TIANJIN [T'IEN-TSIN] ou TIENTSIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une des plus importantes villes de Chine avec 4 993 106 habitants en 2002 (10,2 millions pour la municipalité), Tianjin (Tientsin) est aussi un de ses principaux ports et l'une des quatre « municipalités spéciales » du pays (les trois autres étant Pékin, Shanghai et Chongqing) placées directement sous l'autorité du gouvernement central comme une province. Ce statut fut toutefois supprimé en 1958 et Tianjin devint la capitale de la province du Hebei jusqu'en 1967. Elle retrouva alors son statut de municipalité spéciale et son territoire fut agrandi ; il couvre actuellement plus de 3 000 kilomètres carrés sur le littoral du golfe de Bohai. Tianjin s'est développé seulement à partir de 1860, avec l'installation des concessions française et britannique, puis des autres puissances occidentales, qui créèrent une ville moderne au sud de la vieille cité chinoise ; cette dernière fut elle-même reconstruite à l'occidentale après les destructions consécutives à la révolte des « Boxeurs » en 1900. L'activité portuaire que développèrent les Occidentaux puis les Japonais nécessita d'importants travaux : la ville est située à 45 kilomètres de la mer, sur le Haihe, à la confluence de cinq rivières, dont la charge alluviale est considérable, ce qui rend le Haihe accessible seulement à des bateaux de 3 000 tonnes, au prix de dragages répétés. Aussi les Japonais édifièrent-ils un avant-port à Dagu, puis, en 1952, un nouvel avant-port de plus grande importance fut réalisé sur l'autre rive de l'embouchure, à Tanggu, protégé contre l'ensablement du Haihe.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

C'est aussi au cours des années 1950 qu'un important complexe industriel fut implanté, faisant de Tianjin une des plus grandes villes industrielles de la Chine. De grandes usines textiles traitent le coton, dont l'arrière-pays de Tianjin est un des principaux producteurs de Chine ; les salines littorales alimentent un complexe d'industries chimiques établi à Dagu et à Tanggu ; la métallurgie est le secteur industriel le plus important, avec notamment une aciérie, des fabrications de matériel pour les industries chimiques et textiles, une usine d'automobiles, de tracteurs, de cycles et de moteurs Diesel.

Malgré sa proximité avec Pékin, Tianjin a su conserver un caractère spécifique, lié à son passé de ville fonctionnelle. Elle a été sélectionnée pour accueillir des manifestations lors des jeux Olympiques de 2008.

—  Pierre TROLLIET

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  TIANJIN [ T'IEN-TSIN ] ou TIENTSIN  » est également traité dans :

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Grande Plaine de Chine du Nord »  : […] Édifiée par les apports des fleuves, essentiellement du fleuve Jaune, et des vents puissants du nord-ouest, à l'emplacement d'un vaste fossé tectonique, elle constitue l'une des plus grandes surfaces de remblaiement du monde. On peut y distinguer trois ensembles : au nord le bassin du Haihe ; au centre la vaste plaine du bas fleuve Jaune ; et au sud le bassin de la Huai. Des alluvions riches en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21660

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « TIANJIN [T'IEN-TSIN] ou TIENTSIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tianjin-tientsin/