Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TULSĪ-DĀS (1550 env.-1623)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Bibliographie

F. R. Allchin, Kavitāvali, trad. et introd. critique, U.N.E.S.C.O., Londres, 1964 ; The Petition to Rām, traduction de Vinaya-Patrikā, introd., notes et glossaire, ibid., 1966

J.-E. Gorse éd. et trad., Les Chants nuptiaux, L'Asiathèque, Paris, 1982

W. D. P. Hill, The Holy Lake of the Acts of Rāma, Londres, 1952

C. Vaudeville, Étude sur les sources et la composition du Rāmāyaṇa de Tulsī-Dās, Paris, 1955 ; Le Lac spirituel, traduction de l'Ayodhyakanda du Rāmāyaṇa, introd. et notes, Paris, 1955 ; Le Ramayan, Les Belles Lettres, Paris, 1977.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer cet article

Charlotte VAUDEVILLE. TULSĪ-DĀS (1550 env.-1623) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE

    • Écrit par et
    • 8 335 mots
    ...mystique en vers composé par Mālik Muḥammad Jāyasī au début du xvie siècle. La tradition des sūfīs indiens sera reprise un demi-siècle plus tard par Tūlsī-Dās, l'auteur du célèbre Rāmcaritmānas, dit aussi « Rāmāyan hindī » : cette œuvre d'une haute inspiration religieuse, composée à la gloire...
  • RĀMA

    • Écrit par
    • 991 mots
    • 2 médias
    ...le Rāmāyaṇa de Vālmīki. Des hymnes à la gloire de Rāma, destinés à être appris par cœur et chantés dans les temples, se sont multipliés. Tulsī-Dās, au xvie siècle, qui s'était entièrement voué à Rāma, considéré par lui comme le dieu suprême, écrivit dans cet esprit sa ...
  • RĀMĀYAṆA

    • Écrit par
    • 2 435 mots
    • 2 médias
    ...celle de Vālmīki est le Rāmāyaṇa de Tulsī : le Rāmcaritmānas, le « Lac de montagne (ou de la quintessence) de la vie de Rāma ». Il est dû à Tulsī-Dās (1532-1623) – « Serviteur du basilic » (plante consacrée à Viṣṇu) –, brâhmane de Rājpur qui vécut en ascète à Bénarès et prêcha la tolérance...
  • VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

    • Écrit par
    • 8 909 mots
    • 2 médias
    Tulsī Dās, qui naquit au début du xvie siècle, se rattache davantage au courant de Rāmānanda qu'à celui de Vallabha ou à celui de Caitanya. Il résidait habituellement à Ayodhyā, d'où il partait pour des tournées de prédication, avant de se fixer, lui aussi, à Bénarès. Rāma est le nom sous lequel il...