyramide à sept corps échelonné, creusés de 365 niches, du centre cérémoniel d'El Tajín. Époque classique. État de Veracruz, Mexique. 

Crédits : Sean Sprague/Mexicolore, Bridgeman Images

Afficher

El Tajín : stèle-statue de forme triédrique

El Tajín : stèle-statue de forme triédrique

photographie

Stèle-statue en pierre volcanique, de forme triédrique, au décor de volutes caractéristique de l'époque classique d'El Tajín (env. VIIe s.). El Tajín, État de Veracruz, Mexique. 

Crédits : Sean Sprague/Mexicolore, Bridgeman Images

Afficher

Les monuments postclassiques d'El Tajín comportent notamment des « palais », édifices horizontaux à un ou deux étages, dont les salles sont couvertes par des voûtes que maintenait un ciment extrêmement solide. Le palais des Colonnes présente des inscriptions hiéroglyphiques qui témoignent d'influences mayas et toltèques. De nombreux bas-reliefs traitent des thèmes typiquement toltèques (scènes de bataille, sacrifices humains), mais leur style reflète la tradition classique de la région. Deux jeux de balle ont été découverts à El Tajín. Le plus grand d'entre eux est décoré de quatre grands panneaux en bas relief dont la facture se rattache au style classique (volutes, bandes entrelacées), tandis que les sujets représentés, rites sacrificiels en rapport avec le jeu de balle, sont d'inspiration toltèque et rappellent les bas-reliefs mayas-toltèques de Chichén-Itzá.

—  Jacques SOUSTELLE

Écrit par :

  • : de l'Académie française, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  TAJÍN EL  » est également traité dans :

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le Classique récent : Les cités-États ? »  : […] Un changement brutal marque le passage du Classique ancien au Classique récent à la fin du VI e  siècle, la décadence, puis la chute de Teotihuacán, vers 600. Des signes avant-coureurs se manifestent à partir de 500, sous la forme d'une militarisation accrue. L'origine du phénomène demeure incertaine. On envisage un changement climatique, le même qui provoque le recul de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_30822

TOTONAQUE

  • Écrit par 
  • Anne FARDOULIS
  •  • 494 mots
  •  • 1 média

Important groupe indigène établi dans la région du golfe du Mexique. Quand les Espagnols arrivèrent pour la première fois dans cette région, ils trouvèrent les vestiges d'une riche culture, qu'ils appelèrent faussement « totonaque », du nom des Indiens qui vivaient, à ce moment-là, dans la région. Il n'est pas certain en réalité que la culture totonaque précolombienne ait des rapports avec les Tot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totonaque/#i_30822

Pour citer l’article

Jacques SOUSTELLE, « TAJÍN EL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-tajin/