THRILLER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'étymologie du terme (en anglais « qui donne des frissons ») est responsable de son extension et, partant, de la constitution d'une espèce de catégorie aux contours très imprécis : est souvent baptisé thriller tout roman, pièce ou film qui, pour toucher lecteurs ou spectateurs, s'attache avant tout à déclencher en eux des émotions ou sensations fortes aussi nombreuses et intenses que possible. L'étiquette finit ainsi par pouvoir tout recouvrir, alors qu'historiquement le thriller se définit en se démarquant.

Le thriller est, à l'origine, un récit policier qui s'écarte radicalement du traditionnel roman à énigme. Celui-ci repose sur l'élucidation d'un crime mystérieux par un héros, généralement un amateur de génie qui, pour démasquer l'assassin, n'utilise que les ressources de son intelligence ; le genre commandant, par ailleurs, que le lecteur soit mis en possession de toutes les données qui lui permettront de trouver seul la solution du crime par l'exercice de ses facultés logiques. Un grand ancêtre : Edgar Allan Poe et son héros Dupin ; de nombreux disciples, parmi lesquels, en dépit de quelques entorses à la stricte orthodoxie, John Dickson Carr, Rex Stout et Agatha Christie, créatrice du célèbre Hercule Poirot.

De cet exercice mental rigoureusement codifié, le thriller ne garde que le recours nécessaire au suspense et s'oriente vers des voies tout à fait différentes. Il faut dire qu'il apparaît aux États-Unis peu après la Première Guerre mondiale et que son émergence coïncide avec la prohibition, qui elle-même engendre l'illégalité collective, le gangstérisme organisé et le développement de rackets en tout genre. Le thriller est d'emblée marqué par les conditions de sa naissance et reflète la violence et le crime, particulièrement en milieu urbain. Alors que le roman à énigme part d'un crime mystérieux, souvent commis dans la bonne société et résolu par un brillant dilettante, dans le thriller les assassinats sont volontiers multipliés : près d'une trentaine dans La Moisson rouge (Red Harvest, 1929) de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'Institut Charles-V, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification

Autres références

«  THRILLER  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une floraison de genres »  : […] Sans être aussi marquée que dans le cinéma américain, la division du cinéma britannique en genres précis s'est vite imposée. Si les Anglais sont connus pour leur sens de l'humour « à froid », la comédie britannique offre une belle variété de sous-genres. Les artistes burlesques venus de la scène, au temps du muet, firent carrière outre-Atlantique (Charles Chaplin, Stan Laurel), mais l'arrivée du […] Lire la suite

CHANDLER RAYMOND (1888-1959)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROSPARS
  •  • 548 mots
  •  • 1 média

Avec Dashiell Hammett, Raymond Chandler est l'un des grands maîtres du thriller . Hammett et Chandler ont en commun le sens de l'action et un art du dialogue où éclatent les plus belles qualités de la langue américaine : la brièveté, le « punch » et un humour qui repose en grande partie sur des images fortes et colorées. Là s'arrête la ressemblance. Alors que les personnages principaux de Hammett […] Lire la suite

CHEYNEY PETER (1896-1951)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 355 mots

Auteur prolifique d'une soixantaine de romans policiers et d'espionnage, Cheyney, romancier populaire anglais, a été, peu avant James Hadley Chase, le premier romancier publié, en 1945, par la Série noire. De là est né un malentendu dont il a longtemps bénéficié et qui faisait de lui un des créateurs du roman noir. Cheyney n'est en réalité qu'un tâcheron habile qui s'est borné à reprendre quelques […] Lire la suite

COMÉDIE AMÉRICAINE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 211 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'hybridation des genres »  : […] Dans une période plus récente, une autre personnalité a dominé la comédie américaine moderne, faisant triompher un « humour juif » déjà illustré dans le domaine burlesque par les Marx Brothers au début du parlant, Jerry Lewis ou Mel Brooks ( Les Producteurs , 1969 ; La Folle Histoire du monde , 1981). Woody Allen crée un personnage original à fort soubassement culturel dont il ne peut se déparer […] Lire la suite

FERRARA ABEL (1951- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 099 mots

Dès ses débuts, à l'aube des années 1980, Abel Ferrara se forge une réputation enviable dans le cercle des cinéphiles américains amateurs de séries B. Son statut, d'abord lié à un phénomène typiquement new-yorkais (il est né dans le Bronx), passe progressivement de celui de cinéaste culte à celui d'auteur, avec l'affirmation d'un style et d'un univers de plus en plus personnels, que consacre une […] Lire la suite

LE GRAND SOMMEIL, Raymond Chandler - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 601 mots
  •  • 1 média

Pour composer son roman, Le Grand Sommeil , Raymond Chandler (1888-1959) emprunta des thèmes et des personnages à ses nouvelles, « The Curtain » et « Killer in the Rain » . L'intrigue est assez simple : le général Sternwood fait appel au détective Philip Marlowe pour démasquer un maître chanteur qui s'en prend à lui. Le privé découvre bientôt plusieurs entreprises de chantage. Ce faisant, il révèl […] Lire la suite

GREENE GRAHAM (1904-1991)

  • Écrit par 
  • George W. BARLOW, 
  • Universalis
  •  • 1 457 mots

Dans le chapitre « Du « thriller » à l'aventure intérieure »  : […] L'Occident lui aussi sécrète la violence larvée. Dans ses thrillers , Greene fait partager au lecteur les détresses, l'angoisse, la rage des hors-la-loi. Le revolver que Greene tournait jadis contre lui-même, il le met dans la main d'un Raven, dans Tueur à gages ( A Gun for Sale , 1936), d'un Conrad Drover, dans C'est un champ de bataille ( It's a Battlefield , 1934), d'un Arthur Rowe, dans Le Mi […] Lire la suite

HAMMETT DASHIELL (1894-1961)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROSPARS
  •  • 341 mots

Père du thriller et maître du genre, Dashiell Hammett fut mille fois copié, jamais égalé (sauf peut-être par Raymond Chandler). Il a très peu publié : en tout cinq romans et quelques nouvelles. Cette production est également très limitée dans le temps : les grands chefs-d'œuvre, La Moisson rouge ( Red Harvest , 1929), Le Faucon maltais ( The Maltese Falcon , 1930) et La Clé de verre ( The Glass […] Lire la suite

LARSSON STIEG (1954-2004)

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 935 mots

Stieg Larsson, pseudonyme de Karl Stig-Erland Larsson, est né le 15 août 1954 à Skelleftehamn (Suède). Journaliste d'investigation à l'agence de presse TT et un temps membre du parti socialiste suédois, il est aussi un des initiateurs de la fondation Expo, qui constitue un observatoire des manifestations ordinaires du fascisme, et de sa revue trimestrielle Expo dont il devient rédacteur en chef d […] Lire la suite

LEMAITRE PIERRE (1951- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 1 124 mots

Devenu écrivain à cinquante-cinq ans, Pierre Lemaitre a choisi les sous-genres du thriller et du  roman noir et obtenu un succès grandissant au fur et à mesure de la sortie de chacun de ses ouvrages. Qu’il s’agisse de la critique ou des lecteurs, l’unanimité est de mise pour apprécier la qualité des intrigues qu’il met en place. La consécration viendra avec l’attribution à Au revoir là-haut du p […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul ROSPARS, « THRILLER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/thriller/