Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VILLANCICO

Genre de chanson espagnole, le villancico fut en vogue à l'époque de la Renaissance, mais il existait bien auparavant et il demeurera populaire longtemps après. Cette forme poétique et musicale peut être chantée a cappella ou être dotée d'un accompagnement instrumental. Chanson d'origine populaire ayant souvent pour thème une prière ou un poème amoureux, le villancico évoluera en un genre musical savant.

Constitué de deux parties, il comporte un refrain (estribillo) qui alterne avec une série de couplets (copla). Le couplet se subdivise lui-même en deux sections, la mudanza et la vuelta. La vuelta rime avec le dernier vers de la mudanza mais est chantée sur la mélodie du refrain. Cette superposition de formes poétiques et musicales est caractéristique du villancico.

Le répertoire de villancicos de la fin du xve siècle et du début du xvie siècle est publié dans plusieurs recueils de chansons (cancioneros). Ces pièces écrites pour trois ou quatre voix étaient tantôt homophoniques, tantôt contrapuntiques. Juan del Encina (1468-1529 ou 1530) est l'un des plus grands compositeurs du genre. Vers 1500, le villancico évolue vers une forme de chanson pour soliste, chantant en portugais ou en espagnol et accompagné à la vihuela, sorte de luth (pour le cordage et l'accord) en forme de guitare. Parmi les auteurs de cette nouvelle forme figurent des maîtres de la vihuela, comme Luis Milán, Miguel de Fuenllana, Luys de Narváez, Alonso Mudarra, Enríquez de Valderrábano.

Au xviie siècle, le villancico adopte des textes sacrés, souvent des chants de Noël. Le refrain, polyphonique à quatre voix et de composition élaborée, alterne avec des couplets courts et simples de quatre lignes accompagnés à l'orgue et, souvent, par d'autres instruments. Au xviiie siècle, cette forme évolue vers une cantate d'église (cantada) avec des chœurs, des arias, des récits. Depuis le xxe siècle, le terme ne désigne plus en Espagne que des chants de Noël.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CANCIONEROS

    • Écrit par Madeleine PARDO
    • 1 962 mots
    ...marquis de Santillana, on apprécie la poésie populaire et simple, on glose de vieux refrains. La vieille cantiga prend désormais le nom de canción ou de villancico(ces chansons se composent d'un refrain suvi d'une ou de plusieurs strophes, divisées chacune en deux parties. La première est indépendante...

Voir aussi