NELSON WILLIE HUGH (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec Waylon Jennings et Kris Kristofferson, Willie Hugh Nelson est le principal artisan du mouvement « outlaw country » (country hors-la-loi) qui a revitalisé la country music dans les années 1970 en l'éloignant géographiquement et artistiquement de Nashville.

Willie Hugh Nelson connaît une enfance très difficile au Texas, où il naît à Abbott, le 30 avril 1933 ; il écoute les programmes radiophoniques de country music ainsi que les disques de blues et de jazz de son grand-père, guitariste local de renom, qui l'élève. Sa vocation pour la musique l'amène à jouer, chanter et composer dès l'âge de dix ans. Tout en participant à divers orchestres, il devient disc jockey à Fort Worth en 1954. Très impressionné par le succès d'Elvis Presley et du rock'n'roll en général, sûr de son talent, il part tenter sa chance à Nashville en 1959, où il joue de la basse au côté de Ray Price, pour qui il compose Night Life, qui devient un énorme succès en 1961. De nombreux artistes demandent alors à Willie de leur écrire des chansons, ce qu'il va faire les années suivantes. Il signe ainsi plusieurs hits : Hello Walls, pour Faron Young, Funny How Time Slips Away, pour Billy Walker, Crazy, pour Patsy Cline, Pretty Paper, pour Roy Orbison... Mais il déclarera avoir dû brider sa plume pour complaire au système de Nashville. Il enregistre aussi sous son nom mais son style est jugé trop terrien, sa voix trop acide, sa musique trop jazzy par l'industrie discographique et ses disques ne sont pratiquement pas distribués. Il n'est en fait apprécié que comme compositeur.

Finalement, écœuré par Nashville, Willie Nelson décide de retourner au Texas en 1970 ; il s'installe à Austin, où il joue dans les bars pour étudiants. Il change complètement son image – il porte désormais les cheveux longs, un bande [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « NELSON WILLIE HUGH (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/willie-hugh-nelson/