VATICAN (MUSÉES DU)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les musées du Vatican à Rome abritent les collections d’art de la cité papale depuis le début du xve siècle, dans les palais du Vatican et dans divers autres édifices appartenant au Saint-Siège.

Le musée Pio-Clementino, fondé dans la seconde moitié du xviiie siècle par Clément XIV et agrandi par son successeur Pie VI, est le plus ancien de la cité du Vatican. Il était à l’origine destiné à accueillir la collection de sculptures antiques constituée par Jules II au début du xvie siècle. Ce musée contient notamment l’Apollon du Belvédère, le Groupe du Laocoon et le Torse du Belvédère.

Le musée Chiaramonti, créé au xixe siècle par Pie VII et conçu par le sculpteur Antonio Canova, est lui aussi consacré aux Antiquités classiques. Il comporte trois espaces : le musée proprement dit, situé dans une galerie dessinée par Bramante, la nouvelle aile (Braccio Nuovo) et la galerie lapidaire, avec sa collection d’inscriptions antiques d’une très grande richesse.

Le musée étrusque, fondé en 1837 par Grégoire XVI et réorganisé en 1924, abrite les pièces qui proviennent des fouilles réalisées en Étrurie et de la tombe Regolini Galassi, qui renfermait un trousseau et un mobilier funéraires. Le musée égyptien, également créé par Grégoire XVI, ouvrit ses portes au public en 1839.

La Pinacothèque, fondée par Pie VI en 1797, a été transférée en 1932 dans le bâtiment qu’elle occupe aujourd’hui, et qui fut réalisé à la demande de Pie XI. Elle possède une remarquable collection de peintures sacrées italiennes et quelques icônes russes et byzantines. Citons notamment le triptyque Stefaneschi de Giotto, les Épisodes de la vie de San Nicola Di Bari de Fra Angelico, une Pietà de Lucas Cranach l’Ancien, la Vierge et quatre saints du Pérugin, Le Couronnement de la Vierge de Raphaël, Saint Jérôme de Léonard de Vinci, une Pietà de Giovanni Bellini, Portrait du doge Niccolo Marcello de Titien, la Vision de Sainte Hélène de Véronèse, la Déposition de Croix du Caravage, le Martyre de saint Érasme de Nicolas Poussin, le Martyre des saints Procès et Martinien de Valentin de Boulogne et Saint Matthieu de Guido Reni.

Les musées du Vatican acquièrent des œuvres d’art religieux moderne, signées par des artistes du xixe siècle et du xxe siècle tels qu’Auguste Renoir, Georges Seurat, Vincent Van Gogh, Georges Rouault, Henri Matisse, Pablo Picasso, Lucio Fontana ou Francis Bacon. Cette collection, inaugurée en 1973 par Paul VI, présente le travail d’artistes tant européens qu’américains dans l’appartement Borgia.

Les stanze ou chambres décorées de fresques de Raphaël, la chapelle Nicoline décorée par Fra Angelico font également partie des musées du Vatican, tout comme la chapelle Sixtine. Cette chapelle médiévale remaniée au xve siècle à la demande du pape Sixte IV est conçue sur un plan rectangulaire de 40,23 mètres de longueur par 13,41 mètres de largeur et 20,70 mètres de hauteur. Les murs latéraux sont décorés de scènes de la vie de Moïse et du Christ. Ces fresques furent conçues de 1481 à 1483 par Pinturicchio, Botticelli, Rosselli, Signorelli, Ghirlandaio, Piero de Cosimo sous la direction du Pérugin. Le pape Jules II commande à Michel-Ange des fresques pour la voûte de la chapelle. Il réalise de 1508 à 1512 la Création du Soleil et de la Lune, la Création de l’homme, le Péché originel et le Déluge. À la demande du pape Clément VII de Médicis, puis de Paul III, il peint de 1536 à 1541 le Jugement dernier sur le mur de l’autel.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« VATICAN (MUSÉES DU) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vatican-musees-du/