WREN sir CHRISTOPHER (1632-1723)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La cathédrale Saint Paul

En raison d'une plus grande urgence, les églises furent mises en chantier avant la cathédrale, bien que Wren ait commencé dès 1668 à en dessiner des projets. L'histoire longue et compliquée de ses multiples déconvenues ne peut être discutée ici. Wren était partisan d'une église à plan central en forme de croix grecque, mais le clergé y était hostile, et l'idée fut abandonnée, bien que, à en juger par une maquette qui se dresse encore dans la cathédrale, elle ait été l'une des plus magnifiques conceptions de Wren.

Cathédrale Saint-Paul, Londres, déambulatoire

Cathédrale Saint-Paul, Londres, déambulatoire

Photographie

Vue intérieure de la cathédrale Saint-Paul, Londres. Architecte : Christopher Wren. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Cathédrale Saint-Paul, à Londres

Cathédrale Saint-Paul, à Londres

Photographie

Vue aérienne de la cathédrale Saint-Paul, à Londres, œuvre de Christopher Wren. 

Crédits : Jason Hawkes, Getty Images

Afficher

Charles II et Wren durent alors conclure un compromis. Wren fournirait des plans qu'il savait devoir agréer au clergé et Charles les accepterait par un acte royal contenant une clause autorisant l'architecte à apporter des modifications en cours de construction. Le projet retenu manque de hardiesse, il ne saurait être postérieur au Great Model et pourrait être celui de 1668. Il prévoit une croix latine longitudinale avec nef et chœur surhaussés traditionnellement par rapport aux bas-côtés.

La première pierre fut posée au chevet en 1675, et Wren apporta presque immédiatement une modification. Le projet de l'acte royal indiquait que les murs seraient en retrait au-dessus des bas-côtés et le mur extérieur s'élève sur un seul plan vertical sur toute la hauteur de la cathédrale. Cela confère à l'édifice une grandeur qui était absente du projet de l'acte royal et devait jouer un rôle important dans l'étayage de la coupole. En fait, la partie supérieure du mur est factice et sert à dérober à la vue les toits des bas-côtés et une série d'arcs-boutants.

L'acte royal implique que seul un nouveau chœur devait être reconstruit, le reste étant laissé à plus tard. Là encore, Wren opéra un changement, car, en 1684, bien que le chœur fût loin d'être achevé, des entrepreneurs travaillaient au côté nord de la nef. Au fur et à mesure que l'édifice s'élevait, il apparut orné d'une riche décoration florale dont l'échelle était parfaitement harmonisée aux proportions de l'ensemble. De nombreuses sculptures sont visib [...]


Médias de l’article

Sheldonian Theatre, Oxford

Sheldonian Theatre, Oxford
Crédits : John Bethell/ Bridgeman Images

photographie

Sheldonian Theatre, façade, Oxford

Sheldonian Theatre, façade, Oxford
Crédits : John Bethell/ Bridgeman Images

photographie

Cathédrale Saint-Paul, Londres, déambulatoire

Cathédrale Saint-Paul, Londres, déambulatoire
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Cathédrale Saint-Paul, à Londres

Cathédrale Saint-Paul, à Londres
Crédits : Jason Hawkes, Getty Images

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  WREN sir CHRISTOPHER (1632-1723)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 812 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Inigo Jones et sir Christopher Wren : l'affirmation d'un style national sous les Stuart (1603-1714) »  : […] C'est au cours d'une période qui verra le règne des Stuart interrompu par deux révolutions et par la République de Cromwell que va se définir un nouveau style architectural, profondément marqué par le classicisme. Si l'Angleterre connaissait depuis longtemps la grammaire classique de l'architecture, grâce en particulier au livre de John Shute, The First and Chief Grounds of Architecture , paraphra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-architecture/#i_45324

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Angleterre »  : […] Est-il juste, après ce survol du baroque à travers l'Europe, d'admettre qu'il y eut cependant des zones de résistance au baroque ? De l'Angleterre, on a pu dire, et sans déformer la vérité, qu'à la fois elle avait accueilli des œuvres baroques, mais que son génie particulier, protestant et puritain, répugnait aux outrances baroques. En effet, on n'y trouve point de baroque exubérant, comme dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_45324

COUPOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 407 mots
  •  • 6 médias

On désigne par « coupole » tout système de couverture d'un espace circulaire ou proche de ce plan, ayant un volume hémisphérique ou conique. Toutefois, l'aspect familier des dômes n'a pu faire son apparition qu'avec l'invention des voûtes clavées, de la maçonnerie liée au mortier et, enfin, de l'élaboration des charpentes. Les premiers exemples de salles circulaires couvertes par une coupole font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coupole/#i_45324

DENIS JEAN-BAPTISTE (1643-1704)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 520 mots
  •  • 1 média

Le 15 juin 1667, Jean-Baptiste Denis, médecin parisien formé à Montpellier, diplômé en 1667, réussit à injecter dans les veines d’un jeune homme affaibli par des saignées successives l’équivalent de 300 millilitres de sang d’un agneau . Denis venait de réaliser la première transfusion de sang chez l’homme. Les saignées avaient pour but de corriger l’état mental de ce patient ; l’amélioration fut, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-denis/#i_45324

HAWKSMOOR NICHOLAS (1661-1736)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 714 mots
  •  • 2 médias

Architecte anglais. Élève puis assistant de Wren, Nicholas Hawksmoor devint le collaborateur du mondain Vanbrugh. Il apparaît cependant comme l'une des personnalités les plus originales de la période baroque anglaise, créateur de bâtiments déconcertants où ses contemporains ne virent souvent qu'« un fouillis d'éléments incompatibles ». Héritier de la virtuosité technique de Wren, il emprunta aux c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-hawksmoor/#i_45324

LONDRES

  • Écrit par 
  • Roland MARX, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 9 604 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le premier grand essor et les épreuves de la fin du XVIIe siècle »  : […] Aux xvi e et xvii e  siècles, la population de Londres décuple et la ville devient l'une des grandes métropoles occidentales ; malgré les épidémies, les incendies, les nombreux troubles politico-religieux et le lourd fardeau des taxes et des emprunts royaux lorsque l'Angleterre vient défier les grandes puissances du temps. Elle attire les cadets de familles nobles, auxquels la primogéniture ne l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/londres/#i_45324

Voir aussi

Pour citer l’article

Margaret Dickens WHINNEY, « WREN sir CHRISTOPHER - (1632-1723) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wren-sir-christopher/