VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au premier semestre de 1915, alors que la guerre s’est enlisée sur le front occidental, une violente épidémie de typhoïde balaie la zone des armées. Elle éclate en novembre 1914, connaît un pic dans les premiers mois de 1915, et est suivie d’un nouvel épisode épidémique sérieux constitué cette fois de paratyphoïdes, qui atteint son paroxysme à l’été de 1915. Lors de l’entrée en guerre, les hygiénistes redoutaient le cortège d’épidémies que susciterait le conflit : sur le front ouest, ce ne sont pourtant ni la variole ni le typhus redoutés qui mettent en péril la santé des troupes et désorganisent les unités combattantes, mais la fièvre typhoïde, laquelle constitue le seul épisode infectieux critique du conflit, aggravé par les conditions de la guerre de tranchées très favorables à la contagion. En France, on recense dans les troupes 118 décès pour 100 000 hommes à la fin de 1914, et un taux de morbidité de 26 p. 1000 au début de 1915. En temps de guerre, cette épidémie constitue un défi majeur pour les services de santé et met en jeu, à une échelle sans précédent et dans l’urgence, les stratégies de prophylaxie antityphoïdique, en particulier la vaccination.

Vie dans les tranchées

Vie dans les tranchées

Photographie

Ce dessin de George Michel From, publié dans la revue L'Illustration en 1915, cherche à rendre compte des conditions de vie épouvantables des troupes dans les tranchées : saleté et promiscuité ont favorisé l'épidémie de typhoïde qui a frappé l'armée française et qu'il a été difficile... 

Crédits : Classic Vision/ Age Fotostock

Afficher

Au xixe siècle, la fièvre typhoïde a été une maladie endémique en Europe, touchant les populations aux conditions de vie précaires – on la surnommait la « maladie des mains sales » – ; elle accompagnait les armées en campagne comme un mal inévitable. Dans la seconde moitié du siècle, son caractère contagieux et son mode de transmission par les eaux souillées et les matières fécales contaminées étaient soulignés ; son agent pathogène, Salmonella typhi, a été identifié par Karl Joseph Eberth (1879) et un diagnostic bactériologique a été établi. Dans le sillage de ces recherches, les travaux sur le vaccin aboutirent de façon presque simultanée : en Grande-Bretagne, Almr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeure d'histoire de la médecine et de la santé à l'université de Strasbourg

Classification


Autres références

«  VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE  » est également traité dans :

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Épidémies : la guerre prophylactique  »  : […] En 1914, on craignait l’irruption des grandes épidémies qui s’étaient toujours imposées dans le sillage des guerres. Les pronostics ont été déjoués sur le front occidental. La fièvre typhoïde constitue le seul épisode épidémique critique qui a ébranlé la santé des troupes européennes, à l’hiver 1914 et au printemps 1915, et mis en péril l’équilibre des forces militaires en présence. En France, 10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/#i_55831

SALMONELLOSES

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  • , Universalis
  •  • 2 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Épidémiologie et prophylaxie »  : […] Certains sérotypes de Salmonella , tels S. typhi et S. paratyphi A , ne sont hébergés que par l'homme. La transmission se fera par l'eau ou les aliments contaminés par les excréments humains. Ces bactéries étant sensibles à la chaleur et aux antiseptiques, le traitement des eaux de boisson, la pasteurisation du lait et des produit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salmonelloses/#i_55831

Pour citer l’article

Anne RASMUSSEN, « VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-antityphoidique/