TROUBETZKOY ou TROUBETSKOÏ NIKOLAÏ SERGUEÏEVITCH (1890-1938)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Moscou dans une famille de la haute aristocratie, de père universitaire, Troubetzkoy s'intéresse très tôt (dès l'âge de treize ans) à l'ethnographie, puis à la sociologie et à l'histoire : ses premiers articles sont publiés alors qu'il est à peine âgé de quinze ans. Il entre à l'université, où il étudie la grammaire comparée des langues indo-européennes, pensant trouver dans ce domaine une approche scientifique des problèmes linguistiques. Il étudie les langues du Caucase puis, à Leipzig, le sanskrit et l'avestique, et soutient en 1916 une thèse sur le futur en indo-européen. Il enseigne à Moscou puis, après la révolution, à Rostov, à Istanbul, à Sofia, avant de se fixer en 1922 à Vienne, où il enseignera jusqu'en 1938.

N. S. Troubetzkoy s'est surtout consacré à l'étude des faits phoniques dans le langage, et c'est à ce titre qu'il est aujourd'hui universellement connu. Héritier de Saussure (dont il connaît les travaux par l'intermédiaire de Serge Karcevski, qui a étudié dix ans à Genève) et de Baudouin de Courtenay, il travaille à la fois sur l'hypothèse de la distinction langue-parole (Saussure) et sur celle de la distinction entre physiophonétique et psychophonétique (Courtenay), qui vont le mener à opposer la phonétique à la phonologie. Il aura des contacts étroits avec Roman Jakobson, contacts essentiellement épistolaires, au point qu'il est difficile de savoir à qui attribuer un certain nombre de théories qui apparaissent tout au long de cette période. Jakobson et Troubetzkoy se retrouvent en 1928 au Cercle linguistique de Prague, et il est aujourd'hui certain que la rédaction définitive des thèses proposées par ce cercle au Congrès international des linguistes (La Haye, 1928) et co-signées par Troubetzkoy est due à Jakobson. Mais cela ne prouve rien quant à la participation de Troubetzkoy puisque les travaux du Cercle linguistique de Prague étaient le plus souvent menés de façon collective. Ce qui importe pour l'histoire de la phonologie, c'est que le Cercle linguistique de Prague va désormais se manifester dans de nombreux congrès (entre autres ceux de Prague en 1929, d'Amsterdam en 1932, de Rome en 1933, de Copenhague en 1936) avec des vues novatrices sur les problèmes phonologiques, et que Troubetzkoy joue un rôle fondamental dans cette élaboration. Il semble en outre que l'influence des formalistes russes, grande sur Jakobson, n'ait que peu touché Troubetzkoy.

Toutes les publications de Troubetzkoy s'orientent dès 1928 vers la phonologie. On peut citer, parmi ses nombreux articles sur la question, « Zur allgemeinen Theorie der phonologischen Vokalsysteme » (« Théorie générale des systèmes vocaliques », in Travaux du Cercle linguistique de Prague, I, 1929), Anleitung zu phonologischen Beschreibungen (Guide pour les descriptions phonologiques, Brno, 1935), « Essai d'une théorie des oppositions phonologiques » (Journal de psychologie, 1936). L'ensemble de la pensée de Troubetzkoy en matière de phonologie est exposé dans les Grundzüge der Phonologie publiés après sa mort (1939) et traduits en français par Jean Cantineau (Principes de phonologie, Paris, 1949). Les Principes de phonologie sont à la fois l'ouvrage de référence de la phonologie pragoise, un manifeste et le manuel indispensable à quiconque s'intéresse à ce domaine.

Bien entendu, Troubetzkoy doit beaucoup à ses nombreux précurseurs, parmi lesquels (outre Saussure et Baudouin de Courtenay, déjà cités) Passy, Jones ou Chtcherba. Mais il est le premier à systématiser l'approche fonctionnelle des faits phoniques de la langue, et à définir le phonème de façon scientifique. C'est lui qui met au jour la notion de pertinence : seront considérées comme pertinentes les oppositions phonologiques qui contribuent à la distinction de sens, et comme non pertinentes celles qui constituent seulement des variantes. Ces oppositions sont classées de façon systématique, et Troubetzkoy en établit une sorte de typologie : privatives, bilatérales ou multilatérales, équipollentes, pour n'en citer que quelques-unes. Lorsque deux phonèmes ne se distinguent que par un trait (les autres leur étant communs) et que ce trait disparaît en certaines positions, Troubetzkoy parle de « [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TROUBETZKOY ou TROUBETSKOÏ NIKOLAÏ SERGUEÏEVITCH (1890-1938)  » est également traité dans :

PRINCIPES DE PHONOLOGIE, Nikolaï Sergueïevitch Troubetzkoy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 961 mots

Parus en allemand en 1939, les Principes de phonologie constituent le huitième volume des Travaux du Cercle linguistique de Prague, fondé en 1928 par Nikolaï Sergueïevitch Troubetzkoy (1890-1938) et Roman Ja […] Lire la suite

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 145 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modèles alternatifs »  : […] Dès le xix e  siècle, des linguistes, certes minoritaires, ont mis en doute la pertinence du modèle en arbre, tels le linguiste allemand Johann Schmidt, avec sa « théorie des vagues » concentriques issues d'origines différentes et se mélangeant progressivement, ou encore le linguiste autrichien Hugo Schuchardt, le premier à s'intéresser aux créoles et aux mélanges de langues. En 1938, le linguist […] Lire la suite

JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Nicolas RUWET
  •  • 2 296 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cercle linguistique de Prague : la phonologie »  : […] En 1920, Jakobson s'établit en Tchécoslovaquie, où il vivra jusqu'en 1939 ; malgré certaines oppositions officielles, il y enseignera, à l'université Mazaryk de Brno. Pendant cette période, son génie scientifique s'épanouit pleinement. Son activité est intimement liée à celle du cercle linguistique de Prague. Il participe à sa fondation, en 1926, en est nommé vice-président, et s'en montre un des […] Lire la suite

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 536 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les écoles de Prague et de Copenhague »  : […] Le Cercle linguistique de Prague, fondé en 1926 sur l'initiative de V. Mathesius, avec la participation de trois linguistes russes, S. Karcevskij, R. Jakobson et N. S. Troubetzkoy, présenta ses thèses au I er  Congrès international de linguistique de La Haye en 1928. De la publication des actes de ce congrès date le début de la carrière internationale de la linguistique structurale : conception d […] Lire la suite

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 6 186 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Phonétique et phonologie »  : […] La distinction entre phonétique et phonologie, développée par Roman Jakobson et Nikolaï Troubetzkoy, constitue l'un des apports décisifs du cercle linguistique de Prague. La phonétique a pour objet les sons dans leur réalisation concrète indépendamment de leur fonction linguistique, tandis que la phonologie a pour objet les phonèmes. Le phonème est la plus petite unité phonique distinctive (ainsi […] Lire la suite

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 815 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La linguistique : de l'analyse lexicale à la phonologie de Jakobson »  : […] Les linguistes utilisent aujourd'hui les termes d' opposition et de contraste pour désigner toutes formes de rapports de différence, respectivement sur les axes paradigmatique et syntagmatique – distinction que n'avait pas encore effectuée F. de Saussure. Dans l'étude des unités lexicales, des lexèmes, l'analyse linguistique moderne distingue trois sortes de « contraires », ceux-ci étant définis […] Lire la suite

PHONÈME

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 421 mots

Dans le chapitre « Un système d'oppositions »  : […] La phonologie, qui s'inscrit à son origine dans la tradition structuraliste, entend décrire le système phonologique de chaque langue, c'est-à-dire l'ensemble des relations entre les unités appelées « phonèmes »  : « définir un phonème, c'est indiquer sa place dans le système phonologique, ce qui n'est possible que si l'on tient compte de la structure de ce système », déclare Nicolas Troubetzkoy […] Lire la suite

PHONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean Léonce DONEUX, 
  • Véronique REY, 
  • Robert VION
  •  • 7 452 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origines et problématiques de la phonologie »  : […] La phonologie est née presque simultanément en 1925, aux États-Unis, avec les travaux de Sapir puis ceux de Bloomfield et, en 1928, en Europe, avec les travaux du Cercle linguistique de Prague, dont Troubetzkoy et Jakobson furent les principaux animateurs. Mais, avant ces débuts officiels, la phonologie avait été largement pressentie, soit par des précurseurs, comme Saussure ou Baudouin de Courten […] Lire la suite

PRAGUE CERCLE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 205 mots

Mouvement de réflexion et d'analyse linguistique fondé par le linguiste russe Nicolaï Troubetskoy et par Roman Jakobson, le cercle de Prague connut sa plus grande activité entre 1920 et 1930. Les membres du Cercle mettent l'accent sur la fonction des éléments qui constituent le langage, le contraste de ces éléments entre eux, et le modèle d'ensemble formé par ces contrastes. L'œuvre accomplie par […] Lire la suite

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prague et le signifiant »  : […] C'est sans doute à Prague que la filiation à la problématique saussurienne s'affirme le plus explicitement. Créé en 1926 à l'université Charles de Prague à l'initiative de Vilèm Mathésius (1882-1945), le cercle de Prague ne se fait connaître en tant que tel qu'en 1929, au premier congrès international des slavistes par un manifeste rédigé en français et publié dans la première livraison des Trava […] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis-Jean CALVET, « TROUBETZKOY ou TROUBETSKOÏ NIKOLAÏ SERGUEÏEVITCH - (1890-1938) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/troubetzkoy-troubetskoi/