Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HOBBES THOMAS (1588-1679)

Bibliographie

Œuvres de Thomas Hobbes

English Works, 11 vol., Opera latina, 7 vol., éd. W. Molesworth, Londres, 1839-1845 ; Béhémoth ou le Long Parlement, trad. L. Borot, Vrin, Paris, 1990 ; De Cive, 1640, trad. S. Sorbières, sous le titre Éléments du citoyen, Neuchâtel, 1780, rééd. sous le titre Du citoyen : principes fondamentaux de la philosophie de l’État, L.G.F., Paris, 1982 ; De la nature humaine (Human Nature, 1650), trad. P. H. D. d'Holbach, Londres, 1772, rééd. Vrin, Paris, 1999 ; Léviathan, 1651, trad. G. Mairet, coll. Folio, Gallimard, Paris, 2004.

Études

A.-L. Angoulvent, Hobbes ou la crise de l'État baroque, P.U.F., Paris, 1992

A. Garcia, Thomas Hobbes : bibliographie internationale de 1620 à 1986, Univ. de Caen, 1986

F. C. Hood, The Divine Politics of Hobbes, Clarendon, Oxford, 1964

R. Polin, Hobbes, Dieu et les hommes, P.U.F., 1982

L. Strauss, Political Philosophy of Hobbes, Chicago University Press, 1952 (trad. franç. Belin, Paris, 1991)

F. Tinland, Droit naturel, loi civile et souveraineté à l'époque classique, P.U.F., 1988

D. Weber, Hobbes et le désir des fous : rationalité, prévision et politique, Presses de l’université Paris-Sorbonne, Paris, 2007

Y. C. Zarka, Hobbes et la pensée politique moderne, P.U.F., Paris, 1995, rééd. 2001.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Académie des sciences morales et politiques

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

<em>Léviathan</em>, T. Hobbes

Léviathan, T. Hobbes

Autres références

  • LÉVIATHAN, Thomas Hobbes - Fiche de lecture

    • Écrit par Francis WYBRANDS
    • 956 mots

    S'il fut publié en 1651 en anglais, le Léviathan ou La Matière, la forme et la puissance d'un État ecclésiastique et civilconnut une version latine donnée par Thomas Hobbes (1588-1679) lui-même en 1668. C'est à juste titre que l'on peut considérer cet ouvrage comme le texte fondateur...

  • ABSOLUTISME

    • Écrit par Jacques ELLUL
    • 4 286 mots
    ...aucune opposition ni aucune discussion. Que pourrait opposer le particulier au bien général et à la vérité ? C'est finalement à ce point que nous conduit Hobbes par le renversement célèbre, lorsque partant de l'individualisme le plus total, fondé sur la peur individuelle, il aboutit à l'État total qui seul...
  • ALIÉNATION

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 8 006 mots
    ...maître, bref, s'il ne doit pas engendrer un pacte de sujétion, il faut que cet acte soit un acte d'association. Mais de quelle nature ? C'est ici que Hobbes introduit une expression qui, traduite, reprise et corrigée par Rousseau, deviendra l'aliénation. Dans le contrat selon Hobbes, chaque membre du...
  • AUTRUI (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 534 mots
    ...métaphysiques seront les approches généalogiques de nos relations avec les autres. Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) reprend l’hypothèse bâtie par Thomas Hobbes (1588-1679) dans le Léviathan (1651), celle d’un « état de nature » ayant précédé l’état de société. Bien que très critique...
  • CHANGEMENT SOCIAL

    • Écrit par François BOURRICAUD
    • 5 805 mots
    • 1 média
    ...de marquer à la fois les sources de cette conception et les prolongements qui en assurent la permanence jusque dans les travaux de nos contemporains. Hobbes (1588-1679) et Rousseau (1712-1778) avaient, chacun à leur manière, souligné que l'ordre social se construit à partir d'un certain nombre de pressions...
  • Afficher les 26 références

Voir aussi