FELSENSTEIN WALTER (1901-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le rayonnement international

Mal connu des profanes hors des pays germaniques, en raison de l'isolement de l'Allemagne de l'Est, Felsenstein a effectué, avant l'édification du « mur » de Berlin en 1961, des tournées en Europe occidentale (R.F.A., Italie, Paris). Les versions filmées de certains de ses opéras – Les Contes d'Hoffmann, Barbe-Bleue, Othello, Les Noces de Figaro – constituent un témoignage de son travail. En outre, ses élèves (il a enseigné à Francfort en 1934, à Berlin en 1946, et participé aux masterclasses de Bayreuth entre 1960 et 1964), les nombreux interprètes qu'il a formés et ses assistants, dont Günther Rennert, Joachim Herz, Goetz Friedrich, perpétueront la leçon du Musiktheater, qui restera également l'objectif d'un Strehler, d'un Chéreau, et d'une bonne part des nouvelles générations.

Anneliese Rothenberger dans le rôle-titre de Lulu de Berg

Photographie : Anneliese Rothenberger dans le rôle-titre de Lulu de Berg

« La meilleure Sophie au monde », selon Lotte Lehmann, se révélera aussi une remarquable tragédienne: Anneliese Rothenberger incarne ici le rôle-titre de Lulu de Berg, en 1967 à la Staatsoper de Hambourg, dans la célèbre mise en scène de l'intendant Günther Rennert. 

Crédits : D.R.

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur certifié de lettres modernes, D.E.A. d'études théâtrales, correspondante de la revue Opéra International

Classification

Autres références

«  FELSENSTEIN WALTER (1901-1975)  » est également traité dans :

FRIEDRICH GÖTZ (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 840 mots

Tout en menant une importante carrière de metteur en scène marquée notamment par la « production du centenaire » de Parsifal au festival de Bayreuth en 1982, Götz Friedrich a fait de la Deutsche Oper de Berlin, dont il fut l'intendant général de 1981 à sa mort, l'une des principales scènes lyriques allemandes. Né le 4 août 1930 à Naumburg (Saxe-Anhalt), Götz Friedrich étudie le théâtre à l'univer […] Lire la suite

KOMISCHE OPER

  • Écrit par 
  • Jacques FOURNIER
  •  • 255 mots

De création bien plus récente que les deux autres théâtres lyriques de Berlin – la Staatsoper et la Deutsche Oper –, la Komische Oper se trouvait, comme la Staatsoper, à Berlin-Est du temps de la R.D.A. La Komische Oper, où les œuvres sont exclusivement interprétées en allemand, fut inaugurée en 1947 par Walter Felsenstein, qui en assura la direction jusqu'à sa mort, en 1975. Créateur du concept […] Lire la suite

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 228 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le renouveau de l'après-guerre : approches dialectiques, approches idéalistes »  : […] Pour rendre compte du renouveau du spectacle d'opéra dans les années 1950, on invoque souvent pêle-mêle le rôle de metteurs en scène spécialisés dans le théâtre lyrique, comme Wieland Wagner ou Walter Felsenstein, d'hommes de théâtre ou de cinéma, comme Giorgio Strehler ou Luchino Visconti, ou encore de l'exceptionnelle chanteuse-actrice que fut Maria Callas . Ces divers phénomènes ont pourtant de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude VAUGIER, « FELSENSTEIN WALTER - (1901-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-felsenstein/