NABOKOV VLADIMIR (1899-1977)

Médias de l’article

Vladimir Nabokov

Vladimir Nabokov
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lolita, S. Kubrick

Lolita, S. Kubrick
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Personnage solitaire et effacé, Vladimir Nabokov a traversé la première moitié du xxe siècle sans faire de bruit, avant de provoquer, avec Lolita, le scandale que l’on sait. Depuis lors, grâce à Pale Fire et Ada notamment, il a pris place parmi les plus grands écrivains mondiaux de ce siècle, sans jamais participer de près ou de loin aux conflits historiques qui, à deux reprises, ont bouleversé sa vie, apparaissant ainsi comme un survivant d’un autre âge.

Vladimir Nabokov

Vladimir Nabokov

photographie

L'écrivain d'origine russe Vladimir Nabokov (1899-1978). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les chemins de l’exil

Vladimir Vladimirovitch Nabokov naquit à Saint-Pétersbourg le 23 avril 1899 (de notre calendrier), date anniversaire de la naissance de Shakespeare comme il aimait à le rappeler, dans une très vieille famille de la moyenne noblesse qui avait donné à la Russie de nombreux soldats et hommes d’État. Son père, Vladimir Dmitriévitch Nabokov, était un éminent criminologue aux idées très libérales ; il milita dans le Parti constitutionnel démocrate contre le régime tsariste, aux côtés de juifs et d’intellectuels. Il participa au gouvernement de Kerenski lors de la révolution de mars 1917 et demeura politiquement actif après s’être réfugié en Europe de l’Ouest ; il mourut à Berlin, en 1922, sous les balles de deux Russes d’extrême droite en essayant de protéger son compagnon de lutte, Milioukov.

Entouré de sa mère, une femme extrêmement sensible et imaginative, de ses deux frères et de ses deux sœurs, Nabokov eut une enfance heureuse et opulente. Il suivit l’enseignement de ses gouvernantes et de ses précepteurs avant d’entrer à la très élitiste école Ténichev. Très tôt il se passionna pour la littérature, les papillons et les échecs ; ses premiers vers datent de 1914.

La révolution russe mit un terme à son adolescence dorée. Sa famille dut quitter Saint-Pétersbourg pour se réfugier en Crimée, avant de s’exiler à Londres puis à Berlin. Vladimir Nabokov commença alors des études de lettres à Trinity College, à Cambridge, où il se distingua surtout par son éclectisme et ses talents de gardien de but dan [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  NABOKOV VLADIMIR (1899-1977)  » est également traité dans :

LOLITA, Vladimir Nabokov - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 818 mots
  •  • 1 média

Le succès de scandale, et le succès tout court d'un livre vendu à plus de quinze millions d'exemplaires dans le monde ne doivent pas faire oublier que Lolita est l'un des romans américains les plus importants du xxe siècle. Installé aux États-Unis depuis 1940, professeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lolita/#i_8873

EXIL LITTÉRATURES DE L'

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN
  •  • 3 322 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Exil et mémoire »  : […] par une écriture carnavalesque qui noie l'évocation mélancolique de son pays sous le rire, le masque grotesque et un pessimisme aussi bouffon que ravageur. Pour Nabokov, déjà, l'exil se doublait d'un sentiment aigu d'exil intérieur, d'une nostalgie de paradis perdu, de pays inaccessible – celle-là même qu'exprime à chaque page Autres Rivages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-de-l-exil/#i_8873

KUBRICK STANLEY

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 909 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'installation en Europe et l'épanouissement »  : […] (le roman de Nabokov est encore plus ou moins interdit dans nombre d'États américains). Le film ne cherche pas à rivaliser avec le style (ni même avec les évocations) du romancier. À la peinture d'une Amérique à la fois puritaine et hypersexualisée, il substitue celle d'une frénésie énigmatique. Cette frénésie habite le personnage de Quilty […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kubrick/#i_8873

KUBRICK STANLEY - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 132 mots

1962 Lolita, produit par James B. Harris, et dont le scénario est écrit par Vladimir Nabokov d'après son propre roman, est tourné, pour des raisons de financement, en Grande-Bretagne, où Kubrick s'installe définitivement. Interprété par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kubrick-reperes-chronologiques/#i_8873

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 24 122 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Fertilité de l'exil »  : […] Un « expérimentaliste » mérite une mention spéciale : il s'appelle Nabokov et signe Sirine. D'abord à Berlin, puis à Paris, il émigre aux États-Unis en 1940, et son premier livre anglais paraît alors. Mais son œuvre russe des années 1920 et 1930 est considérable : Zaščita Lužina (La Défense Loujine, 1930), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_8873

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice COUTURIER, « NABOKOV VLADIMIR - (1899-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-nabokov/