TULSĪ-DĀS (1550 env.-1623)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tulsī-Dās est le plus célèbre poète de l'Inde, celui dont le prestige et l'influence se sont fait le plus profondément sentir dans toute l'Inde septentrionale et centrale, surtout grâce à son grand œuvre le Rāmacaritamānasa (« Lac sacré des actes de Rāma »), plus connu sous le nom de « Rāmāyaṇ » hindi. Il appartient, comme son contemporain Sūr-Dās, à l'âge d'or de la littérature hindie. Son œuvre, abondante, est composée dans les deux principaux dialectes littéraires hindi, le braj (langue krishnaïte par excellence) et l'avadhī, dialecte plus oriental employé avant lui par les premiers poètes ṣūfī de l'Inde. Quoique archaïques par rapport à l'hindustānī, ou hindi, actuellement employé comme lingua franca, ces langues littéraires, qui sont surtout des langues religieuses, sont largement comprises par les masses indiennes.

Une vie d'ascète

Né au milieu du xvie siècle, dans la partie orientale de la plaine gangétique, et mort en 1623, Tulsī-Dās vécut sous le règne du grand empereur moghol, Akbar, et de ses successeurs immédiats.

On sait peu de chose de sa vie, si ce n'est qu'il naquit de parents brahmanes, mais fut abandonné très jeune et recueilli par des « saints hommes » qui étaient probablement des ascètes vichnouites dits bairāgīs. Il semble qu'il ait lui-même très tôt embrassé la vie ascétique. Il avait certainement acquis une culture traditionnelle assez importante ; il savait le sanskrit et était familier du Rāmāyaṇa de Vālmīki et aussi de la littérature puranique, en particulier du célèbre Bhāgavata-Purāṇa, monument littéraire du vichnouisme médiéval. On sait d'ailleurs que Tulsī-Dās passa ses années de jeunesse à Kāśī (Bénarès), forteresse de la culture sanskrite et du brahmanisme orthodoxe. Plus tard, il s'établit à Ayodhyā, l'ancienne cité qui fut la patrie même de Rāma ; c'est là qu'il entreprit la composition du Rāmacaritamānasa, en 1574. Il ne termina son grand œuvre que beaucoup plus tard, à Kāśī, où il mourut.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  TULSI-DAS (1550 env.-1623)  » est également traité dans :

HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Nicole BALBIR, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 8 340 mots

Dans le chapitre « Origine et évolution »  : […] Du point de vue linguistique, le hindī est une langue indo-aryenne appartenant au groupe occidental des dialectes parlés dans la vallée indo-gangétique et dans l'Inde centrale : sa forme moderne dérive du dialecte sirhindī ou bāngaṛu , parlé dans la région de Mirat et Delhi. Les envahisseurs musulmans, Turcs et Afghans ( xi-xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-hindi/#i_32739

RĀMA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 994 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La divinisation de Rāma et l'apparition des sectes »  : […] Bien que, dans l'ordre des avatāra , Rāma soit apparu avant Krishna, sa geste semble être un reflet de celle de ce dernier, de même que la naissance du ramaïsme est postérieure à celle du krishnaïsme. Sa divinisation ne s'est opérée qu'après l'œuvre de Vālmīki, dans les livres I et VII du Rāmāyaṇa et dans le Mahābhārata récent ; ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rama/#i_32739

RĀMĀYAṆA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 2 446 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cycle du « Rāmāyaṇa » »  : […] Pour établir le texte de la récente édition critique du Rāmāyaṇa (édition de Baroda), environ deux mille manuscrits de l'épopée ont été réunis. Après des éliminations successives, il s'en est trouvé près de quarante qui représentent les « meilleurs spécimens des divers états du texte », et confirment l'existence de deux recensions, l'une du Nord, se subdivisant en trois vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramayana/#i_32739

VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 8 942 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Rāmānanda, Vallabha, Caitanya et Tulsī Dās »  : […] Au début du xv e  siècle, c'est dans le Nord, à Bénarès, que surgit une grande figure vichnouite, Rāmānanda, issu d'une famille d'origine méridionale. Ses doctrines l'apparentent, semble-t-il, à la tradition râmânujienne. Toutefois, son culte s'adresse à Rāma, non à Kṛṣṇa. Il existait depuis longtemps, dans le sud de l'Inde, une secte consacrée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visnu-vishnu-et-vichnouisme/#i_32739

Voir aussi

PADA    RĀVANA

Pour citer l’article

Charlotte VAUDEVILLE, « TULSĪ-DĀS (1550 env.-1623) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tulsi-das/