GRÉGOIRE XIII UGO BONCOMPAGNI (1502-1585) pape (1572-1585)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 7 juin 1502 à Bologne, Ugo Boncompagni fait ses études à l'université de la ville, où il enseigne la jurisprudence de 1531 à 1539. Expert en droit canon, il est envoyé par Pie IV au concile de Trente en 1561 et y reste jusqu'en 1563. Pie IV le nomme cardinal en 1565 et l'envoie comme légat en Espagne. À la mort de Pie V, Boncompagni est élu pape le 14 mai 1572 et prend le nom de Grégoire XIII. Il régnera jusqu'à sa mort le 10 avril 1585.

Grégoire XIII a eu pour tâche principale la mise en application des décrets du concile de Trente. Tout d'abord, il poursuit la Contre-Réforme en nommant des comités de cardinaux chargés, d'une part, d'enquêter sur les abus commis par le clergé et, d'autre part, de dresser le catalogue des livres interdits (Index librorum prohibitorum). Il applique également la décision du concile de créer des séminaires en fondant plusieurs séminaires et collèges (le Collège romain prendra de lui le nom d'université grégorienne). Il confie la direction de celle-ci à la Compagnie de Jésus, dont il est le protecteur. Ces établissements forment des missionnaires destinés à être dépêchés dans les pays dont la religion d'État est le protestantisme.

On a reproché à Grégoire XIII son soutien aux rebelles irlandais opposés aux initiatives anticatholiques d'Élisabeth Ire d'Angleterre. Il est également critiqué pour sa réaction au massacre de la Saint-Barthélemy, qui commence à Paris le 24 août 1572 et s'étend aux provinces pendant les mois qui suivent : il célèbre le massacre en faisant jouer un Te Deum à Rome.

Grégoire XIII avait été chargé par le concile de Trente de rectifier le calendrier. Aidé principalement de l'astronome et physicien napolitain Aloisius Lilius (mort en 1576) et du mathématicien jésuite allemand Christopher Clavius, le pape corrige les erreurs du calendrier julien institué par Jules César en 46 avant J.-C. Le calendrier grégorien est institué le 24 février 1582 dans la bulle Inter gravissimas. Il supprime dix jours au calendrier [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  GRÉGOIRE XIII UGO BONCOMPAGNI (1502-1585) pape (1572-1585)  » est également traité dans :

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 874 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La réforme grégorienne de 1582 »  : […] et c'est finalement le concile de Trente (1545-1562) qui charge le pape Grégoire XIII de procéder à la réforme. Celui-ci nomme une commission de réforme du calendrier composée de nombreux savants de l'époque, parmi lesquels Christopher Clavius et Antonius Lilius. La solution est proposée par Luigi Lilio. Malheureusement, celui-ci ne vécut pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_17740

GRÉGORIEN CALENDRIER

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 254 mots

du 21 mars. De plus, le calcul de la date de Pâques, qui fait intervenir la Lune, était devenu complètement faux. Le concile de Trente chargea donc le pape Grégoire XIII de rétablir la situation. Aidé notamment par les savants Christopher Clavius et Aloisius Lilius, il supprime dix jours dans un premier temps, si bien que le lendemain du jeudi 4 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendrier-gregorien/#i_17740

JOURS & DATES CALCULS DE CONCORDANCE ENTRE

  • Écrit par 
  • Pierre DELIGNY
  •  • 1 942 mots

sont pas ralliés en même temps au nouveau style de calendrier julien, dit « grégorien ». Sous l'impulsion de Grégoire XIII, Rome, l'Espagne et le Portugal appliquèrent les premiers la rectification de date exigée par la réforme (et par les astronomes) : dans ces pays, le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 fut le vendredi 15 octobre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calculs-de-concordance-entre-jours-et-dates/#i_17740

PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution du style de la musique d'église »  : […] En 1577, le pape Grégoire XIII chargea Palestrina et Annibale Zoilo de réviser le chant liturgique grégorien, afin que les missels et bréviaires soient purgés de tous « barbarismes, obscurités, contradictions et superfluités ». Trop habitués à utiliser les mélodies grégoriennes comme matière première de leurs constructions polyphoniques, les deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pierluigi-da-palestrina/#i_17740

PROPAGANDE

  • Écrit par 
  • Xavier LANDRIN
  •  • 7 631 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le mot et l'idée »  : […] un premier temps, entre 1572 et 1585, sous l'autorité du pape Grégoire XIII, à étudier les moyens d'action et d'organisation contre la Réforme protestante. C'est Clément VIII qui institua cette congrégation comme un organe permanent, avant que la bulle Incrustabili divine ne fixe complètement, à partir de 1622, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/#i_17740

Pour citer l’article

« GRÉGOIRE XIII UGO BONCOMPAGNI (1502-1585) - pape (1572-1585) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugo-gregoire-xiii/